Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

V ingt ans avant le premier cycle de Règlement de Contes, la forêt qui abritera Pigtown devient le refuge d’une poignée de cochons fuyant le joug des hommes. Norm, Naff et Kids sont jeunes et mordent, à pleines dents, leur nouvelle liberté. Mais l’ambition et le pouvoir vont les dresser les uns contre les autres. Les trois frères vont se séparer, construire chacun leur maison dans cette vaste forêt où il fait bon se promener… tant que le loup n’y est pas !

Marie continue donc sur sa lancée en nous délivrant un western animalier sans concession qui revisite le conte des trois petits cochons. Via la confrontation entre les trois frères, cette adaptation d’un des contes enfantins les plus populaires permet aux auteurs d’aborder avec finesse un thème plus sérieux, assez récurrent dans l’histoire des hommes : la survie et la liberté d’un groupe peuvent-elles justifier des atteintes graves aux libertés individuelles des membres de ce même groupe ? En d’autres termes, qu’est-ce qui est le plus important : la liberté du groupe ou celle de l’individu ? Dans nos démocraties, on aurait tendance à croire qu’une telle question a une réponse toute évidente. Mais lorsque le groupe est menacé (dans cet album, par les hommes et puis par les loups), peut-on permettre que des individus mettent en péril la survie de la collectivité ?

Marie nous délivre un récit tout en finesse dans lequel il montre les dérives des deux points de vue : un égocentrisme exacerbé sans tenir compte du groupe peut provoquer des catastrophes et une défense acharnée des intérêts collectifs peut dériver très vite en une dictature. Au lecteur de choisir son camp.

Quant au dessin, il est dans la lignée des deux précédents, le dessinateur Vandenstraeten arrivant toujours à donner une once d’humanité à ses personnages. De plus, les passages avec les loups sont graphiquement grandioses : Vandenstraeten leur confère un air implacable et sûr d’eux-même. Bref, les parfaits prédateurs.

L’album Les 3 cochons est donc plus qu'une suite honorable de ces deux prédécesseurs, il les surpasse de loin. Avec ce troisième album, la qualité de la série est sans aucun doute passée à un niveau supérieur.

Par A. Legrain
Moyenne des chroniqueurs
7.5

Informations sur l'album

Règlement de contes (Vanderstraeten/Marie)
3. Trois cochons

  • Currently 3.56/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.6/5 (32 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    ppg Le 23/05/2010 à 15:09:05

    C'est à travers la plume du jeune Normann Ribbs, 14 ans, l'un des trois frères cochon, que nous découvrons les premiers pas de sa famille sur le sol américain au milieu du 19ème siècle. Chassés d'Europe, ils connaîtront l'esclavagisme sur les terres du nouveau monde, découvrant au passage que la cruauté est également partagée par tous les hommes, d'où qu'ils soient. Trahis dès leur débarquement par leur "passeur" qui livrera Mme Ribbs à une mort affreuse, le clan Ribbs poursuivra son rêve de liberté avec bon nombre de leurs congénères. Normann s'opposera rapidement à son frère aîné Raff, tout puissant à la suite du décès de leur père. Leur vision quant à la philosophie de la ville qu'ils souhaitent bâtir pour être libres étant sensiblement différente. Déjà, leur frère Kid navigue indécis entre les deux. C'est en fuyant en solitaire dans la forêt que Normann rencontrera Mathéa, une jeune femme accompagnée d'un étrange énergumène, vieux sage aux rituels destinés à faire le lien entre la vie et la mort, dans le respect sacré de l'équilibre de la forêt. C'est que les hommes sont croyants, à l'inverse des cochons qui sont athées.

    Ce troisième opus est celui du vécu des cochons, narré par Normann, futur shérif alcoolique de la ville de Pigtown. Difficile d'être en accord avec soi-même lorsque vos congénères, parfois de votre propre sang, s'oppose à vous violemment. Tâche rendue d'autant plus ardue qu'il faut également composer avec les "tribus" voisines (les loups et les hommes). Nous sommes donc les témoins de leurs interactions conflictuelles, avant que ne s'embrase la future Pigtown (tome 1 et 2), tenue par Naff, maire aux pleins pouvoirs dont on comprendra mieux les raisons de sa cruauté et de sa folie : l'envie de survivre par tous les moyens, mais à quel prix pour ses semblables.

    Peut-être le meilleur des quatre tomes que compte la série. On y voit comment un équilibre peut être rompu par peur et méconnaissance de l'autre ; la dérive étant l'idéologie malsaine, réduisant à néant la culture de l'autre ; l'action devenant alors réaction et manipulation (et non plus construction et projection) ; la finalité devenant pour certains gloire, pouvoir et argent.

    Une bédé décidément pas si bête...

    Christophe C. Le 30/11/2004 à 19:16:58

    Je dois dire qu'il est bien meileur que les deux précédents. En effet l'histoire s'attarde davantage sur les personnages, ici naff et ses frères. A travers l'adaptation du fameux conte pour enfant les 3 petits cochon version western animalier les auteurs arrivent à traiter un thème plus profond consernant la survie d'un groupe ayant acquis sa liberté après une période d'esclavage et sur les moyens de conserver cette dernière.L'histoire est savament entretenue et beaucoup plus profonde qu'on aurait pu le croire au vue des deux premiers album.

    Le début de ce nouveau dyptique est une agréable surprise.