Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

ATTENTION : Une importante opération de maintenance et de migration est prévue dans la nuit du 9 au 10 mars 2021. L'intégralité des sites sera indisponible pendant une durée estimée de 8 heures.

Scalped 3. Mères mortes

08/08/2011 11248 visiteurs 8.2/10 (5 notes)

S calped, c’est l'histoire d'une nation indienne dépossédée de tout, ghettoïsée, parquée sur une terre infertile où ne fleurissent que les laboratoires clandestins de meth et où le peuple, embué d’alcool, illettré, ne survit qu’à coups d’aides sociales, de prostitution et de petits trafics. C’est l’histoire d’une poignée d’activistes clandestins qui, dans les années 70, s’étaient engagés dans la lutte armée pour tenter d’éviter à la réserve cet inéluctable présent. Scalped raconte comment les rivalités personnelles, la trahison et la bêtise ont eu raison du groupuscule et l'ont fait imploser. C'est enfin l'histoire d'une femme, d'une mère, Gina Bad Horse, qui dans un monde gorgé de testostérone est restée fidèle à ses valeurs.

Autant de faits qui, trente ans plus tard, influent sur le déroulement d'une enquête du FBI autour de l'ouverture d'un casino en territoire indien, sculptent les personnalités et tissent des liens complexes entre les protagonistes, étroits dans les sentiments bien que distendus par le temps. Des faits qui expliquent le caractère instable de l'agent spécial Dashiel Bad Horse, taupe infiltrée dans la police tribale, en révolte permanente à la fois contre l'institution blanche et contre son propre peuple. Une rage qui lui donne les capacités d'avancer et de survivre. Obnubilé par sa volonté de renier ses origines, Dashiel refuse obstinément de faire le deuil de sa mère assassinée, scalpée et abandonnée dans le désert. Tout à son déni, il va se plonger à corps perdu dans la résolution du meurtre d'une prostituée, mère de famille elle aussi. Un double jeu de miroirs puisque l'enquête va l'amener à prendre sous son aile l’aîné des orphelins en qui il reconnait l'adolescent révolté qu'il était jadis. Mais Scalped n'est pas un conte de fées...

Dans ce troisième opus, Jason Aaron nous plonge plus profondément dans l’enfer des vaincus, des réserves indiennes, complexifiant la personnalité de ses personnages et, remontant aux origines du mal, révélant encore un peu plus leurs démons. Il en va ainsi de Red Crow, parrain local tout puissant, ancien amant de Gina du temps de leur lutte, qui d'une part adopte une attitude paternaliste vis-à-vis de Dashiel, exigeant qu'il respecte et honore la mémoire de sa mère, alors que d'autre part il n'hésiterait pas à le faire supprimer si ce dernier se mettait en travers de sa route et celle de son précieux casino. Avec ce statut de mafieux impitoyable autant que de gardien de la morale, Red Crow n'est pas sans faire penser à un Don Vito Corleone présidant à la destinée de la réserve.

Servi par des dialogues au cordeau, Scalped est sans doute, avec Criminal, le meilleur polar US à atteindre nos côtes depuis bien longtemps. Violent, brutal, brillant et sans concessions.

Par S. Farinaud
Moyenne des chroniqueurs
8.2

Informations sur l'album

Scalped
3. Mères mortes

  • Currently 4.62/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.6/5 (60 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    godofroid Le 01/10/2013 à 00:02:40

    Un chef d’œuvre absolu du polar; Quand la BD est aussi forte qu'un bouquin ou un film majeur. D'ailleurs je recommande la reprise effémère mais définitive de notre facho préféré le punisher par l’élève Aaron qui surpasse le maitre Ennis.

    BIBI37 Le 05/02/2012 à 23:37:54

    La série se perd dans un scénario à l'américaine avec ses kilomètres de longueur à nous expliquer le bien et le mal. pourtant l'histoire recèle une bonne part de sales gueules et de paumés en tout genre.
    le dessin tient parfois plus du gribouillage que de l'illustration.
    Pour amateurs uniquement.
    4/10.