Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

La chronique des Immortels 3. Au bord du gouffre 3

21/07/2011 5509 visiteurs 6.0/10 (2 notes)

F rédéric tient sa vengeance, le terrible inquisiteur gît désormais dans un bain de sang. Pour autant, n’est-il pas trop jeune pour avoir donné la mort ? Pas le temps de tergiverser, une autre mission périlleuse l’attend : sauver sa mère et ses compagnons, destinés à être vendus par un marchand d’esclaves. Avec Andrej, ils comptent sur Krusha pour les aider à libérer l’ensemble des prisonniers entassés dans un bateau dont le départ est imminent. Mais rien ne se passe comme prévu, et c’est face à Malthus qu’ils vont devoir livrer leur ultime combat, l’occasion, également, de révéler les secrets liés aux mystérieux pouvoirs de la famille Delany.

Il y a deux façons d’aborder le troisième tome de La Chronique des Immortels. La première, c’est de se féliciter de tenir entre les mains la fin d’un cycle, une année seulement après la sortie du précédent volume, alors qu’il avait fallu attendre cinq ans pour découvrir le deuxième. C’est aussi d’avoir, une nouvelle fois, la possibilité d’admirer les très belles planches de Thomas Von Kummant qui excelle dans l’art de plonger le lecteur dans des ambiances sombres et médiévales. L’affrontement entre Malthus et Andrej, point d’orgue du récit, est remarquablement réussi. L'autre façon est de regretter le manque de consistance du scénario en s’apercevant, notamment, que le pitch résume à lui seul la totalité du récit. Malgré le dénouement final, qui arrive bien trop rapidement, il ressort de la lecture un arrière goût de trop peu, et la sensation désagréable d’être en présence d’une très jolie coquille vide. Bien sûr, il y a les jolies illustrations, en fin d’ouvrage, réalisées par les camarades des éditions Paquet, une manière habile de compléter les (seulement) 34 planches que comportent l’album.

L’adaptation de la saga originale, écrite par l’un des maîtres de la fantasy allemande, Wolfgang Hohlbein, passe nécessairement par une densification du scénario. Condition sine qua non pour relancer l'intérêt de la série, mais aussi pour espérer avoir la chance de connaître, un jour, le fin mot de l’histoire.

Lire la chronique du Tome 1

Par L. Gianati
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

La chronique des Immortels
3. Au bord du gouffre 3

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (57 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    romain3969 Le 10/05/2014 à 14:54:55

    Un dessin superbe et une histoire excellente à la fois historique,avec l'inquisition mais aussi fantastique avec ces immortels qui tirent leur puissance du sang de leurs adversaires....
    Les scènes de combats sont très bien réalisées, on s'y croirait presque....
    Ce cycle s'achevant, espérons que la suite garde le même esprit.