Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Dick Hérisson 11. L'araignée pourpre (Première partie)

25/11/2004 12088 visiteurs 6.0/10 (1 note)

D ans les années 30, entre Paris et Arles (le plus souvent), Dick Hérisson, détective privé de renom, tente de résoudre certaines des affaires les plus étranges et lugubres que l'on puisse imaginer.

Dans ce 11e tome, première partie d'un dyptique, le détective parisien est confronté à une araignée pourpre et à des visions prémonitoires. Il va une fois de plus faire le voyage pour Arles, où, à l'aide du second testament du docteur Nulpar (décédé depuis longtemps mais apparemment encore en activité !) il va tenter de faire la lumière sur un énigme vieille de plusieurs siècles.

On ne peut s'empêcher de comparer Dick Hérisson à une autre série plus célèbre ! Oui, Dick en plus d'être l'anagramme d'Harry Dickson (héros de Jean Ray adapté en BD entre autre par Vanderhaeghe et Zanon) est sans conteste l'alter ego d'Adèle Blanc-Sec. Le fantastique et l'étrange font ici tellement bon ménage que le poulpe de la couverture n'est pas sans rappeler un certain Monstre des profondeurs . Grosse influence certes, et même si le dessin en est très inspiré, la qualité du trait reste très éloignée de celle de Tardi. Une conclusion s'impose : Dick H. n'est pas Adèle B. Il n'est pas cloisonné à Paris et son registre est plus sordide que mystique, cela ne dédouane pas Savard de son "aspiration", mais cela n'enlève pas non plus un certain intérêt à sa série.

L'enquête est bien menée, elle progresse lentement mais sûrement avec sa part d'ombre et de lumière soudaine, tout en préservant un pan de mystère suffisant pour le deuxième tome de cette aventure.

En cette fin d'année, entre les coffrets et les intégrales il y a quelques albums pas forcément indispensables mais qui peuvent amener leur lot de contentement, le dernier Dick Hérisson en fait partie.

Par T. Pinet
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Dick Hérisson
11. L'araignée pourpre (Première partie)

  • Currently 3.97/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (32 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    jean luc girard Le 11/11/2015 à 18:32:45

    Il faut relire absolument la série originale des Harry Dickson de Jean Ray et surtout, tous ses contes fantastiques en particulier Malpertuis (le film sorti dans les années 70 est catastrophique!) J'ai adoré le travail de Didier Savard et l'ambiance un peu rétro de l'ensemble.
    Quelqu'un peut-il me dire si une suite est prévue à ce dernier tome ?