Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Q u’est-ce qui rapproche Jean-Roch Folelli, corse et Communard condamné au bagne, et Arthur Rimbaud, ancien élève brillant de Charleville-Mézières et enfant terrible de la poésie française, devenu négociant ? La fuite – évasion de l’enfer calédonien pour l’un, échappée des cercles mondains pour l’autre –, l’Afrique et un chapeau. Après s’être rencontrés dans le petit port de Tadjourah, et sans s’attarder sur leur passé, Folelli et « Abdu Rimbo » s’enfoncent de conserve au cœur du mythique royaume de Saba, afin de livrer une cargaison d’armes et de munitions au roi Ménélik. Mais, tandis que la caravane passe et que le couvre-chef destiné au poète s’égare, l’ex-bagnard, en proie aux chimères, connaît une saison en enfer...

Après Christophe Dabitch et son excellente Ligne de fuite, Christian Straboni et Laurence Maurel invitent à leur tour le lecteur à une balade sur les traces de « l’homme aux semelles de vent », par le truchement des tribulations d’un paria. L’attitude rebelle de celui-ci face à l’autorité reflète d’ailleurs assez bien l’insubordination du génial auteur des Illuminations qui trouve là, en quelque sorte, son alter-ego. Passées les rapides présentations, le récit à quatre mains entre de plain-pied dans le vif du sujet : l’Aventure.

Bien documentés et profitant du peu d’éléments connus sur les années africaines de Rimbaud, les scénaristes développent leur intrigue autour des heurs et malheurs de Folelli – personnage fictif – pour mieux imaginer et faire vivre une des expéditions menées à travers l’Ethiopie par le poète, alors trafiquant d’armes et de kat. Tous les possibles sont ainsi ouverts, permettant à l’onirisme de s’immiscer dans la narration pour, finalement, la porter et en devenir le point d’orgue. Les Ethiopiques d’Hugo Pratt ne sont pas bien loin. Ce faisant, et en parsemant leur histoire de citations poétiques reprises en entier à la fin de l’album, Christian Straboni et Laurence Maurel offrent également plusieurs niveaux de lecture qui réjouiront aussi bien l’amateur de littérature que le passionné de récits aventureux.

Enfin, doté d’un trait épais et sûr, le graphisme en noir et blanc de Straboni s’accorde bien avec l’histoire. Rappelant un peu celui de Jen-Philippe Peyraud (La bouche sèche, Le désespoir du singe), il campe les protagonistes avec vigueur et caractère, et confère une puissance certaine aux paysages désertiques ou aux ambiances nocturnes. En outre, il permet au dessinateur de donner une consistance indéniable et habilement trompeuse aux hallucinations, parfois bien en chair ou d’apparence un peu trop vivante – le temps d’un songe -, de Folelli.

Riche, bien mené et dépaysant, Le chapeau de Rimbaud constitue une bien jolie balade rimbaldienne qu’il serait dommage de bouder, malgré un accès éventuellement difficile.

Par M. Natali
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Le chapeau de Rimbaud

  • Currently 3.17/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.2/5 (12 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 06/11/2020 à 12:11:05

    Le chapeau de Rimbaud nous fait découvrir ce poète dans sa période trafiquant d'arme somalien. Il est vrai que les reconversions étaient également possibles dans le star système de l'époque comme passer de poète à marchand d'arme. Yannick Noah qui est aujourd'hui chanteur était bien un champion de tennis.

    Rimbaud n'est point le héros mais il s'agit plutôt d'un obscur Jean-Roch Folelli qui fuit la République après avoir été un communard et un évadé du bagne. Cela mélange des faits réels avec des faits inventés. Il est vrai que cette période de Rimbaud l'aventurier est peu connu et donc sujet à fantasme.

    On se demande encore pourquoi ce génie des mots a renoncé à son art pour vivre cette vie. On suivra avec un certain plaisir cette caravane qui voyage dans la corne de l'Afrique. Il est vrai également que le trait en noir et blanc rappelle les ambiances épiques à la Hugo Pratt.

    ambd57 Le 24/08/2013 à 18:12:53

    Une excellente bande dessinée, avec un dessin qui se prête bien au scénario. De l'histoire et du rêve : un moment de pur plaisir.