Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les enquêtes de Goirïd et Leôdhas 1. Une proie pour l'ombre

08/11/2004 6345 visiteurs 4.0/10 (3 notes)

L eôdhas, détective privé nécromant et non moins recommandable, accompagné de son fidèle Goirïd, est chargé d'enquêter durant le Sommet Annuel des 7 Peuples, sur la mort de l'ambassadeur Gobelin et sur la disparition de sa charmante compagne.

Corbeyran, auteur aux multiples facettes, n'a plus besoin de prouver ses qualités de scénariste dans le monde de la bande dessinée. Se plaisant à explorer une multitude de domaines différents, il nous propose ici un récit d'« humoristic fantasy », et il s'en sort plutôt bien. L'histoire est prometteuse, les personnages, rappelant inévitablement un autre enquêteur célèbre flanqué de son acolyte, savent faire preuve d'originalité. L'univers dans lequel ils évoluent, tout en restant classique, est peuplé de créatures assez farfelues et rigolotes. Le seul regret pourrait être que l'auteur ne semble pas se destiner à faire des one-shots, cette série comme beaucoup d'autres, semblant être partie pour une suite à rallonge.

Un autre mérite de Corbeyran est de s'associer à des dessinateurs souvent différents et éclectiques. Disons-le franchement tout de suite, le dessin n'est pas à la hauteur du scénario. Le trait de Fabien Laouer est hésitant, les visages semblent parfois exécutés à la va-vite et les décors sont sur certaines planches quasi inexistants, alors que sur certaines autres, ils sont beaucoup trop détaillés. Quant aux couleurs, elles peuvent paraître parfois un peu criardes. Pour un premier album, l'auteur cherche clairement son style. D'ailleurs, on peut remarquer de temps à autres quelques idées encourageantes de mise en scène qui sont à développer, sous réserve que Laouer lève un peu la main et évolue vers un dessin un peu moins chargé. A vérifier dans le second tome bientôt achevé.

Par J. Léger
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

Les enquêtes de Goirïd et Leôdhas
1. Une proie pour l'ombre

  • Currently 2.39/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.4/5 (38 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    cachou Le 23/11/2008 à 09:37:36

    Cette série n'est vraiment pas terrible.
    Elle serait un peu stupide.
    Le dessin est plutot limite, deux etres bizzares qui font des enquétes mais qui sont plutot débiles ne me plait pas mais pas du tout.
    Un humour nunuche que je n'arrive pas à apprécier.

    Très loin de se qu'a pu faire de mieux Corbeyran.

    kristok Le 17/10/2004 à 09:06:29


    Dans un monde féérique où vivent en harmonie : elfe noir et blanc, nains, orc, hobbits et toutes autres créatures est libéré Quaalude, le fléau majuscule.
    Seul le détective privé Léodhas de Faille l'elfe et son associé et aide Flanque de Goirïde le semi-homme peuvent sauver l'empire.
    Le dessin est simple et un peu grosier mais passe bien pour ce style d'histoire.
    Les couleurs sont particulière par le fait quelles sont très "flash", beaucoup de vert, de jaune, de bleu sasn beaucoup de nuances. Certaines fois un décalage est à noter entre l'arière plan et les personnages devant (comme au cinéma quand les acteurs sont dans une voiture et le décor bouge derière).

    L'histoire est banale, un monstre est libéré et tue pour avoir plus de puissance. Seuls nos héros peuvent l'arrêter et sauver le monde.

    L'humour est rès particulier et ma le plus gêner, par son côté un peu simple et potache (limite collègien).
    Les novices ont un autocollant avec un A sur le postérieur.
    L'ambassadeur se nomme Cole O'Neil Moot-Hard et évidamment il est tué dans une chambre avec un chandelier , d'où la phrase :" Cole O'Neil Moot-Hard dans une chambre avec le chandelier".
    Ou référence à chevaucher le Dragon (équivaut à prendre de la Drogue en Asie) on retrouve l'elfe (comme Sherlock Holmes) entrain de prendre un trip et se voir entrain de sniffer un dragon.
    A noter beaucoup de petits détails en arrière plan (mimes écrasé sous piano, spirou en orc, hellboy).

    Donc une BD qui se lit si on aime l'humour décalé, pour ma part je n'ai pas accroché.

    rajak Le 14/10/2004 à 22:27:57

    Cette BD m a fait sourire a plusieurs reprises par les jeux de mots, les références à d autres ouvrages. L'histoire est plaisante sans véritablement sortir des sentiers battus. Elle m'a fait penser à 2 autres séries BD la première à Agence Barbare (Bamboo) par sont aspect policier /Héroïc fantasy mais le dessin de F.Laouer m'a paru plus dynamique et la seconde une série de comics : Last of the vicking heros dessinée par Michael Thibodeaux au début des années 90 par l'aspect humouristique et les couleurs vives.

    On arrive au dessin : le dessin est plaisant, il y a certe quelques imperfections mais il faut savoir qu'il s'agit d une première bd et laisse entrevoir une marge de progression qui raviera les lecteurs de la première heure...
    Les couleurs sont assez vives mais après quelques pages mes yeux et moi même ont été beacoup moins récalcitrant à entrer dans cet univers Héroïc fantasy humouristique. Le vert des habits de Léodhas est vraiment bien réussi, le fond noir de ses yeus lors de gros plants (je parle pas du vin Nantais là) est des plus réussit et le tout contraste admirablement bien d'avec son accolyte Goirïd tout de fushia vêtu et l'aspect "majestueux" (faut pas le voir au sortir du lit c'est sûr) et droit de l'elfe contraste également bien d avec le Hibbot et son air pataud et légèrement emprunté.

    En somme je dirais comme Christophe C : C'est un bon début.

    Christophe C. Le 12/10/2004 à 20:29:12

    Au niveau du scénario il faut retenir que c'est les débuts de Corbeyran dans les scénario humoristique et ça se voie. En effet j'ai pas franchement rigolé mais ça m'a quand même amusé. A noter que les cousin de Goroïd sont tout bonnement excellent tellement ils sont simplet. Mais on sent un bon début mais qu'il va falloir améliorer au fil du temps.

    A la lecture de l'album j'ai trouvé le dessin plus agréable qu'après l'avoir feuilleté. Avant il me laisser de drôles d'impressions difficilement explicable qui sont beaucoup moins présentes à la lecture. Les couleurs flashi ne me gènent pas au contraire j'aime bien. Donc au final j'apprécie le dessin sans pour autant qu'il ne soit parfait. Pour un premier album c'est un bon début.