Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

ATTENTION : Une importante opération de maintenance et de migration est prévue dans la nuit du 9 au 10 mars 2021. L'intégralité des sites sera indisponible pendant une durée estimée de 8 heures.

Le passage aux escaliers, c’est la mise en scène de la topographie intime d’un auteur, celle de son enfance, celle aussi qui inspire son univers graphique : « J’emprunte trois fois ces passages : une fois dans la réalité, une autre fois dans certains rêves, et enfin quand je les dessine. [...] C’est en m’y baladant et encore en les dessinant maintenant que je me rends compte que ces points de vue, ces passages entre les ruelles, ces détours ont une influence sur moi. Si je ne les avais pas laissés ressurgir en rêve, je ne serais pas revenu m’y balader aujourd’hui ».

Et Vincent Vanoli (Les Contes de la désolation, La Clinique, etc.) d'inviter le lecteur à déambuler à ses côtés dans les ruelles de Mont-Saint-Martin, la bourgade du Nord-Est où il grandi. En lui confiant ses images, ses souvenirs, Vanoli l’enjoint à se les approprier, à y projeter son histoire, quand l’auteur y projette la sienne, originelle et fondatrice.

À l’accompagner au fil des rues, en creux, c’est un territoire en partage qui se dessine, une France de l’entre-deux, entre campagne et ville, entre passé et modernité, avec ses maisons biscornues, ses usines décaties, ses jardins ouvriers, mais aussi sa zone commerciale et ses ronds-points pimpants. Ce paysage, il est à la fois nulle part et partout, chacun est en mesure de le reconnaître : ici, le bar PMU, là, la devanture colorée de la boucherie, les bacs à géranium devant la mairie. Autant de repères veillant le cœur d’un pays et celui de ceux qui y vivent, autant de sentinelles imaginaires composant une trame invisible, une géographie d’infimes différences et de menus détails. Des souvenirs remontent. Simples et forts. Ce village, c'est le nôtre. On le traverse, il nous traverse.

Par D. Lemétayer
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Le passage aux escaliers

  • Currently 3.91/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.9/5 (11 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.