Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Happy slapping

29/03/2010 6457 visiteurs 6.0/10 (2 notes)

A yant vécu des années de galère entre la drogue et la prostitution, Cécile a retrouvé un certain équilibre en travaillant pour le SAMU social. Ce choix de carrière n’est pas sans arrière-pensée, en effet, elle est à la recherche de son père, disparu depuis des lustres. Le meurtre gratuit d’un SDF les fera se retrouver, pour le meilleur ou pour le pire ?

La plongée dans le monde des SDF parisiens que propose Marc Villard est marquée par un réalisme tragique des plus effrayants. Happy Slapping est à classer dans la grande tradition du roman noir français. Au milieu de personnages aux espoirs perdus, de politiciens sans scrupule et autres flics pourris, seule une héroïne revenue de l’enfer semble être capable de surnager dans ce sombre théâtre de la vie moderne. Comme le veut le genre, le ton est direct, sans concession. Les différents protagonistes suivent leur chemin, encaissent les coups et, ayant épuisé leur maigre capital vital, finissent pas s’échouer dans le caniveau. Un récit noir comme une longue nuit d'hiver, mais pas misérabiliste pour autant, le scénariste évite judicieusement de tomber un voyeurisme gratuit pour offrir une histoire d'aujourd'hui, au delà des clichés de l'itinérance économique.

Jean-Philippe Peyraud, dessinateur connu pour des albums plus légers comme Premières chaleurs et Quand j’étais star (déjà avec Marc Villard), a dû effectuer un virage à cent quatre-vingts degrés pour aborder cette série noire. Pour réussir à retranscrire le réalisme exigé par ce scénario, il a drastiquement modifié son style. Le résultat est séduisant, même si une très forte influence de Blutch et, dans une moindre mesure, de Frederik Peeters se fait remarquer au fil des planches. Souvent le fait d'auteurs débutants, ce défaut est plus étonnant pour un artiste expérimenté comme Peyraud, au lecteur d'apprécier ces similitudes. La lecture n’en pâtit, heureusement, pas trop. Au-delà du trait, le dessinateur réalise un très bon travail. La mise en page est agréable et les personnages sont particulièrement bien croqués, qu’il s’agisse des gueules cassées de la rue ou de la jeunesse dorée des beaux quartiers.

Happy Slapping malgré un dessin trop référencé, est un bon polar noir. À conseiller aux amateurs du genre.

À lire également :
Le site web de Marc Villard
Chronique de Quand j’était star par T. Pinet

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Happy slapping

  • Currently 3.35/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.4/5 (20 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.