Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sherlock Holmes & le Necronomicon 1. L'Ennemi intérieur

15/09/2011 5466 visiteurs 6.0/10 (1 note)

A près sa victoire sur les vampires, c’est sous une identité d’emprunt que Sherlock Holmes participe à une expédition scientifique afin de se refaire une santé. Lors d’une escale en Antarctique, une étrange vision de son ultime affrontement avec le professeur Moriarty perturbe ce sentiment de quiétude qui l’anime depuis un certain temps et l’incite à revenir précipitamment en Angleterre. De retour à Londres, il tombe cependant très vite dans le piège tendu par un vieil ennemi, revenu sous une forme inattendue.

Suite au succès du premier diptyque, Sylvain Cordurié, Vladimir Krstic et Axel Gonzalbo rempilent pour une nouvelle aventure en deux tomes en compagnie du héros de Sir Arthur Conan Doyle. À l’instar de Luc Brunschwig qui débutait son intrigue après la « mort » de Holmes aux chutes de Reichenbach en 1891, les auteurs vont utiliser cette période plus nébuleuse de l’histoire du célèbre détective pour le faire évoluer dans un univers parsemé de fantastique, conformément au cahier de charges de cette collection 1800 dirigée par Jean-Luc Istin.

Ce nouveau récit qui repose sur la confrontation entre deux personnages clés du roman original, emmène son héros sur les traces du Necronomicon, le fameux Livre des Morts inventé par l'écrivain américain H.P. Lovecraft. Si le mode narratif, reposant principalement sur un courriel adressé à son fidèle ami, le docteur John Watson, demeure assez classique, les fans de ce personnage extrêmement cartésien s’étonneront tout de même de le retrouver dans un monde de magie, de surnaturel et de forces occultes, peuplé de revenants et de vampires. Et si le récit se lit d’une traite, le rôle passif de ce Sherlock dénaturé par rapport à l’œuvre de Doyle et se laissant constamment mener par le bout du nez, ne sera pas pour plaire à tout le monde.

Visuellement, Vladimir Krstic-Laci restitue par contre avec brio le Londres Victorien du XIXème siècle et installe une ambiance ténébreuse et inquiétante qui sert parfaitement ce récit holmésien atypique.

Cette première partie de Sherlock Holmes et le Nécronomicon plonge le célèbre résident du 221b Baker Street dans de nouvelles péripéties marquées par des événements surnaturels surprenants, dont un final qui donne envie de découvrir la suite au plus vite.

Par Y. Tilleuil
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Sherlock Holmes & le Necronomicon
1. L'Ennemi intérieur

  • Currently 3.66/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.7/5 (35 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    mome Le 28/08/2011 à 02:12:10

    La collection 1800 réserve de belles surprises et le 1er diptyque sur Sherlock Holmes en fait partie. Je l'avais vraiment beaucoup apprécié et je crois bien que l'on est reparti de nouveau pour du très bon, voir peut être encore meilleur.
    On retrouve notre détective qui, après s'être éloigné de Londres, est mystérieusement rappelé et revient pour découvrir que Moriarty est vivant (enfin presque). Entre les problèmes découlant de cette rencontre avec son meilleur ennemi, les révélations faites par ce dernier, l'intervention des hommes (plus une charmante jeune femme) de la reine, notre détective perd vite pied ainsi que son assurance habituelle. Il est bringuebaler au gré des évènements qui s'enchaînent de manière efficace et passionnante. On dévore cet album jusqu'au final qui nous plonge dans le désarroi : "mais Mr CORDURIE ne va pas oser nous planter là!" (on est quand même à la limite du sadisme là).

    Le dessin est toujours aussi réussi avec une propension étonnante à créer des ambiances. Les décors sont extrêmement précis, les visages des personnages bien mis en valeur. Mention très bien également à la colorisation qui "habille" joliment cette reconstitution de l'Angleterre victorienne du XIXe siècle.

    Un véritable régal.