Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Lady Elza 1. Excentric Club

19/09/2011 4489 visiteurs 6.0/10 (2 notes)

S e retrouver en pleine nuit sur les toits de Londres, pieds nus et en petit tenue, chassée par une furie jalouse et armée d’un revolver, cela incite à la réflexion sur son avenir. Comment en suis-je arrivée là ? Que vais-je devenir ? Lady Elza, jeune femme récemment divorcée et extravagante, se pose ces questions. Son cousin va trouver la réponse en lui proposant d’intégrer le très restreint Excentric club. Rite d’initiation et découverte de son « don » vont rythmer cette première aventure.

Certains personnages sont connus par les lecteurs des albums Les Rochester des mêmes auteurs. Lady Elza et l’inspecteur Bleach en sont issus, ce qui fait de cette nouvelle série ce que l’on peut appeler un spin-off. Mais la méconnaissance du passé des protagonistes n’est pas un frein à l’accessibilité de cet univers intelligemment construit pour permettre au néophyte de profiter pleinement de Excentric club. L’amateur d’ambiance très british, avec club, cigare, fantôme, lande brumeuse et mystère de circonstance y trouvera son compte. Charme, élégance et petite pointe d’humour à tous les étages, Lady Elza est la digne héritière du duo Blake et Mortimer en bien moins coincée ou tout simplement bien plus contemporaine.

L’élégance, Wurm en fait également usage pour mettre en image cette société britannique sortie tout droit de la ligne claire. Mais la rigidité qui peut parfois caractériser ce genre est ici gommée par une certaine fluidité apportée par un trait légèrement plus souple et dynamique, à l’image du travail d’Emile Bravo fondu dans celui de Floch. Le personnage de Lady Elza profite particulièrement de cet aspect, comme si le dessinateur souhaitait mettre en avant graphiquement son héroïne pour la différencier de son entourage, principalement constitué d’hommes. La tournure fantastique vient bousculer l’establishment en intégrant parfaitement le féminisme et le folklore anglais au sein d’une enquête relativement classique, et permet de distinguer le travail de Dufaux et Wurm d’une pléthore d’albums plus ou moins essentiels de cette rentrée surchargée.

Comment ne pas être séduit par cette jeune femme délurée et irrésistible qui perturbe le snobisme environnant avec une impertinence salutaire ?

Par T. Pinet
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Lady Elza
1. Excentric Club

  • Currently 3.69/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.7/5 (29 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    minot Le 08/01/2016 à 23:15:32

    Je n'ai pas du tout aimé. Le scénario abracadabrant oscille entre le fantastique et le thriller, mais n'est à aucun moment convaincant : trop rocambolesque, trop décousu ... Les personnages manquent d'envergure et l'humour n'est pas très drôle. Paradoxallement c'est le dessin que j'ai préféré, alors qu'habituellement la ligne claire n'est pas mon style de trait favori.

    kingtoof Le 05/04/2014 à 14:47:42

    Contrairement aux autres commentaires, je n'ai pas été emballé par cette histoire...

    Surpris et déçu par un scénario abracadabrantesque...

    MERRY1 Le 21/02/2014 à 09:39:18

    Quel plaisir de retrouver l'atmosphère et les personnages des Rochester.
    J'avais compris la colère de Jean Dufaux lors de l'arrêt de la série. Notre plaisir avec ce retour est de même niveau.

    OLRIK59 Le 08/10/2011 à 22:57:50

    Un superbe album ligne claire.
    P Wurm est en grande forme. Elza marche dans les pas de la marque jaune à Londres et nous divertit.
    Il faut qu'un jour P Wurm puisse marcher dans les pas de Jacobs et dessine un Blake et Mortimer. L'appel est lancé ( de nouveau) aux décideurs de chez Dargaud.....

    alain59960 Le 08/10/2011 à 00:32:26

    A lire absolument, pour les amoureurs de la ligne claire. Un beau dessin, de l'humour, un climat British. Une couverture qui me plait bien et des pages intérieures qui se laissent dévorer des yeux, assis dans un bon canapé, nous sommes en voyage avec Lady Elza !
    Merci à Philippe Wurm et Jean Dufaux !

    fraisedesbois Le 08/09/2011 à 14:13:07

    scénario très original, qui annonce des suites, de beaux dessins, un personnage principal attachant, bref, un indispensable