Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Aquablue 12. Retour aux sources

08/12/2011 6109 visiteurs 6.5/10 (4 notes)

N ao et Maurice Dupré, aidés de Carlo, Rabah, et bien sûr de Cybot, ont retrouvé sur Terre la trace du seul vaisseau du projet Atalanta ayant réussi sa mission. Convaincu que les deux mondes ont plus que des points communs, Dupré désire étudier la faune et la flore d’Aquablue afin de prouver la filiation. C’est enfin l’occasion pour l’héritier Morgenstern de revenir de manière durable sur la planète de son enfance. Et grand bien lui fera à lui et sa famille. Il est vrai que les années passées à parcourir l’espace au service de sa fondation l’ont plus qu’éloigné de sa femme Mi-Nuee et de son fils, Ylot, qu’il n’a quasiment pas vu grandir. Bien sûr, si le tableau semble en apparence idyllique, ces recherches ne sont peut-être pas sans danger pour l’avenir de la planète. Sans compter que certaines menaces semblent se lever dans l’ombre…

Aquablue le retour ! Après s’être baladée, égarée diront certains, aux quatre coins de la galaxie, la série est de retour à son point d’origine, avec une nouvelle équipe aux commandes. Les détracteurs y verront un énième moyen de faire du neuf avec du vieux. Les lecteurs plus ouverts apprécieront de retrouver l’essence d’une œuvre qui fait partie de l’histoire de la bande-dessinée, tant son succès et son parcours sont indissociables de celui de Delcourt, sa maison d’édition, et de ses créateurs, Vatine et Cailleteau. Bien sûr, il ne faudra pas s’attendre, pour ce qui est une sorte de nouveau premier tome, à du sensationnel pour cette renaissance, tant les nouveaux auteurs s’appliquent à respecter les lieux humblement. Au scénario, Régis Hautière commence en douceur. Le lecteur lui sera gré de cette attention tant elle lui permet de retrouver ses marques, sans avoir besoin de relire toute la série au préalable. Son intrigue, classique, contient suffisamment d’éléments prometteurs pour nous intéresser à la suite. Elle nous offre en plus le plaisir de retrouver tous les personnages vieillis d’une bonne quinzaine d’années, et d’en découvrir de nouveau, comme le fils de Nao. Au dessin, Reno accomplit un travail admirable sur les décors. Ses couleurs et sa gestion des textures et de la lumière en souffleront plus d’un. Son Aquablue est magnifique. Quel dommage que cette belle impression soit gâchée par des poses anatomiques, Mi-Nuee et la gente féminine en tête, qui ne sont pas toujours, loin s’en faut, d’un naturel éprouvé. Mais c’est bien le seul défaut mineur qu’on pourra relever, tant l’ensemble respecte le cahier des charges.

Retour aux sources. Tel est le nom du nouvel opus de cette grande série. Tout est dit. Les fans ne seront pas déçus. Quant à ceux qui veulent la découvrir, ce sera une belle entrée en la matière.

Par D. Baran
Moyenne des chroniqueurs
6.5

Informations sur l'album

Aquablue
12. Retour aux sources

  • Currently 3.33/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.3/5 (61 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    pysa Le 18/01/2018 à 22:58:42

    Changement de style pour ce retour aux sources sur la planète océan Aquablue. Nouveau scénariste, Régis Hautière renoue avec l'intrigue du premier cycle. Quatrième dessinateur de la série, Reno offre un style graphique très différent mais parfaitement réussi. Bref, un nouveau cycle encourageant.

    Saint -Jean Le 23/11/2015 à 19:41:59

    Le thème abordé par le nouveau scénariste, Régis Hautière, est assez ambitieux: l’origine de la vie sur terre. Nao découvre en antarctique un métal étrange. De retour sur Aquablue, Nao demande aux scientifiques d’étudier ce métal qui prouverait que la vie sur terre vient d’Aquablue, des Atalans. Pour mieux profiter de l’intrigue, il est conseillé de relire le cinquième album « Projet Atalanta ». Le dessin de Reno apporte un plus.

    minot Le 20/03/2015 à 17:15:11

    D'habitude, je ne suis pas spécialement fan des dessins et des couleurs travaillés à l'ordinateur mais alors là j'ai vraiment été bluffé : les dessins de Reno sont absolument splendides, il n'y a pas d'autres mots ! Ce nouveau trait réaliste et chatoyant donne une seconde jeunesse à tous les personnages de cette saga et magnifie considérablement la planète AQUABLUE.
    Parallèlement à l'aspect graphique, force est de constater que ce nouveau cycle semble très prometteur et surtout très plaisant à suivre, la principale cause étant que les aventures de Nao&cie;. vont enfin se dérouler à nouveau sur cette chère planète d'AQUABLUE. Un "retour aux sources" qui était attendu depuis belle lurette et qui personnellement me ravit, tant j'avais adoré le premier cycle de cette série (et tant les suivants m'avaient déçu).
    En tout cas ce nouveau tome démarre plutôt bien, on est tout de suite dans l'action et le scénario paraît très bien ficelé. Vivement la suite … "AVAANTIII" !

    Hugui Le 26/12/2012 à 19:47:55

    Découverte de cette série grâce à un cadeau de Noël, c'est pas mal et cette histoire se comprend bien même si on ne connait pas, donc on peut la découvrir à partir de ce nouveau cycle.
    Mais je ne suis pas totalement convaincu, notamment par les dessins que je trouve un peu froid et les personnages pas très charismatiques même si les paysages sont beaux. Le récit est bien posé, de bonne facture.
    De la qualité donc, mais je ne sais pas pourquoi je ne suis pas vraiment séduit.

    cachou Le 04/04/2012 à 17:30:59

    Alors là j'ai tout d'abors été bleuffé par le dessin et les couleurs de ce nouveau tome.
    Quand à l'histoire je suis content d'avoir enfin une qui tiend enfin bien la route comme pour le premier cycle, mais j'aurai envie de dire que ce tome et encore mieux que les premiers ne serai ce que par son jolie dessin.

    Vraiment très bien hate de connaitre la suite.

    pipam Le 21/11/2011 à 16:25:13

    Sur le coup on est perdu.

    Le changement radical de style graphique surprend indéniablement !

    Mais très rapidement, j'ai retrouvé mes marques, et c'est avec un réel plaisir qu'en fan du premier cycle , je retrouve -ENFIN - Aquablue.

    Plus les personnages qui ont fait d'Aquablue uneplanete vivante. Mi Nuée, plus bleue et au caractère plus trempé que jamais, le chef melkioch, le fils de nao, dont on connaissait l'existance, mais qui a complètement disparu dans les 3 derniers tomes....

    Puis les inséparables, Carlo, Rabbah, Dupré, Béa...Et bien sûr Cybot, qui retrouve enfin une allure de robot, aux bras mécaniques bien droits (ce délire des bras en caoutchouc, courbés, quand même....)

    Cette album est évidemment le pretexte à d'autres tomes, tant il est là pour mettre en place une histoire, présenter ou rappeler les protagonistes et les enjeux de la planete.

    Les clins d'oeils aux autre tomes sont nombreux, et rappellent quasi tous les albums de la série. Hautière et Réno sont des fans de la série, c'est une evidence. Car même le simple dessin d'une photo de partie de pêche suffit à présenter l'un des nouveaux personnages (j'ai dit quelque chose ?? )

    Ce nouveau cycle sent la vengeance, tant on retrouve d'anciennes connaissances (de près ou de loin...) et plus que jamais on sent Aquablue et ses habitants en danger, et Nao en coeur de cible. Même les habitants d'Ouvéa semblent souffir quelques rancoeurs à son égard.

    En tous les cas, j'ai à nouveau vraiment accroché sur cet Aquablue, comme il y a longtemps que je n'avais plus accroché. Les frustrations des 4 derniers tomes sont rapidement balayées, et même si le trait est complètement différent, les couleurs , les détails et le scenario qui n'oublie rien de ce qui s'est passé avant, tout fait que l'on s'attache au nouveau tandem d'auteurs.

    Bravo à Thierry Cailleteau d'avoir su céder votre bébé. Mais ç'aura été un mal pour un grand bien. (mais j'aimerais vous retrouver sur d'autres projet quand même, hein ?)

    Merci Hautière pour ce cycle naissant, merci Réno pour cette nouvelle vision d'Aquablue !