Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L a bande dessinée argentine se porte bien, merci. S’il fallait s’en convaincre, il n’y a qu’à parcourir le dédale de l’hôtel dans lequel Arenas, hypnotiseur insomniaque, exerce désormais ses talents. A défaut de trouver le sommeil, le voici, cartographe psychique, visage anguleux et marqué, les yeux mi-clos, explorant les âmes tourmentées et les rêves torturés de ses patients.

Pablo de Santis de dérouler un récit, teinté d’ésotérisme et de mystère, peuplé de personnages secondaires hauts en couleur : des fous, quelques assassins et même un étrange voyant, collectionneur de temps. Des histoires d’amour et de trahison, de victoires dérisoires et d’échecs retentissants. Jorge Luis Borges n’est pas loin, Gaston Leroux non plus. Il y a comme un soupçon de classicisme décadent dans la description des personnages ou de cet hôtel un peu minable et décrépi. Et si l’intrigue n’a pas grande importance, si la narration peut parfois sembler biscornue ou les ellipses un peu abruptes, on s'abandonne sans peine à l’atmosphère lourde et confinée de ces décors surréalistes parfaitement mis en scène par Juan Sáenz Valiente (Mémoires d’une vermine, aux côtés de Carlos Trillo), jeune prodige de son état, qui confirme là toute l’étendue de son talent et dont le dessin, très expressif, ne manquera pas d’évoquer un Carlos Nine ou un Nicolas de Crécy.

A découvrir.

Par D. Lemétayer
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

L'hypnotiseur

  • Currently 4.11/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.1/5 (19 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    herborgrin Le 28/09/2011 à 13:17:34

    Mr Arenas médecin devenu hypnotiseur de métier ne trouve plus le sommeil, devrais-je dire n'en n'a plus, pourquoi?
    C'est à travers l'histoire découpée en plusieurs chapitres, que les auteurs vont nous amener dans l'univers étrange de cet homme domicilié a l'hôtel "las violetas",tenu par Mr Salinero qui va essayer par bien des moyens de lui faire retrouver le sommeil. Mais le mal est bien plus obscure.
    On a affaire à un récit complet dont la quête principale d'Arenas, sera jalonnée de quêtes annexes aidant les uns et les autres à sortir de diverses affaires par l'hypnose, avant même de résoudre la sienne.
    Très bonne lecture que je vous conseil vivement.

    zaaor Le 14/09/2010 à 04:45:38

    Quelle belle surprise. Tout est propice à cette ambiance glauque, étrange, un peu à la vaudeville même. Plusieurs petites saynètes qui se recoupent pour finaliser une trame originale, que demander de mieux? On s'attache peu à peu aux personnages, surtout le charmant hôtelier et son béguin pour son employée.

    La bd voyage et c'est très bien ainsi. On en ressort avec un grand sourire aux lèvres.