Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

BD Reporter Du Printemps arabe aux coulisses de l'Élysée

15/12/2011 6176 visiteurs 6.5/10 (2 notes)

P atrick Chappatte (Reportages BD), dessinateur attitré du journal suisse romand Le Temps, joue également au grand reporter. Depuis plus de vingt ans, armé de sa plume, il a réalisé de nombreux reportages aux quatre coins du monde. Dans BD reporter, du printemps arabe aux coulisses de l'Élysée, il arpente la Tunisie de l'après Ben Ali, explore le plus grand bidonville du Kenya, fait un détour dans la bande de Gaza, essaye de comprendre l’imbroglio ivoirien et découvre où se terre l'Ossétie du Sud. Pour se remettre de ces périples, il achève ses tribulations par une visite feutrée du Palais de l'Élysée.

Principalement grâce aux admirables enquêtes de Joe Sacco, le journalisme en bandes dessinées est un genre qui a gagné ses lettres de noblesses. Les grands journaux, les hebdomadaires – une partie des histoires de BD reporter sont parues dans le Courrier International – n'hésitent plus à publier des « petits miquets » dans leurs pages. Formidable outil de vulgarisation et de synthèse, un bon dessin peut facilement résumer les confusions les plus alambiquées et ça, aussi bien qu'une photographie ou un film. Le travail de Patrick Chappatte est direct, clair et précis. De par son occupation principale de dessinateur d'actualité, il arrive immanquablement à mettre en avant le petit détail qui en dit plus qu'un long discours.

Les reportages présentés dans ce volume sont très succincts. Il ne s'agit pas d'enquêtes au long cours comme celles de Joe Sacco où d'immersions comme celles d'Étienne Davdoeau. L'approche de Chappatte se compare plus aux articles d'un magazine d'information : une dizaine de pages pour présenter, synthétiser et tenter de comprendre un contexte. Sans être complètement exhaustifs sur le fond, les récits fonctionnent néanmoins et apportent un éclairage toujours intéressant. De plus, le dessinateur contrebalance, avec à-propos, ces faits, souvent graves, par des touches d'humour immanquablement bien amenées.

BD reporter porte bien son nom. Un recueil qui permet aux bédéphiles de rester informés de ce qui se passe au-delà de leurs bibliothèques !

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.5

Informations sur l'album

BD Reporter
Du Printemps arabe aux coulisses de l'Élysée

  • Currently 3.29/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.3/5 (7 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 11/11/2020 à 12:03:58

    Chappatte est un dessinateur de presse helvétique qui officie notamment pour le temps de Genève. Il explore le reportage en bande dessinée en suivant la trace de l'américain Joe Sacco. J'aime beaucoup ce genre de bd qui apporte un éclairage sur l'état du monde.

    C'est parfois assez léger comme le printemps arabe mais quelquefois un peu plus passionnant comme le bidonville de Nairobi. J'ai bien aimé également l'épisode sur l'enclos de Gaza qui montre une certaine réalité masquée pour ne pas déplaire à Israel. On terminera sur le palais de l'Elysée qui n'a plus de secret depuis Le Château, une année dans les coulisses de l'Elysée.

    Le trait noir convient parfaitement à ce genre de récit car cela permet de rentrer en relation de façon unique sans être gêné par l'invasivité de l'image photographique. Bref, point de voyeurisme notamment pour les témoignages. On regrettera juste que les reportages présentés sont assez succincts et qu'il manque un peu d'épaisseur. Mais bon, c'est déjà pas mal.