Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Demi-tour 2. Demi-tour 2.0

05/10/2010 4708 visiteurs 7.4/10 (5 notes)

E n 1997 paraissait dans la collection Aire libre des éditions Dupuis un album intitulé Demi-tour, signé par Frédéric Boilet, Benoît Peeters et Emmanuel Guibert. Deux ans plus tard, ce livre était publié au Japon dans une version légèrement modifiée. C’est cette nouvelle mouture qui, aujourd’hui, est remise au goût du jour en langue française, dans un format réduit par rapport à l’original.

Voilà pour la petite histoire, place maintenant à celle de cette bande dessinée plutôt atypique. L’action se situe à la veille des élections présidentielles françaises opposant Lionel Jospin à Jacques Chirac. Joachim, 38 ans, est de gauche. De passage à Lyon, il s’y attarde quelques heures, le temps de s'instruire des résultats du scrutin. Lorsqu’il apprend avec amertume la défaite du candidat qui avait sa préférence, il s’installe dans un bar pour passer tranquillement la fin de soirée. Il y rencontre Misato, une jeune française d’origine japonaise, plutôt orientée à droite. Au-delà des clivages politiques, ils apprendront à se connaître, faisant abstraction de leur différence d’âge et de leurs divergences d’opinion.

Leurs pérégrinations sont suivies avec attention par André-Marie, un homme au comportement mystérieux, fervent adepte du pensémiotisme. Pour faire simple, disons que cette « science » étudie les coïncidences et leurs effets sur le monde réel, sur le quotidien de chacun. Tout au long du récit, les auteurs se servent de cette lubie pour le moins étrange comme d’un fil rouge, articulant leur découpage autour des « moitiés ». Ils instaurent ainsi une symétrie parfaite entre le parcours de chacun des deux personnages principaux, tout en ménageant un certain nombre de croisements, de moments privilégiés de rencontre. Il est si rare de voir la forme d’une bande dessinée si bien épouser le fond de son propos, qu’une telle maîtrise ne peut qu’être saluée.

Le dessin est lui-même très particulier et séduisant, au-delà d’une couverture qui, pour la présente édition, fait plutôt figure de faute de goût. Qu’à cela ne tienne, la partie graphique de l’œuvre, au diapason d’un scénario qui cherche sa force dans la vie de personnages n’ayant a priori rien de vraiment exceptionnel, marque par sa simplicité et fait de son côté figé son maître atout. À chaque instant, le temps semble s’arrêter autour d’acteurs qui prennent leur temps pour se poser les bonnes questions, s’épauler mutuellement. Même les retentissements d’une foule marquant sa joie pour un résultat électoral qui l’agrée, ne sont pas à même de bousculer les deux protagonistes principaux dans le cheminement – surtout intérieur – qu’ils ont choisi de suivre.

L’aspect politique n’est donc qu’un leurre, utilisé par les auteurs comme simple prétexte pour raconter le destin de personnages contemporains et transcender le réel. Une histoire simple mais extrêmement bien racontée, et qui exploite à la perfection les moyens de l’outil BD pour parvenir à ses fins. Une œuvre qui, en dépit d’un contexte historique bien précis, se révèle intemporelle, car ayant principalement pour thème la nature humaine et les relations que tissent entre eux ses représentants.

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
7.4

Informations sur l'album

Demi-tour
2. Demi-tour 2.0

  • Currently 3.44/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.4/5 (9 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.