Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Fraternity 1. Livre 1/2

03/08/2011 8951 visiteurs 7.0/10 (1 note)

1863, en pleine guerre de Sécession. Installée dans l’État d’Indiana, la petite communauté de New Fraternity a de plus en plus de mal à faire respecter ses idéaux de partage et d’égalité. Le manque de nourriture et les tensions internes commencent à peser sur l’équilibre fragile de cette microsociété qui vit à l'écart du monde. Sans parler des menaces qui viennent de l’extérieur, telles que ce groupe de déserteurs qui vient de solliciter l’asile ou cette créature monstrueuse qui rôde aux alentours de la bourgade et qui semble étrangement liée à Émile, un enfant sauvage recueilli quelques années plus tôt dans la forêt avoisinante.

Fruit de la collaboration entre deux auteurs espagnols de renom, cette première partie de diptyque mêle étonnamment historique et fantastique. Il y a tout d’abord ce village utopique, fondé par un riche idéaliste, vivant en autarcie selon un concept de partage équitable des biens et des tâches. Mais il y a également des événements extérieurs qui viennent mettre à mal cette colonie jusqu’à présent épargnée par le conflit qui divise le nord et le sud des Etats-Unis. En alliant ce modèle de société utopique qui bat de l’aile à des éléments fantastiques, Juan Diaz Canales livre un récit surprenant, mais qui manque encore de cohérence. Le scénariste de Blacksad pose un décor intriguant et des protagonistes intéressants, tels que cette bête féroce qui s’attaque sauvagement au gibier dans les bois ou ce jeune héros solitaire, enfermé dans son mutisme et cherchant régulièrement refuge dans un labyrinthe où personne n’ose trop s’aventurer, mais l’auteur peine malheureusement encore à donner une véritable direction à son intrigue.

En attendant de voir vers où cette histoire se dirige, visuellement, il y a déjà de quoi se régaler. Le trait de José-Luis Munuera (Le Signe de la Lune, Nävis) fait à nouveau merveille, donnant vie à des personnages particulièrement expressifs et proposant des décors somptueux et très fouillés. Si l’ambiance envoutante de ce récit fait mouche, la mise en couleurs maîtrisée de Sedyas ni est certainement pas étrangère. En passant habilement de tons sépia qui distillent un côté rétro à des teintes plus grisâtres qui entretiennent savamment l’atmosphère angoissante du scénario, la colorisation donne beaucoup de cachet au graphisme de cet album.

Un mise en bouche mélangeant de nombreux ingrédients, présentée avec maestria, mais dont la sauce à encore un peu de mal à prendre.

Par Y. Tilleuil
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Fraternity
1. Livre 1/2

  • Currently 3.81/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.8/5 (84 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 25/11/2020 à 10:32:57

    Fraternity est une bd ambitieuse qui se perd au milieu de ses idées. Il s'agit d'abord d'une petite communauté qui vit isolée du monde et qui repose sur des valeurs nobles. Cela fait penser tout de suite au film Le village de Night Shyamalan. Or, cette colonie va être mise à mal par des évènements extérieurs.

    Cependant, on introduit un enfant sauvage dans cette histoire ainsi qu'une créature démoniaque qui rappelle celle de Lune d'argent sur Providence. On ajoute une pincée de la guerre de sécession ainsi qu'une vague histoire d'amour qui rappelle le film Autant en emporte le vent. Un vrai melting-pot d'où il ne ressort pas quelque chose de cohérent.

    Le premier tome s'achève un peu dans la confusion des genres. Je dois néanmoins reconnaître que la lecture n'a pas été désagréable. C'est sans doute lié à un graphisme somptueux ainsi qu'une mise en couleur qui ne laisse pas indifférent.

    BIBI37 Le 17/03/2012 à 19:16:38

    Un conte fantastique en pleine guerre de cessession. De sublimes dessins qui vous scotchent à la BD et un peu de mystère.
    Voila les ingrédients de ce premier tome.
    Une réussite.
    7/10.

    benooze Le 13/07/2011 à 10:09:56

    Une Ambiance pesante, des dessins fabuleux, un scénario qui vous accroche dès les premières pages, en bref un premier tome digne d'un best-seller.
    Mais comment vont t'il faire pour terminer cette histoire en seulement 2 tomes???
    Espérons qu'il n'y aura rien de baclé, ça serait vraiment dommage.

    DixSept Le 04/06/2011 à 14:57:29

    La guerre de Sécession fait rage et épargne miraculeusement la colonie de New Fraternity. Mais dans une époque en effervescence, la petite communauté est mise à mal et les tensions internes qui l’agitent, pourraient avoir raison d’elle ?
    José-Luis Munuera et Juan Diaz Canalès savent conter de merveilleuses histoires. Et, en alliant l’idéal utopique de certaines communautés du XIXème aux mystères qui rôdent autour de New Fraternity, ils nous livrent un album qui oscille harmonieusement entre Histoire et Fantastique
    Coté scénario, rien à dire, si ce n’est que ce récit possède l’intensité et la fluidité qui font les grands albums. Graphiquement, le trait de José-Luis Munuera fait merveille : gestuelle des personnages, expressivité des visages ou intensité des regards tout y est ! Parallèlement, la mise en couleur de Sedyas donne rythme et intensité à l'ensemble en se jouant du sépia du passé et des gris brumeux du mystère.
    Un album superbe tout en délicatesse et en non dit !
    A lire absolument et sans retenue aucune…

    tinelfe Le 27/05/2011 à 11:49:15

    Fraternity est un très bon tome (selon mon humble avis). Une ambiance sombre dans le style du film "the village" ou de Lune d'argent sur providence. Le dessin et les couleurs sont travaillées et le scénario, de Monsieur Canalès, efficace et bien mené. j'espère que le deuxième volet sera aussi brillant. je recommande sans réserve!!!!