Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Shi ki 1. Volume 1

12/04/2010 4763 visiteurs 6.0/10 (1 note)

D ans un paisible et pittoresque village du Japon, trois cadavres de personnes âgées sont découverts au début du mois d’août. Les autorités pensent qu’il s’agit de décès naturels causés par la température exceptionnellement élevée, mais d’autres villageois décèdent au fil du mois dans des circonstances inconnues. Si toutes les victimes ont en commun de souffrir d’une légère anémie avant de passer de vie à trépas, rien dans leur état de santé ne laisse présager une fin tragique. Ces drames surgissent au moment où le château de style européen qui orne la bourgade et dont la construction atypique reste à ce jour mystérieuse, accueille enfin de nouveaux locataires.

Dès les premières planches, le lecteur est plongé dans un sombre petit village et devine qu’il va être le théâtre de scènes cauchemardesques. Les illustrations de Ryu Fujisaki se rapprochent du genre gothique, ce qui cadre bien avec le sujet du livre et l’ambiance recherchée. Le graphisme se fait par moments plus léger, procédé qui permet un effet de contraste plaisant. Un style déroutant, un peu inhospitalier à première vue, mais qui atteint son but en mettant le lecteur mal à l’aise. Le premier volet pose les bases de l’intrigue et présente les personnages principaux qui deviennent rapidement trop nombreux, conférant un aspect confus au scénario. Il devient vite difficile de se repérer dans l’histoire et de cerner tous les protagonistes. En outre, les enchaînements entre les évènements sont parfois trop rapides. Cette caractéristique assez courante dans les shônen laisse néanmoins espérer que Shi ki démêlera son intrigue avec fluidité au fil des tomes.

Malgré l’effort à produire pour suivre le schéma narratif, le suspens est bien établi et l’attention du lecteur captivée. L'envie d'éclaircir cette sombre énigme, qui ne semble pas dénuée d'êtres fantastiques, reste plus forte que la tentation de fermer le livre sans même attendre la suite.

Par J. Giraudet
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Shi ki
1. Volume 1

  • Currently 3.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.0/5 (2 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 22/12/2020 à 12:17:06

    L'auteur a repris une histoire existante du folklore japonais pour la reprendre avec son univers si particulier. Il y a bien sûr l'influence d'autres auteurs plus actuels comme le maître de l'horreur Stephen King.

    Malheureusement, on va retrouver les travers de l'auteur à savoir la multiplication des personnages et des tomes qui se succèdent inlassablement. Tout prend la forme de dossier ce qui m'a paru fort artificiel. Certains personnages notamment ceux venus de la ville apparaissent comme trop extravagants.

    Le travail graphique assez anguleux ne m'a pas trop convaincu. Cela reste sombre ce qui est voulu par l'auteur pour donner une ambiance oppressante. L'édition ne s'avère pas tellement d'une grande qualité. Bref, cela fait trop brouillon