Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Mezek

28/03/2011 9903 visiteurs 6.8/10 (4 notes)

P alestine, 1948. Les avions de l’escadron 101 portent l’étoile de David sur leurs dérives. Cet embryon d’armée de l’air du tout jeune État d’Israël compose avec les moyens du bord pour combattre aussi bien les ennemis extérieurs que les factions dissidentes qu’a engendrées cette aventure nationaliste. Mal équipés et plombés par les relations tendues entre des mercenaires aguerris et de jeunes loups à peine formés, ces équipages doivent compter autant sur la chance que leur aptitude pour accomplir leurs missions.

Après plus de trente ans de métier et de succès, Yann rend une copie des plus réussies avec Mezek. S’il a déjà approché la chronique à saveur historique dans Pin-Up et Le Grand Duc, il est surtout connu pour son humour au vitriol (La patrouille des Libellules, Les Innommables). Pour cet album, il utilise, avec beaucoup d’intelligence et de doigté, le contexte de la naissance d’Israël et de ses démêlés avec ses voisins pour ancrer son scénario. Malgré ce sujet, encore très sensible aujourd'hui, il parvient à éviter toute polémique sur le rôle ou la responsabilité de chacune des parties dans ce conflit.

Le nœud de l’intrigue reste assez simple. Björn, un mercenaire suédois, grand connaisseur des Mezek - les seuls aéroplanes que les Israéliens, alors sous boycott international, avaient pu se procurer – vit avec un lourd secret. Malgré son statut d’as du pilotage, il est constamment, au même titre que ses collègues soldats de fortune, houspillé par les membres israéliens de l’escadron. De plus, une série de sabotages rend les missions encore plus mortelles. Jean-Michel Charlier n’aurait pas fait mieux. Yann a habillé son récit de plusieurs éléments historiques (la lutte fratricide avec l’Irgoun, les astuces, dignes de Pappy Boyington, qu’utilisèrent les Israéliens pour s’armer, etc.) d’une manière très convaincante et passionnante. Seul bémol à l’ouvrage, l’avalanche de dialogues qui noie littéralement certaines planches. Ces explications, sans doute nécessaires pour bien appréhender les forces en présence, auraient peut-être gagné à être regroupées dans un lexique séparé.

André Juillard illustre ce récit avec classe et fait preuve d'une assurance impressionnante. Après avoir posé les bases graphiques de la BD historique moderne avec Les 7 vies de l’Épervier et su imposer sa patte à la reprise de Blake et Mortimer, il aborde ce nouvel univers sans complexe. Toute la partie « technique » (les avions, les uniformes et les décors en général) respirent l’authenticité. Le découpage, très classique, est une leçon de lisibilité et de clarté. Les pinailleurs trouveront que les personnages, les femmes particulièrement, reprennent, album après album, la même formule graphique. Plus qu’un réel défaut, il s’agit plutôt de l’expression d’un style parfaitement maîtrisé et assumé.

Bref, Mezek est un album de très haut niveau par deux auteurs en pleine possession de leur art. À lire attentivement.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.8

Informations sur l'album

Mezek

  • Currently 3.98/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (64 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Mercutio_Untold Le 01/08/2015 à 21:42:22

    Une superbe bande dessinée sur fond de guerre israelo-arabe de 1948-1948. On suit les débuts difficiles de l'aviation de guerre du jeune état tout juste proclamé : embargo sur les armes, matériel défectueux , pilotes locaux inexpérimentés, recours au mercenariat...

    Mais, il ne faut pas se tromper. Comme le précise André Juillard dans la postface, les vedettes sont les personnages : Oona, Tzipi, Fabrice et Björn. Et plus précisément, Björn et son secret.

    Peut-on se racheter d'un acte de lâcheté et de la honte qui en résulte ? Peut-on échapper à son passé ? Les tourments du personnage principal s'entremêlent avec la grande histoire. La tension dramatique monte lentement puis s'accélère au fur et à mesure des révélations. Un événement va dévoiler une partie de son secret et précipiter le dénouement. On tremble pour Björn le pilote mercenaire.

    Le scénario de Yann est très bien ficelé et documenté. Par sa densité, il mérite une seconde lecture. Les dessins d'André Juillard sont superbes avec des clins d'oeil à Blake et Mortimer que l'on aperçoit même page 35. La sensualité de son trait s'exprime merveilleusement à travers ses jolies héroïnes (Oona Tzipi et Jackie). Bref, un album à posséder.

    lillois Le 19/02/2015 à 11:17:54

    très bonne histoire , avec des dessins d'une grande qualité , l'histoire relativement méconnue des débuts de l'armée de l'air israélienne, l'as israélien mody allon et sa fin tragique sur un avia S199 tchèque ( version indigène du messerschmitt 109) appelé "mezek" qui en hébreu veut dire "mulet", ce qui résume bien ce que pensaient les pilotes aux commandes de cet appareil ....enfin tout ça pour dire que c'est un très bon livre digne de figurer dans une bédéthèque de qualité

    roch59 Le 10/03/2013 à 07:37:42

    Très bon scénario avec un dessin tout aussi bon, pour une histoire humaine sur fond de conflit encore vif de nos jours....Hommes et avions sont uns dans cette BD, qui est un véritable petit régal...

    ambd57 Le 11/02/2013 à 16:13:46

    Une excellente bande dessinée comme on aimerait en voir plus Epoque peu connue, bon scénario, bons dessins. A lire absolument.

    Hugui Le 05/06/2011 à 19:13:44

    On reconnait la patte de Yann dans le très bon scénario qui n'est pas loin de celui du Grand-Duc avec ce pilote tourmenté par son passé qui tente de se racheter par une conduite exemplaire dans les combats aériens des débuts de l’État d'Israël.
    Et comme c'est Juillard au dessin, cela donne un très bon album.
    Les personnages sont intéressants, le fonds historique instructif, au total même si ça démarre doucement, cela devient incontournable pour les amateurs de bd historique comme moi.

    herve26 Le 17/05/2011 à 22:14:45

    Un album signé Juillard et Yann , en plus sur le thème de l'aviation, ne peut se refuser.
    En outre, la période traitée -les débuts d'Israël en tant que nation- reste à ma connaissance rarement traitée en bande dessinée.
    Yann nous a concocté un scénario intelligent qui oscille entre le destin d'une nation et celui de Björn, aviateur tiraillé par son passé.Les dialogues sont riches, denses, et il faut vraiment prendre son temps pour lire cette bd. A la fois instructif, distrayant et surtout bien dessiné, ce one shot est tout bonnement réussi.
    Dégagé du cahier des charges de "Blake et Mortimer", Juillard se donne à coeur joie pour dessiner avions et personnages (surtout les femmes, qui semblent moins figées par exemple que dans "le long voyage de Léna" , mais ne peut s'empècher d'un sympathique clin d'oeil à la série d'Edgar P. Jacob (pour ceux qui ne l'avaient pas vu, jetez un regard à la page 35 et vous découvrirez deux célèbres personnages....).
    J'ai passé un très agréable moment à la lecture de cet album.