Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Malicorne 1. Première partie

31/08/2011 6594 visiteurs 7.5/10 (2 notes)

M alicorne est ce qu'on appelle au Far West un « outlaw », une sorte de cowboy solitaire, souvent ancien militaire, qui met sa gâchette au service du bon payeur. Vétéran de l'armée impériale française, il devient exécuteur à la solde du royaliste Sainte-Croix à la chute de Napoléon. Il quitte momentanément ses services avant que celui-ci ne fasse de nouveau appel à lui pour infiltrer une société secrète parisienne, les Enfants Rouges. Le Roi veut éliminer Jacob, le créateur de ce club clandestin, fondé pour rompre l'ennui de riches désœuvrés auxquels il fait faire à peu près n'importe quoi. Malicorne, tueur expérimenté, est payé pour le supprimer. Mais Jacob est méfiant et retors. Rien ne garantit que ce n'est pas lui qui aura le dernier mot.

La personnalité de Malicorne, sa physionomie proche d'un Blueberry et les décors sauvages donnent à cette bande dessinée d'aventure un petit goût d'Amérique à l'époque de la Guerre de Sécession. Pourtant c'est bien les monuments de Paris que Timothée Montaigne décrit avec grande précision. Il distribue une moisson de détails dans chaque case, chaque planche, ce qui rend l'atmosphère riche et très réaliste sans être pesante. Il évite avec soin la sensation de fouillis et la rigidité qui accompagne souvent ce style graphique, notamment grâce à une mise en page inspirée. Tout en utilisant un cadrage et des prises de vues assez académiques, les auteurs alternent des planches classiques et modernes avec un fond de décor et quelques cases narratives en décroché comme des cartouches dans un tableau. L'effet est garanti.

Malicorne possède d'évidentes qualités dues notamment à l'osmose entre les auteurs, la bonne cohésion entre le scénario et le dessin qui produit une belle orchestration. Les personnages ne sont pas d'une grande originalité, mais certains sont bien travaillés, à l'instar de Lady Mac Guff. Malicorne, quant à lui, intrigue dès sa première apparition, son charisme poussant facilement à tourner les pages. La narration est imaginative, brillamment menée dans un univers finalement proche des jeux de rôle. Le seul bémol peut être mis au choix des couleurs qui manquent de prestance et finit par décevoir en estompant un encrage percutant. Vite, la suite !

Par M. Lalout-Hédard
Moyenne des chroniqueurs
7.5

Informations sur l'album

Malicorne
1. Première partie

  • Currently 4.11/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.1/5 (38 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    mome Le 08/01/2012 à 14:25:27

    Cette série nous offre une plongée dans le Paris du 19ème siècle sur les pas de Malicorne, un ancien soldat de Bonaparte devenu tueur à gages ou plus précisément duelliste professionnel. Il est engagé pour infiltrer une société secrète (elles sont nombreuses à l'époque) et éliminer le grand maître Jacob. Cette société (dont on ne peut sortir que par la mort) se propose d'offrir à des aristocrates, des bourgeois et autres militaires désoeuvrés, le grand frisson par des "jeux" leur permettant d'approcher la mort.

    Les auteurs nous plongent dans un monde qui fait suite à la défaite de Napoléon. Les luttes entre républicains, bonapartistes et royalistes qui viennent de revenir au pouvoir, plongent la société dans un désordre fait d'intrigues, de tensions et de violence. Les personnes qui s'engagent dans la société secrète de Jacob sont désabusées, fatiguées par les coups de l'existence ou par la vacuité de leur vie.

    La narration est très bien maîtrisée. Elle est vive et efficace, les évènements s'enchainant parfaitement. Mais malgré ce rythme, le travail sur les personnages n'est pas oublié. Si globalement leur psychologie est classique, certains se révèlent particulièrement intéressants tels que Lady Mac Guff (sans doute grâce à ses anciens liens avec Malicorne et à ce que cela a impliqué sur le déroulement de son existence) ou encore Jacob, être intelligent, retors et nimbé d'une aura sulfureuse. N'oublions pas Malicorne qui bénéficie d'un réel charisme donnant rapidement envie de suivre ce personnage désabusé et fascinant.

    Le dessin de Thimothée Montaigne bonifie cette belle aventure. Son trait réaliste rappelle très clairement celui de Mathieu Lauffray mais également celui de Giraud dans Blueberry, personnage auquel Malicorne ressemble sans conteste. L'atmosphère est très bien rendue grâce à des détail riches mais sans jamais de surcharge. Les visages des personnages sont justes et le tout bénéficie dans cadrage inspiré et d'un très bon sens du mouvement.

    Au final, une aventure prenante, sans temps mort et magnifiquement dessinée. Vivement la suite et la fin de ce diptyque.

    ayeaye Le 06/11/2011 à 18:09:11

    Très bonne surprise que ce premier tome. Sur fond historique, l'histoire nous conte celle de Malicorne, duelliste de "profession". Pris malgré lui au piège d'une sorte de société secrète, il se retrouve sous le joug d'un gourou avant l'heure qui passe son temps à organiser des "jeux" aussi sordides que mortels.
    Le dessin est vraiment très bon, bien dans le ton glauque de l'histoire. A noter les superbes dessins pleine page, bien trop rares en BD. A suivre.