Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Hamelin (Houot) Hamelin

20/10/2011 5095 visiteurs 6.0/10 (1 note)

H amelin ! Un nom puissamment évocateur, car rarement un lieu aura été aussi indissociable de la légende qui lui est attachée, que cette ville du nord de l’Allemagne. Der Rattenfänger, le charmeur de rats qui débarrasse la ville de l’invasion des rongeurs au son enchanté de sa flute, et qui, moqué et chassé de la cité en guise de paiement par les notables, revient se venger en ensorcelant les enfants et en les perdant dans les collines environnantes.

Avéré dès le XIVème siècle, puis s’enrichissant au fil des versions et des adaptations, ce conte universel fut notamment popularisé par le poète Robert Browning et par les frères Grimm. Point commun de toutes ces variantes : seuls deux enfants survivent à l’envoûtement, à cause de - grâce à ? - leur infirmité. Tantôt aveugle, tantôt boiteux, parfois muet, cette constante se retrouve dans l’album d’André Houot. Avec une différence notable toutefois : l’auteur choisit de mettre en scène, en plus du jeune garçon invalide qui sert de fil rouge au récit, une - charmante au demeurant – jeune fille, qui se retrouve ainsi au cœur de l’intrigue. Ou plutôt des intrigues, car à la trame principale se mêle une histoire parallèle faite d’amourettes adolescentes, de cabale malveillante, d’accusation de sorcellerie, toutes péripéties coutumières des contes et légendes.

Mais qu’on ne s’y trompe pas, le vrai héros de cet album, comme le proclame le titre, c’est le bourg lui-même : Hamelin. Avec une précision encyclopédique, Houot a bâti une cité médiévale idéale, archétypale, déclinant avec force détails bâtiments et demeures, maisons à colombages, piliers ouvrés, sculptures de grotesques, gargouilles, fortifications… Ce vaste manuel vivant d’une architecture gothique naissante est sans conteste la plus belle réussite de cet ouvrage. Autre réussite, indéniable, la populace animant ce somptueux décor. S’ouvrant par une citation du célèbre tableau du joueur de vièle de Georges de la Tour, les vignettes s’emplissent d’une foule de personnages pittoresques, bien croqués d’un trait rappelant irrémédiablement le Bourgeon des compagnons du crépuscule.

Si le scénario se révèle sans grande surprise, la précision du dessin, la belle mise en couleur, la qualité du rendu de l’époque médiévale et, surtout, la somptuosité des édifices moyenâgeux, font de cette lecture un plaisir pour les yeux.

Par O. Boussin
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Hamelin (Houot)
Hamelin

  • Currently 4.06/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.1/5 (31 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 23/11/2020 à 11:46:47

    Sur le coup, Hamelin n’évoquera pas grand-chose. Cependant, on se souvient tous de ce joueur de flûte qui parvient à chasser les rats qui avaient infestés une ville au rythme d’un air endiablé. Hamelin est le nom du bourg en question dont les notables font appel à ce musicien hors pair. D’ailleurs, la couverture ne laissera plus de place au doute.

    Les personnages ne seront pas franchement de toute beauté graphiquement parlant. Les trognes font un peu peur. Les décors manquent de précision. La couleur semble terne. Il y a également un mauvais choix sur la calligraphie utilisée même si elle se voulait être proche d’un style moyenâgeux. Le classicisme dans la mise en page sera de mise alors que l’époque n’est plus à une telle présentation. Bref, on a l’impression de faire un bond au moins 20 ans en arrière.

    Pour autant, cela se lit avec une certaine fluidité. Il faut juste savoir qu’il n’y aura pas d’effet de surprise. Par ailleurs, au niveau du scénario, la machine va véritablement se gripper à mi-parcours et il restera des interrogations qui auraient dû être dissipées. Au final, une œuvre que l’on oubliera vite alors que le sujet aurait sans doute mérité plus d’originalité.

    Hugui Le 21/03/2012 à 20:50:37

    Une BD de l'histoire très connue du joueur de flûte de Hamelin qui entraine les enfants derrière sa musique pour se venger de n'avoir pas été payé d'avoir débarrassé le village de ses rats.
    Des dessins très fouillés et très précis rendent excellemment l'ambiance moyenâgeuse de récit (mais la comparaison avec Bourgeon ne me satisfait pas car c'est moins chaleureux) et l'histoire est très bien raconté et mise en scène, avec de très bons enchaînement qui maintiennent l'attention. Et le jeune couple de l'histoire adjacente est très attachant.
    Une bonne lecture donc sans surprise, très(trop) classique. Mais une bonne manière de découvrir ce conte pour ceux qui ne le connaîtrait pas.