Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Ocean City 2. Fettucini, migraines et olives noires

01/11/2004 5064 visiteurs 6.3/10 (6 notes)

L ouis Facciano, maffieux, la cinquantaine. Norman Mortenson, videur, tombeur de ses dames. Deux hommes que rien ne prédisposait à se rencontrer, sans point commun. Ou plutôt si, oh ! un petit détail, juste une bête voiture avec un bête cadavre dans le coffre arrière. Et ce petit détail, il faut le régler, le temps est venu pour la poudre de parler... Les amis aussi sont là pour aider, mais c'est parfois encombrant un ami, tout psychopathe ou tueur de la mafia qu'il soit.

Un polar de plus pour le "parrain" de Delcourt, "Don" David Chauvel. Cet homme là est dans son élément lorsqu'il nous parle de crime organisé, de meurtres ou de coups tordus. Non qu'il soit un "affranchi" (les preuves faisant défaut), il tient plus d'un Tarentino mettant en scène des personnages aux destins parallèles et qui finissent par se croiser, au bout de la culasse d'un flingue. Louis Facciano est l'archétype du bonhomme qui ne veut qu'une seule chose, qu'on lui foute la paix. C'est toujours sur ceux-là, les loosers, que toute la misère et la malchance du monde finissent par s'abattre, pour notre plus grande joie sadique.

"Ocean City" n'est cependant pas la meilleure série du "padrino", polar de série B sympathique mais sans grande inspiration non plus. Certes le récit est agréable, on ne s'ennuie pas et les fans de "Ce qui est à Nous" apprécieront particulièrement les anecdotes maffieuses, sans doute véridiques, qui émaillent le récit. Vincent Komorowski au dessin s'en sort avec les honneurs, réussissant une bonne galerie de personnages secondaires dont l'inénarrable Maurice et ses lunettes à quintuple foyer.

Vous passerez donc un bon moment de lecture en compagnie de Louis, Norman et les autres, mais n'oubliez pas d'aller farfouiller dans le catalogue de David Chauvel, de meilleures surprises vous y attendent.

Par N.Diremdjian
Moyenne des chroniqueurs
6.3

Informations sur l'album

Ocean City
2. Fettucini, migraines et olives noires

  • Currently 3.61/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.6/5 (41 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Bullit Le 16/09/2008 à 18:28:49

    Louis recherche toujours sa voiture, et est en proie au chantage de la part des voleurs, mais aussi de son "patron", ponte de la maffia. De plus, sa femme le quitte, et il se sent bien vieux. Il compte liquider son affaire, avec l'aide de son meilleur ami, Vinnie. Mais, c'est compter sans les ordres du patron et du destin...
    Un 2e tome un peu moins bon, qui fait durer le plaisir. On tourne un peu en rond, et on en rajoute dans le glauque. Cependant, ça reste evidemment à lire.