Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Le poilu

18/08/2010 4664 visiteurs 3.0/10 (1 note)

S ous la menace permanente du Poilu, être sanguinaire sans pitié qui met à sac villes et villages, un duo de monte-en-l’air formé de Louis le nabot et de Jean le fier-à-bras opère à la petite semaine pour se payer, sans trop se fatiguer, la belle vie. Chemin faisant, ils tombent sur Charles, ou plutôt sur sa seule tête. En effet, au cours de multiples mésaventures, ce gentilhomme immortel a vu son corps être découpé de multiples fois, ne lui laissant, finalement, d'intact que sa seule caboche. Les deux brigands s’entichent de celle-ci. Après tout, avec un peu d’imagination, une tête qui parle toute seule est une source potentielle de revenus très intéressante.

Le Poilu peut s'appréhender de plusiers manières, à la façon d’un conte classique avec princesse et ogre, comme une légende avec son héros soumis à diverses épreuves initiatiques et, finalement, comme un récit allégorique riche en métaphores et niveaux de compréhension. Le scénario d’Olivier de Rességuier est, en effet, très riche et regorge d’éléments piochés ça et là dans le grand inventaire de l’imaginaire universel.

Comme pour la cuisine fusion, qui s’amuse à mélanger les saveurs des quatre coins du monde, l’important réside dans le dosage. Une trop grande accumulation d’ingrédients et le plat finit par être indigeste. C’est, malheureusement, le cas pour cet album. Chaque élément du récit, pris séparément, est plutôt intéressant et, souvent, très bien raconté. Par contre, leur addition au fil des pages rend la lecture très confuse. L’apparition, au troisième chapitre, d’un shaman-guérisseur, tout droit sorti des récits de Carlos Castaneda, en est, peut-être, le plus parfait exemple. Si ce personnage fait avancer l’intrigue, sa longue explication à saveur mondialiste remplie de détails sur l’origine du Poilu alourdit la narration jusqu'à en faire perdre le fil.

Graphiquement, le jeune dessinateur, dont il s’agit de la première BD d’importance, ne se montre pas des plus originaux. L’influence de Joann Sfar et Christophe Blain est tellement visible qu’une apparition du Borgne Gauchet ou d’Hiram Lowatt n’aurait pas étonné le lecteur outre mesure. Difficile donc de se faire réellement une idée du style d’Olivier de Rességuier. Il sait, sans aucun doute, composer une histoire et l’illustrer, encore faudrait-il qu’il réussisse à imposer sa patte et à se forger une identité d’auteur. Peut-être au détour d'un prochain album ?

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
3.0

Informations sur l'album

Le poilu

  • Currently 3.10/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.1/5 (10 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.