Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

D ans Résurgences, Sandrine Revel (Un drôle d’ange gardien) se penche sur la réinsertion professionnelle d’un groupe de femmes. Durant les huit mois d’une formation offerte par le Centre d’information sur le droit des femmes et des familles (CIDFF), elle suit le difficile parcours de Martine, Julia, Estelle et de quelques autres.

Pour ce sujet grave et toujours d’actualité, malgré le peu d’intérêt manifeste qu’il suscite, l’auteure a choisi de se concentrer, presque uniquement, sur le fonctionnement d'une formation et des mécanismes mis en place pour donner, ou redonner, à ces femmes les moyens de s'intégrer dans un milieu professionnel. Malheureusement, Sandrine Revel ne donne pas suffisamment d’informations sur le vécu des participantes pour vraiment susciter la curiosité du lecteur. À part leur état civil et, pour la majorité d’entre elles, leur grande détresse, les éléments susceptibles de susciter l’empathie sont plus que rares. Cela est d'autant plus dommage que certaines, à l'instar de Martine, semblent avoir eu un parcours intéressant. Contrairement à Étienne Davodeau dans Rural !, aucun lien ne semble vraiment se tisser entre l’auteure et les postulantes. Cette distance perdure tout au long de l’album et déshumanise les trajectoires de ces femmes.

Graphiquement, l'approche et les choix de représentation restent fâcheusement très convenus : elle se veut discrète, elle sera donc une petite souris et les difficultés seront des falaises insurmontables ou, selon le cas, dangereusement profondes. Le doute est symbolisé par un labyrinthe et la progression du stage par un arbre qui pousse de chapitre en chapitre. Ces allégories, trop classiques, ne font que souligner ces situations bien trop familières, sans leur offrir un éclairage différent. Les portraits des participantes offrent, heureusement, un cœur à l’ouvrage : des femmes de la « vraie » vie, réelles, loin des images habituellement véhiculées par les médias.

Malgré ces défauts, Résurgences a le mérite de présenter très clairement une dure réalité bien trop présente dans notre société.


À lire également :
Le blog de Sandrine Revel
Le site internet du CIDFF

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

Résurgences, Femmes en voie de resociabilisation
Résurgences, Femmes en voie de resociabilisation

  • Currently 2.40/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.4/5 (5 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.