Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

S ur la piste d'un trésor, la Salle des Offrandes d'une déesse hindoue, des archéologues et aventuriers s'affrontent dans une course poursuite échevelée qui les mène de la jungle à la campagne française, où un garagiste et sa fille leur mettent des bâtons dans les roues.

Ce treizième album de la collection Calandre éditée chez Paquet est un récit complet, oeuvre d'un auteur unique, puisque Régric en signe le scénario et le dessin. Cette collection faisant la part belle aux carrosseries d'après-guerre, la vedette de l'histoire est une Mini sur le capot de laquelle est gravé le plan menant au trésor. L'argument unique de l'intrigue est donc la lutte des protagonistes pour voler ou conserver cette précieuse automobile. L'héroÏne est la jeune et sexy Ana Purna, au pseudo bien tourné lui aussi. Dommage qu'une telle inventivité soit absente pour les autres personnages: le barbu archéologue Tumulus, clone du professeur Mortimer (avec le nez écrasé de Sharkey), le méchant professeur Silverspoon et l'assistant traitre et ivrogne Léon Castagnol. Les toponymes des lieux imaginaires de l'action sont logés à la même enseigne, avec ce " Rhicota", capitale du "Rawajambi" (qui ne nous font pas oublier le réjouissant "Cebohkoutro", capitale "Falhepa", du grand Godard dans son Martin Milan). Heureusement, Régric nous gratifie d'un " hôpital Hamus" , comme pour se racheter.Ces jeux de mots renvoient aux maîtres que se reconnaît l'auteur, les Hergé et Bob de Moor, auxquels il fait constamment référence jusqu'à la dernière vignette !

Au plan graphique l'hommage, certes laborieux, reste touchant. La sincérité de Régric, éperdu d'admiration pour les grands anciens de la Ligne Claire, fait cependant davantage penser au trait de Martial, notamment pour les visages. Quelques trouvailles de bon aloi parsèment une narration chaotique, telles ces bienvenues SMOURFL et SMURF, onomatopées soufflées par un taureau irrité, et cette composition en une case d'un passager reluquant les formes appétissantes d'une hôtesse de l'air sous le regard courroucé de sa compagne, une scénette que ne désavouerait pas Maurice Tillieux.

Le lecteur nourri des classiques de la bande dessinée franco-belge est partagé entre le plaisir des clins d’œil référentiels que l'auteur dessine à profusion, et la conscience nette des quelques imperfections graphiques sur fond d'enjeu narratif noyé dans les péripéties. Régric a la santé, et sa dynamique naïveté porte à l'indulgence.

Par J-F. Douvry
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Été indien pour la Mini

  • Currently 3.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (12 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    fruitos Le 16/10/2012 à 23:28:30

    ce n est pas un chef d oeuvre mais j ai bien aimé cette album dans un style "tintin" j ai aimé également les personnages hormis l héroïne que j ai trouvé peu intéressante.