Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Un Jour Sans

20/09/2010 3407 visiteurs 5.7/10 (3 notes)

R oland est un seigneur comme les autres, ripailleur en diable et peu enclin à la fidélité conjugale. Alors que la possibilité de participer à une croisade se présente, ce n’est pas la peur du combat qui prédomine, mais la joie de retrouver ses amis pour partager quelques repas fastueux et une cohorte de filles faciles. Tandis que son épouse vient d’échapper de justesse à un viol en bonne et due forme, il n’en prend pas moins résolument la route avec son équipage.

Le ton se veut d’emblée original, reposant sur un texte plutôt moderne et un graphisme qui ne l’est pas moins. Première réalisation de Pero et de Rémy Benjamin, ce one-shot des éditions Ankama repose sur une construction en boucle qui constitue son principal atout. Là où le bât blesse, c’est dans le chemin parcouru pour arriver au moment où cette boucle se referme : une succession de situations peu intéressantes, dans lesquelles le personnage de Roland semble touché par la malchance. Le peu d’émotions suscitées par une narration assez plate empêche de savourer les bonnes idées qui parsèment le récit, tout en plongeant le lecteur dans une certaine torpeur coupable.

C’est davantage d’un point de vue graphique que cet album est une réussite. Simple, lisible, accompagné d’une mise en couleurs douce et harmonieuse, le trait est des plus séduisants et s’annonce dès une couverture relevant d’une belle composition. Les scènes muettes et contemplatives qui constituent une part non négligeable du récit parviennent ainsi à instaurer une ambiance plaisante, agissant en contrepoids d’une intrigue qui piétine trop souvent.

En définitive, Un jour sans possède les qualités et défauts d’une première œuvre, soit une originalité qui n’est pas suffisamment contenue et finit par desservir le propos, mais une tonalité qui séduit et incite à suivre d’un œil attentif et bienveillant les productions futures des deux auteurs.

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
5.7

Informations sur l'album

Un Jour Sans

  • Currently 3.48/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (21 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.