Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

ATTENTION : Une importante opération de maintenance et de migration est prévue dans la nuit du 9 au 10 mars 2021. L'intégralité des sites sera indisponible pendant une durée estimée de 8 heures.

Héritages 1. Héritages

07/02/2011 5581 visiteurs 5.0/10 (1 note)

E nfant, Nina a hérité de sa grand-mère Marguerite le pouvoir de guérir grâce à ses mains. Quelques années plus tard, victime d’un accident de voiture qui ne doit rien au hasard, elle perd son compagnon sans avoir eu le temps de le sauver. L’inquiétude gagne la jeune femme, déjà bouleversée par ce drame, lorsqu’elle trouve des photos de ses aïeules dans un envoi anonyme et s’aperçoit qu’elle est filée. S’étant confiée à sa meilleure amie qui la pousse à percer le mystère, Nina se retrouve bientôt prise au milieu d’une terrible lutte d’influence qui pourrait bien lui coûter la vie…

Bien que l’éditeur ait annoncé l’arrêt de la collection Sorcières, il s’est néanmoins engagé à y publier encore quelques titres, parmi lesquels le récent Héritages. Nouvel album, nouveau duo féminin aux commandes et nouvelle approche du thème, telle était la promesse et, en l’occurrence, elle a été remplie. Se rapprochant du Bianca d’Alexine et de You, Bénédicte Bourdon (Des mots dans les mains, Petite Louve) a choisi d’interpréter le sulfureux terme « sorcière » sous l’angle du don surnaturel et de sa transmission, ainsi que de son usage – bénéfique ou maléfique – à travers le prisme du thriller.

Tout commence plutôt bien dans ce récit qui se veut empreint de mystère et de suspense, bousculant sans ménagement son héroïne peu encline à se confier ni à accepter totalement sa différence ou ce qu’elle implique, mais également peu désireuse d’en explorer les facettes ni les possibilités. En quelques pages, l’histoire se noue autour d’une tragédie : la perte d’un être cher lors d’un accident de voiture dont le lecteur sait qu’il n’est pas dû au hasard. Puis les évènements s’enchaînent : filature insistante, clichés d’aïeules qui atterrissent sur le palier et planent comme une menace ou un avertissement. Volonté farouche également de démêler l’écheveau auquel Nina ne comprend pas grand-chose, mais aussi rencontre étrange dans un manoir qui l’est encore plus, révélations terribles et disparition de la meilleure amie, confrontation.

Les rebondissements ne manquant pas, les temps morts sont quasiment inexistants. Les explications et éclaircissements aussi, hélas. Car, si les relations particulières et la transmission du pouvoir de la moribonde Marguerite à sa petite fille sont largement évoquées, le rôle de la grand-mère paternelle, Marcelline, reste nébuleux jusqu’au dernier tiers de l’album. Et, même alors, il tombe comme un cheveu sur la soupe, au même titre que la brève apparition du père de la jeune femme ou l'implication policière. L’impression d'avoir raté quelque chose, peut-être forcée par le format, n’en ressort que plus, nuisant à la tenue d’un récit qui apparaît, au final, assez léger ou insuffisamment exploité.

Reste le dessin de Stéphanie Hans (Galathéa) qui offre, en sus d’une splendide couverture, quelques belles planches en harmonie avec l’atmosphère sombre qui se dégage de l’album. Son style et sa mise en couleurs jouent aussi bien sur les ombres et lumières que sur les cadrages, conférant un cachet spécifique aux cases, exprimant toute une palette d’émotions et créant une ambiance singulière, particulièrement réussie dans les scènes nocturnes et d’intérieur.

Malgré un bon début et un graphisme plutôt séduisant, Héritages laisse le lecteur sur sa faim, faute de convaincre sur la longueur. Dommage.

Par M. Natali
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Héritages
1. Héritages

  • Currently 2.12/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.1/5 (17 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 26/11/2020 à 08:48:13

    Dans la série des Sorcières et sur le destin de toutes ces femmes, ce titre est plutôt en décalage donc intéressant. Cependant, on sera déçu par le fait que tout se résume dans l'acceptation ou pas d'un don reçu en héritage.

    Tout semble alors se broder autour de cette maigre idée. Il est question de confrérie dans une demeure perdue dans la campagne : bref que du convenu. On aurait aimé se laisser surprendre un peu. La magie n'opère pas toujours...