Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Jack Black 1. Le protocole Jenner

19/01/2012 5516 visiteurs 7.0/10 (2 notes)

V éritable blockbuster dessiné, Jack Black ne fait pas dans la demi-mesure. À l'instar de Mission Impossible (version cinéma), Ange (Marie des dragons, Paradis perdu) a concocté un mélange détonnant, à défaut d'être totalement crédible. Sans trop vendre la mèche, il y est question de complot planétaire fomenté par des terroristes à col blanc associés à des mercenaires à l'accent russe. Heureusement les services secrets de sa Majesté veillent. Un air de déjà vu ?

Sous ses airs de divertissement formaté, Le protocole Jenner est cependant des plus travaillés. Au-delà de l'intrigue, très simpliste au demeurant, le scénariste a pris un plaisir communicatif à donner à son héros une mythologie ahurissante des plus jouissives. En effet, tel Alan Moore dans la Ligue des gentlemen extraordinaires, la destinée de Jack Black se retrouve liée à l'Histoire, avec, entre autres, des connections à Jack l'Éventreur et, plus près de nous, à Ian Flemming ! Les différentes trouvailles « historiques » sont particulièrement bien pensées et font mouche sur toute la ligne. Autre point très positif, l'album ne se résume pas, comme c'est souvent le cas pour un tome un, à une simple introduction des forces en présence. Certes, le lecteur fait connaissance avec les différents protagonistes, mais cette entrée en matière n'empiète pas sur le reste de la narration qui forme un vrai récit complet. Dès la première page, c'est l'action pure qui est reine.

Sans avoir un dessin totalement abouti, Afif Khaled (Kookaburra Universe) réussit néanmoins à offrir une version papier agréable à ce scénario typé 7e art. La réussite de ce projet provient particulièrement d'une utilisation intensive, mais contrôlée, de l'informatique (transparence, texture). Si l'influence de Fred Beltran se fait remarquer ici ou là, le dessinateur évite de saturer ses planches d'effets trop envahissants. La mise en scène – les cadrages audacieux en particulier – est dynamique et parfaitement dans le ton.

Plus qu'un simple prélude à des aventures à venir, ce premier volume décoiffant est à lire.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Jack Black
1. Le protocole Jenner

  • Currently 3.70/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.7/5 (20 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 24/11/2020 à 13:49:32

    A la lecture des premières pages, j'ai trouvé tout cela assez surfait avec un flot de violence presque gratuite justifiant l'adrénaline de l'action. En effet, nous sommes dans le monde des agents secrets qui sont prêts à tout pour sauver la planète. Mais voilà qu'on nous livre un genre de super héros dans le pur style de l'homme qui valait 3 milliards. Et on nous abreuve d'explications plus ou moins scientifiques mais surtout vaseuses afin de nous faire passer la pilule. Tous les clichés semblent être réunis: après James Bond ou Jack Bauer, voilà Jack Black ! C'est l'homme qu'il vous faut ! Trop léger...

    La thématique de l'homme surpuissant ne m'intéresse pas vraiment si elle n'est pas associé à un minimum de psychologie. Tout juste aurons nous droit à un cauchemar lié à un doublement de personnalité sur la peur de la tromperie sur la marchandise. On croît rêver !

    Pour autant, j'ai bien aimé cette lecture un peu bourrin pour son côté amusant. Il y a des clins d'oeil qui ne trompent pas. Ainsi, le grand méchant de l'histoire est un puissant homme d'affaire aventurier écologiste bien connu qui s'est lancé dans la musique et l'aviation avec succès. La fin sera d'ailleurs un bel hommage à sa compagnie...

    Une série commerciale de plus que je n'achèterais pas car personnellement, cela n'apporte pas grand chose. Oui, il y a absence de profondeur. A emprunter uniquement pour le fun !

    Papigaga Le 28/12/2013 à 14:34:20

    Vraiment un album a lire !!
    un James Bond graphique puissance 100
    Construction du Scénario qui tient la route jusqu’à un final ..OOUUf .Superbe premier tome.

    Docteur Parangon Le 18/04/2012 à 13:39:50

    Une excellente BD d'espionnage-fiction.

    • Le scénario est bien construit avec un rythme soutenu pendant toute la lecture. Nous sommes en plein James Bond/Mission Impossible. Il y a peu de gadgets mais Jack Black comble à lui seul ce manque. L'univers de Jack Black est savamment distiller à travers les planches.
    • Le dessin est fin et dynamique. Idéal pour ce type de récit. Les volumes, les décors, les personnages et le cadrage sont de bonnes qualités.
    • La couleur est agréable et s'adapte très bien au dessin.

    Un excellent premier tome d'action qui inaugure une bonne série d'espionnage.