Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les Enquêtes du commissaire Raffini 10. Si tu vas à Rio

23/12/2010 7721 visiteurs 7.0/10 (1 note)

E n ce début d'été 1956, le commissaire Raffini espère bien se la couler douce. Invité au mariage d'un ancien collègue marseillais, il s'est octroyé quinze jours de vacances à Cogounan, un petit port non loin de Cassis. L'ambiance est au farniente (pêche, pétanque, pastis...), le soleil brille, l'atmosphère est détendue, et Mireille, une jeune femme rencontrée au mariage, a bien du charme, si elle ne semble pas avoir froid aux yeux. Dommage qu'elle ait déjà, aussi, un petit ami : Claude, dit "Dario", sosie de Moreno et également pousseur de chansonnette à ses heures. Jusqu'à ce que Mireille reparaisse pour demander de l'aide au vieux policier, car Dario a brusquement disparu, et un mystérieux "Dédé" a fait son apparition pour réclamer à la jeune femme un paquet que son compagnon lui aurait confié...

Après cinq ans d'absence et de nouvelles tribulations éditoriales dont la série est, malheureusement, coutumière, c'est sous la bannière des éditions Desinge & Hugo & Cie (non sans détonner dans un catalogue généralement plus axé, en matière de BD, sur le créneau humoristique tendance sportive : Droit au but, Sam Speed, Allez les Barbares !, Il faut shooter Domenech...) que le commissaire Raffini reprend du service pour une enquête ensoleillée qui viendra réchauffer les lecteurs de ce début de l'année. Le trait et les couleurs du trop rare Christian Maucler n'y seront sans doute pas étrangers. Les personnages sont animés de façon truculente, les décors travaillés de splendide manière, et le dessinateur fait preuve d'un sens de la lumière absolument magistral, qui est pour beaucoup dans la réussite de cet album. Qu'il s'agisse de calanques - décor propice à la décontraction comme aux course-poursuites nerveuses -, de terrasses de village ou d'intérieurs d'appartements, Maucler a l'art de faire tenir ensemble le goût de la représentation détaillée et le sens de l'ambiance générale. Sans l'imaginer abandonner les aventures de Raffini, il serait sans doute souhaitable de le voir officier aussi sur d'autres titres qui lui permettraient de faire connaître et reconnaître son très grand talent par un plus large public.

Côté scénario, les choses sont moins exceptionnelles, mais solidement réalisées. L'intrigue policière est d'un classicisme à toute épreuve. Certes bien menée, elle souffre néanmoins d'un caractère par trop conventionnel. Il faut bien le dire, ce manque d'originalité constitue sans doute la limite de l'album : une fois la machine lancée, rien ne viendra vraiment surprendre le lecteur de ce côté-là. Toutefois, il convient de souligner également que, sur cette base assez commune, Rodolphe développe d'autres aspects plus remarquables. La reconstitution de la vie d'un village provençal des années 50 est crédible, l'atmosphère est à la fois plaisante et prenante, et les personnages sont attachants, en particulier le duo formé par Raffini et Mireille. Plus que les rebondissement un peu trop prévisibles de l'enquête sur un trafic de drogue, ce sont surtout les scènes entre les deux personnages et l'évolution de leurs relations qui retiennent l'intérêt : la balade sur le port et la discussion au restaurant, tout en vrais-faux sous-entendus complices, au moins autant, sinon davantage, que l'expédition nocturne à laquelle elle prélude, par exemple.

Un peu plus d'audace et de singularité dans la construction de l'intrigue principale n'aurait sans doute pas nui à ce titre, mais, telle quelle, l'œuvre dégage une impression d'artisanat non seulement probe et efficace, mais inspiré et plein de charme. Les ambiances développées par Rodolphe et le dessin admirable de Christian Maucler appellent un succès qui serait amplement mérité, plutôt qu'une énième recherche d'éditeur pour continuer leur série commune.

Par L. Boyer
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Les Enquêtes du commissaire Raffini
10. Si tu vas à Rio

  • Currently 3.93/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.9/5 (15 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.