Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sept 8. Sept Survivants

11/05/2011 15926 visiteurs 8.0/10 (3 notes)

T rois véhicules sillonnent un paysage de montagne, un soir où les conditions climatiques, épouvantables, sont réunies pour se perdre. Le manteau neigeux et les flocons abondants brouillent les repères. Un couple dont les relations semblent se réduire désormais à quelques disputes ; le frère du mari est assoupi à l’arrière. Un dealer et une paumée qui cherchent à échapper au flic lancé à leur trousse. Sans qu’ils le sachent, leurs routes convergent, là où un autre égaré se trouve déjà. Qu’ont-ils en commun ? Qu’est-ce qui les attend dans ce tunnel ?

Après une première volée de sept albums, la série Sept remet le couvert avec une deuxième saison. Si la première avait présenté quelques jolies réussites pour illustrer le concept (sept personnages réunis pour un projet) mais aussi compté quelques déceptions, Sept survivants est à ranger sur le haut du panier de la première catégorie. Si ses ressorts et ses composantes ne s’aventurent pas en terrain totalement inconnu, le récit est si bien exécuté qu’il devient difficile d’en extraire des fragments sans en révéler les rebondissements. Luca Blengino compose avec des ingrédients habituels de la peur qui dépassent la seule menace physique : obscurité, enfermement, désorientation, environnement hostile, incapacité d’établir un dialogue avec un semblable dégénéré et menaçant, obligation de devoir se mettre à nu devant des étrangers.

Outre les dialogues, soignés et dont certains dévoilent une certaine dose de malice à la relecture, l’autre point fort réside dans le choix d’une menace immatérielle qui agit pour pousser les uns et les autres à se révéler, judicieusement exploitée, évitant de tomber dans un grand guignol exclusivement gore et démonstratif. Les démons sont intérieurs et propres à chacun avant même de prendre l’enveloppe décrépie de zombie, l’impasse est celle imposée par la conscience plus encore que celle physique symbolisée par un boyau, un canal sans issue. En dépit des apparences, la souffrance est au moins autant psychique qu’organique. La menace est d’autant plus pernicieuse qu’elle plane et s’insinue en chacun, plutôt que de frapper sèchement. Bien entendu, il est possible de ne voir ici qu’un groupe d’égarés jetés en pâture à une troupe de morts-vivants en pensant que, décidément, l’heure du revival a sonné pour eux depuis le succès planétaire des Walking dead de Robert Kirkam. Outre le fait de hurler vainement à l'opportunisme, ce serait se priver d’un des plaisirs du « genre », lorsqu’il offre un peu plus qu’un frisson instinctif pour offrir un niveau de lecture un peu plus ambitieux.

Le style de Denys, orfèvre pour installer une ambiance nocturne peuplée de dangers (Comptines d’Halloween, Dans la nuit et l’an dernier Soul Man avec D. Chauvel – Delcourt), a d’ailleurs des accents très « comics » dans cet album. Baigné dans les teintes bleu nuit puis ocre sombre distillées par Delf, sa mise en images multiplie les points de vue, tourne autour des protagonistes pour, à la fois, mieux détailler leurs expressions et dissimuler l'effet ou l'image-choc qui s'abat sur eux dans la séquence suivante. Il n'oublie pas non plus de les toiser, les observer de haut, et adopter ainsi l'éventuel point de vue de l'entité - fantasmée ou non - qui semble jouer avec eux avant de les conduire à l'(auto-)destruction.

Particulièrement savoureux pour ceux qui se délectent d'univers parallèles et obsessionnels dissimulés dans un environnement a priori banal, l'anti-chambre du monde des damnés dans lequel se trouvent plongés les Sept survivants, en sursis jusqu'à la confession de leurs bassesses, mérite le détour. Idéal pour se mettre à la seconde table des sept avec gourmandise...

Par L. Cirade
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Sept
8. Sept Survivants

  • Currently 3.35/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.3/5 (101 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Cellophane Le 03/02/2018 à 14:18:40

    Il loupe pour deux "détails" le 5/5 à mon goût.

    Le premier, très bête, parce que vu le titre, je m'attendais à suivre 7 survivants...

    Le décès d'au moins l'un d'eux fait qu'ils ne sont plus sept à survivre...

    C'est bête, certes, mais le titre n'est pas cohérent avec l'histoire...

    Le second, c'est que tout n'est pas pleinement exploité.

    L'idée est bonne (même si elle reste un peu classique), l'ambiance est là et les personnages plutôt bien marqué.

    Mais cela ne va pas au bout : des visions sont censées leur parvenir mais les deux criminels n'en ont pas du tout, le fils non plus, le flic à peine...

    Reste le triangle amoureux ; et c'est plutôt bien fait mais on aurait aimé en avoir autant avec les autres...

    Cela dit, le final est sympa.

    luuna38 Le 27/05/2014 à 14:34:09

    Scenario très décallé, ambiance 'mort vivant', y'a un peu de copié-collé de Walkind Dead, mais le scénario est différent avec l'histoire de ce tunnel qui se nourrit de la méchanceté des hommes.

    Interessant, meilleurs que certain, après le fait qu'ils soient 7, bon bin ca sert a rien, ca auraient pu etre 5 - 9 - 15 ....

    Album meilleurs que certains de la série

    stephaaanie Le 26/02/2013 à 01:46:13

    Moi aussi j'aime l'originalité de la série Sept. Pourtant ce tome-là ne m'a pas plu. Dessins bâclés, scénario décevant et loufoque, ambiance morbide à souhait et violence déplacée, carnage en tout genre même si les dessins de piètre qualité font que ça cache l'horreur, des personnages aussi inintéressant, stupides, agressifs.. les uns que les autres. Un livre qui ne mène à rien. Juste bon pour que j'ai la collection complète. Decevant.

    mome Le 14/04/2012 à 23:03:21

    Je ne connaissais pas la première saison de « Sept ». J’ai gagné par hasard ce 8ème tome qui ouvre la nouvelle saison et bien je peux dire que j’ai vraiment eu de la chance.

    Le scénario, à défaut (mais en est-ce vraiment un ?) d’être original, est diablement efficace. Il est basé sur une brochette de personnages bien torturés dont les secrets les plus intimes vont ressortir au fur et à mesure du récit. De plus le scénariste ajoute à l’aspect classique « survival » une intrigue sur la nature de ce tunnel dans lequel les personnages sont enfermés et qui est peuplé de zombies. Enfin l’auteur maîtrise parfaitement le registre de l’épouvante et en joue pour le plus grand plaisir des amateurs du genre dont je fais partie.

    Le dessin de Denys me fait penser à ce que l’on trouve bien souvent dans les comics. Des personnages bien caractérisés, des décors et des fonds minimalistes pour, par contre, privilégier le rendu de l’atmosphère et le rythme du récit grâce aux angles variés et au découpage. Il y a vraiment des scènes spectaculaires.

    Un récit d’épouvante pas si classique que ça, bien conté et mis en images. Un très bon moment de lecture.

    tomatoketchup Le 28/08/2011 à 09:21:03

    Un nouveau départ réussi pour cette saison 2 des 7 ! Un bon scénario assez original malgré le côté mort-vivants, une bonne ambiance de huis-clos (un peu gore), un dessin qui tient ses promesses, et on se laisse embarquer. Il manque peut-être un peu d'émotion mais on s'accroche quand même aux personnages.

    Hugui Le 01/08/2011 à 13:14:11

    Ambiance gore dans ce tunnel qui se nourrit de la méchanceté des hommes, et Dieu sait s'il trouve à manger, jusqu'à ce qu'il trouve plus méchant que lui !
    Bon scénario, mise en image raccord avec le récit, c'est à dire glauque et stressante, bref un bon produit mais ce n'est pas vraiment ma tasse de thé. Il me manque le petit quelque chose qui me touche, la je ne me sens pas concerné, et comme je n'aime pas me faire peur, je ne pense pas que j'y reviendrai.

    macluvboat Le 14/07/2011 à 15:06:44

    Trés bon opus sur la série Sept, où on retrouve sept 'Survivants' dans un huit-clos impressionnant où se mélange un peu de Walking Dead.....

    A lire...

    BIBI37 Le 05/06/2011 à 16:38:05

    J'ai détesté la première saison dont aucun tome ne m'avait inspiré. C'est dire le sentiment négatif que j'avais en commençant la lecture des sept survivants.
    J'ai adoré l'ambiance très gore et fantastique.
    Mais à part cela je porterai toujours les mêmes critiques qu'à la saison 1 à savoir le manque de cohérence du scénario, le peu d'interaction entre les 7 protagonistes.
    Cette deuxième saison s'annonce donc tout aussi mal.
    La moyenne quand même pour l'ambiance.
    5/10.

    anand Le 18/05/2011 à 21:36:32

    Après une première saison inégale, "Sept" repart de la plus belle des manières!
    En effet ce premier opus de la seconde saison est vraiment réussi.
    Tout d'abord prendre le risque de reprendre le thème très à la mode des morts vivants est assez osé, ce que l'on peut dire c'est que les auteurs s'en tirent avec mention.
    Un graphisme simple, mais pas simpliste, qui va à l'essentiel, une amiance de huit clos absolument géniale, Un scénario original.
    Vraiment une agréable surprise! On ne pouvait pas rêver mieux pour un lancement.
    En esperant que les 6 autres tomes soient aussi bons que ce brillant survival.