Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L'ambulance 13 1. Croix de sang

13/12/2010 7715 visiteurs 7.0/10 (1 note)

M édecin de formation, le lieutenant Bouteloup rejoint le front en 1916. À la tête d’une unité répondant au nom d’Ambulance 13, il aura pour charge, avec ses hommes, de venir en aide aux soldats qui, sur les lignes avancées, sont tombés sous le feu de l’ennemi.

Cothias et Ordas signent à quatre mains un scénario qui fait la part belle à l’écriture, et c’est en grande partie ce qui fait la spécificité de ce début de série. Un texte narratif aux accents littéraires et des dialogues soignés, écrits dans un langage parlé très bien retranscrit, procurent un réel plaisir de lecture, tandis que l’histoire elle-même ne manque pas d’intérêt. Les auteurs choisissent de ne pas observer la guerre sous l’angle des combats, mais bien en prenant place dans le quotidien des soldats. Ils décrivent les liens qui se tissent entre les différents acteurs, les rapports d’autorité et de confiance, la découverte pour certains d’une dure réalité, et surtout la souffrance infligée à la fois par les blessures physiques et par la nostalgie d’une vie plus tranquille. Même s’il est regrettable que le personnage principal ne soit pas celui dont le caractère est le plus fouillé, cette première partie de diptyque offre un regard intéressant sur la guerre et ceux qui y prennent part.

Au dessin, Mounier se révèle efficace à défaut de surprendre vraiment. Son style réaliste, accompagné de couleurs plutôt sombres, convient évidemment très bien aux événements qu’il dépeint avec application. Il est toutefois dommage que les visages, peu expressifs, ne témoignent pas davantage des sentiments des différents acteurs : leur état d’esprit est mieux rendu par le texte que par l’image. Sa représentation des décors, entre champs de batailles jonchés de cadavres et environnement confiné des tranchées, en passant par des salles d’opération de fortune, est quant à elle parfaitement exécutée.

Croix de sang, premier tome d’une série de deux et adaptation d’un roman signé par les mêmes auteurs, s’impose comme un album de qualité et bien documenté. À découvrir pour ceux qui apprécient les récits historiques qui se déroulent en temps de guerre.

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

L'ambulance 13
1. Croix de sang

  • Currently 4.24/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.2/5 (71 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    meuillot Le 29/08/2014 à 14:47:24

    14-18 vu sous un nouvel angle : voilà mon sentiment en ayant terminé ce 1er tome d' "Ambulance 13".

    En effet, c'est à travers le lieutenant Louis-Charles Bouteloup, médecin de formation, que va être disséquée cette terrible période. D'un point de vue essentiellement médical & humain...

    On s'attache très vite à ce personnage principal que l'on perçoit hésitant au début de l'histoire (il faut dire qu'il n'arrive pas dans les meilleurs conditions puisqu'il doit se substituer dans une compagnie à un prédécesseur respecté de tous...), pour finir avec cet acte courageux lorsqu'il propose une trêve avec l'ennemi pour récupérer d’éventuels blessés...

    D’ ailleurs, cette dernière scène reste pour moi, la plus poignante, formidable d'intensité voire d'humanité...

    1er tome réussi donc, avec des scénaristes dont on sent l'implication jusqu'à respecter scrupuleusement (je crois, en tout cas), la façon dont parlait nos poilus, les codes employés, bref cela facilite grandement le lecteur à s'immerger dans l'histoire...

    Quant au dessin, il n'est jamais facile pour ce sujet traité, d'arriver à bien différencier le visage des personnages. De par leurs blessures physiques, de par la multitude de grades, de par les nombreuses explosions ou décors sombres on peut parfois confondre tel ou untel.

    J'ai trouvé qu' Alain Mounier s'était employé à bien distinguer les personnages importants ce qui est beaucoup plus agréable pour suivre le fil de l'intrigue.

    Allons voir ce que donne le T2 !

    herve26 Le 14/11/2010 à 16:45:01

    Après "un long destin de sang" ,"notre mère la guerre" ou encore "Mattéo", la guerre de 1914 n'en finit pas d'inspirer nos scénaristes, et non des moindres. Cothias rejoint en effet Bollée, Kriss, et Gibrat dans la description de l'horreur humaine.
    J'avais parcouru dans la presse spécialisée quelques pages de ce récit mais je n'avais guère était enthousiasmé, à première vue: je ne suis pas en effet un grand admirateur de Mounier et puis la Grande Guerre a fait l'objet de plusieurs adaptions en bande dessinée cette année.
    Mais, devant l'insistance de mon libraire, j'ai bassement cédé (je sais , je suis faible) à l'achat pour deux raisons: primo, l'histoire est prévue en deux volumes; secondo il me la proposait dans un tirage spécial, celui de "canalbd éditions".
    Assez réservé donc sur cet album, j'ai rapidement été subjugué par cette histoire de médecin militaire connaissant son baptème du feu.La boucherie de 1916 , vu du côté médical, c'est assez original et on s'attache à ce jeune lieutenant Louis-Charles Bouteloup à travers les flash-back et son assurance dans les tranchées, face à ses nouveaux supérieurs et subordonnés.
    L'épisode de la trève d'une heure ,vers la fin de l'album ,est poignant et le premier volume s'achève sur une case à la fois pleine d'espoir et d'horreur.
    Un récit donc bien construit et très bien illustré par Mounier, assez éloigné de son univers habituel.Je suis ravi de retrouver un Cothias,(en compagnie de Patrice Odras)qui signe là un scénario de grande qualité.
    On peut légitimement rapprocher ce volume de l'incontournable série "notre mère la guerre" de Kris et Maël (éditions Futuropolis), tout en restant assez différent.
    Un récit original, halletant qu'il faut découvrir sans attendre.