Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Incognito (Brubaker/Phillips) 2. Mauvaises influences

28/11/2011 5745 visiteurs 6.3/10 (3 notes)

P lus d’un an après avoir quitté le Programme de Protection des Témoins, Zack Overkill a toujours du mal à s’habituer à cette nouvelle vie dans laquelle il a choisi d’œuvrer pour le Bien. Malgré quelques problèmes d’adaptation, travailler du côté de la justice lui donne néanmoins le droit d’utiliser ses super-pouvoirs. Mais, lorsque l’ancien criminel repenti doit réintégrer le milieu du crime pour une mission d’infiltration visant à retrouver un agent double, la tentation de replonger du côté des méchants devient évidemment encore plus grande…

Faut-il encore présenter les deux auteurs qui sont aux manettes de cette saga qui mélange les genres ? Après des petites perles telles que Sleeper et Criminal, le duo constitué d’Ed Brubaker et de Sean Phillips reste certes dans le polar, mais la touche super-héroïque de cette série la rapproche tout de même plus du premier titre que du second. Si le premier tome d’incognito présentait encore un Programme de Protection permettant aux super-vilains de réintégrer la société en tant que monsieur tout le monde en inhibant leurs pouvoirs à l’aide de médicaments, ce deuxième volet propose d’infiltrer un type ayant des super-pouvoirs dans le camp des mauvais. L’intrigue sent donc un peu le réchauffé, mais à la narration de cette saga il y a un type coutumier du monde du crime (Gotham central, Criminal, Sleeper, …) et du développement du côté sombre de super-héros (Daredevil, Captain America) qui officie donc dans son domaine de prédilection. Ce narrateur hors pair est au sommet de son art et serait capable de vous raconter le contenu de son caddy de supermarché de manière prenante. Il ne lui faudrait que quelques mots pour faire comprendre que ses salades ont eu une vie de merde sur un sol aride, que son steak vient d’un animal accro aux hormones et maltraité par un fermier alcoolique et violent et qu’à tout moment, la roue du caddy peut lâcher et foutre un bordel pas possible dans le magasin.

Ici, pas de légumes, mais un héros abandonné le cul entre deux chaises, dans une situation qui devient de plus en plus inconfortable au fil des pages. À l’aide d’une voix-off qui partage les sentiments torturés du personnage principal tout en installant une ambiance de polar quasi parfaite, l’auteur prend plaisir à dévoiler la psychologie tiraillée de cet homme qui doit œuvrer du mauvais côté de la loi sans pour autant redevenir celui qu’il incarne. Le dilemme est de taille et, malgré son classicisme, l’intrigue s’avère une nouvelle fois rondement menée. Tout en immergeant le lecteur dans un monde du crime sombre, réaliste et sans merci, c’est avec maestria que le scénariste parvient à faire ressortir toute l’ambigüité du rôle joué par Zack Overkill. Visuellement, le graphisme de Sean Phillips (Sept) colle parfaitement à l'atmosphère de cette série et contribue à faire ressortir la noirceur du récit et des personnages.

Après avoir livré un premier volet très efficace, ce duo bien rodé ne déçoit toujours pas et n’a plus qu’à dérouler la suite de cet excellent polar !

Par Y. Tilleuil
Moyenne des chroniqueurs
6.3

Informations sur l'album

Incognito (Brubaker/Phillips)
2. Mauvaises influences

  • Currently 4.03/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (29 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.