Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Verseau 1. Le fils de l'équinoxe

11/11/2004 8149 visiteurs 6.0/10 (3 notes)

S ous les glaces du Groenland, un groupe de scientifiques disparaît en quelques secondes dans un inexplicable brasier, ceci après avoir fait une découverte archéologique extraordinaire.
Dans les entrailles du 4ème sub-niveau, où règne pauvreté, prostitution et violence, Zak s’adonne au commerce illicite d’une puce électronique permettant de vivre des aventures virtuelles.
Aucun lien apparent ne semble lier ces deux évènements. Pourtant, cette force surnaturelle cherche à entrer en contact avec le jeune homme. Dès lors, il va se découvrir un pouvoir irrationnel et attirer sur lui bien des regards…

Proposer une nouvelle série de science-fiction est une prise de risque importante. Il est nécessaire de s’être bien imprégné des codes régissant le genre tout en évitant de plagier les univers des séries existantes. Nicolas Mytric et Laurent Feno-Mazzarino l’ont bien assimilé. Verseau se situe donc dans un futur suffisamment proche pour rester crédible, l’humain y côtoie les robots humanoïdes et les progrès techniques présentés sont certes considérables sans pour autant être trop extraordinaires, voire farfelus. Cet avenir choisi par les auteurs est également assez éloigné de notre présent pour permettre l’introduction d’éléments fantastiques ou irrationnels, telle cette entité surnaturelle, sans que cela ne paraisse trop extravagant. La représentation de cet univers est dense sans être surchargée de décors futuristes trop irréalistes, permettant à l’intrigue d’être vraiment au premier plan. Les auteurs ont compris l’importance de l'histoire sur l’environnement et non l’inverse, défaut classique chez les auteurs de science-fiction où la science prend le pas sur la fiction.

Une fois le décor posé, il est important de bien dérouler l’intrigue. Pour cette nouvelle aventure, les auteurs ont choisi de présenter un grand nombre d’information, pour susciter l’intérêt du lecteur, alors qu’ils auraient très bien pu opter pour un développement plus simple pour le premier tome de la série. Beaucoup d’éléments se côtoient : une entité surnaturelle dévastatrice dérangée dans son sanctuaire, un jeune orphelin, dealer à ses heures, qui va devenir la clé d’un mystère le dépassant, ou encore un puissant homme d’affaires pour qui la vie n’a d’importance au regard du but à atteindre, capable de sacrifier ses hommes pour son profit personnel. Une deuxième lecture est nécessaire pour mieux appréhender les différents éléments, pour mieux comprendre les liens unissant le jeune Zak à cette chose surnaturelle. Autant dire que le deuxième volume est attendu pour confirmer cette bonne impression. Car malgré la profusion de renseignements concernant le récit, ces derniers sont bien pensés, bien organisés donnant ainsi à l’histoire une grande cohésion.

Le dessin d’Alain Peticlerc a beaucoup de force, de dynamisme, les mouvements des personnages se font avec beaucoup d'aisance, il en ressort une grande fluidité dans le récit. Le dessinateur a également apporté un soin particulier aux visages, très réussis malgré la difficulté de jouer avec les différents angles de vues. La mise en couleurs est très belle, très lisse, peut-être trop à certains moments. Peticlerc a choisi une palette de couleurs plutôt neutre, évitant les teintes trop vives. Ces tons renforcent l’idée d’un univers futuriste dur, où la vie n’est pas qu'un conte de fée, l’objectif est donc atteint.

Verseau est donc une nouvelle série de SF entrant dans le vif du sujet, peut-être trop rapidement, et emmêlant un peu le lecteur, mais elle reste prometteuse car le récit est bien construit et superbement dessiné. Espérons que le deuxième tome éclaircira un peu plus l’intrigue. Une série à découvrir.

Par D. Ollivier
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Verseau
1. Le fils de l'équinoxe

  • Currently 2.88/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.9/5 (32 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Miles1977 Le 02/02/2006 à 10:48:01

    Très bon moment de lecture... De la très bonne SF mise en avant par un dessin excellent et des couleurs certes parfois un peu flashy mais qui collent bien à l'histoire et à l'univers qui l'entoure.

    On entrevoit la possibilité d'une suite riche en découvertes et j'espère que mon attente ne sera pas déçue...

    Mais rien que d'avoir vu en preview la couverture du tome 2 (superbe!!!), j'y crois dur comme fer ;o)

    louii Le 30/09/2004 à 18:12:23

    Après une découverte mystérieuse sous les glaces, l'univers de Verseau semble basculer. Le début est classique voir déjà vu, mais la suite est beaucoup plus intéressante et on plonge dans une univers SF anticipation très bien servi par le dessin. Les couleurs rendent très bien les différentes atmosphères.
    Le scénario semble assez riche, il a du texte et on sent qu'il y a du travail derrière. Un mélange de fantastique et de SF qui permet de passer un très bon moment de BD.