Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les chroniques de Légion 1. Livre I

11/05/2011 7921 visiteurs 6.0/10 (3 notes)

T ransylvanie, décembre 1476. Le tyran Vlad Dracula Tepes est vaincu par les troupes ottomanes et décapité. Son frère Radu termine dans les geôles du sultan, abandonné au milieu des rats en attendant une mort finalement pas si certaine que cela.
Quelque part sur l'Atlantique, mars 1521. La belle Doña Gabriella de la Fuente vogue sur l’océan en direction du Nouveau Monde, afin d’y épouser le conquistador Hernan Torres.
Russie, novembre 1812. Le capitaine Armand Malachie déserte les troupes napoléoniennes, mal embarquées aux alentours de la Bérézina.
Whitechapel, avril 1887. Victor Douglas Thorpe est convoqué par un Lord immensément riche, à la recherche d’un digne héritier.

Après quelques perles unanimement saluées par la critique, Fabien Nury renoue avec ses débuts en proposant une préquelle à son triptyque Je suis Légion, paru chez les Humanoïdes Associés entre 2004 et 2007. Ce cycle de quatre tomes entreprend de raconter la genèse des deux demi-frères Tepes, avant leurs réincarnations durant la Seconde Guerre Mondiale.

Si le récit s’inspire du mythe de Bram Stoker et débute par la décapitation du prince de Valachie en 1476, Fabien Nury s’éloigne très vite des sentiers battus en proposant un récit qui voyage à travers les siècles. En conférant d’étranges pouvoirs au sang vampirique, il permet aux héros de transiter d’une âme à l’autre sans perdre leurs souvenirs et en conservant cette haine éternelle qu’ils se vouent. Si le survol rapide des incarnations successives ne permet pas vraiment de s’attacher aux différents hôtes, ce fil rouge sang, ponctué d’une voix-off efficace, permet néanmoins de développer les psychologies de Vlad et de Radu au gré des existences empruntées.

En s’appuyant sur quatre dessinateurs issus de pays différents, qui se passent les crayons au fil des changements d’époque et de lieu, le graphisme accompagne brillamment les différents sauts de cette entité diabolique nommée « Légion ». Si la couverture et l’introduction sont l’œuvre du Français Mathieu Lauffray, l’Italien Mario Alberti s’occupe de la traversée en bateau, le Chinois Zhang Xiaoyu signe la déconvenue de l’empereur Napoléon en Russie, tandis que l’Espagnol Tirso illustre le passage londonien qui conclut ce premier volet. S’ils empruntent des styles graphiques distincts, ils parviennent néanmoins tous à installer cette ambiance sombre et pesante, qui souligne la présence de ces immortels, engagés dans un duel fratricide.

Par Y. Tilleuil
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Les chroniques de Légion
1. Livre I

  • Currently 3.44/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.4/5 (54 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    toche1963 Le 28/05/2011 à 23:30:12

    Un scénario irréprochable et un graphisme éblouissant, voilà un Fabien Nury au sommet de son art, accompagné par 4 grands dessinateurs dont le talent ravageur donne à ce premier album une formidable dimension épique. C'est du grand spectacle parfaitement maîtrisé. La grande classe!! Et bonne nouvelle, le tome 2 est prévu pour octobre.