Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Destins 2. Le Fils

11/02/2010 5313 visiteurs 5.3/10 (4 notes)

P remier virage, premier destin. Ellen, exilée dans les Shetland pour prendre le temps de la réflexion, retourne à Londres auprès des siens et doit leur annoncer sa décision : celle de se rendre aux autorités américaines afin d’innocenter Jane Tyler, accusée, dix-sept ans plus tôt, d’un meurtre qu’elle n’a pas commis. Mais par qui commencer ? Par son mari, brillant avocat, défenseur des pires malfrats, mais aussi engagé politiquement pour le Labour ? Par ses enfants, Alyson et Dylan, qui soufrent de ses absences répétées ? Ou par les membres du WAFA, l’ONG humanitaire pour laquelle elle consacre toute son énergie ?

Continuité ou rupture ?

Rupture à la vue des premières pages, le style graphique très personnel de Daphné Collignon tranchant radicalement avec celui du Hold-Up. La douceur est de mise, que ce soit dans les visages ou dans le choix des couleurs, une option qui va de pair avec le côté très intimiste du scénario imaginé par Virginie Greiner. Pour ce deuxième tome, le rôle et la place de la famille sont au centre de l’histoire et les portraits de ses membres sont esquissés au fil des pages, parfois de façon un peu grossière : Richard Cluster, ambitieux et sans scrupule, Alyson, la cadette ultra-sensible, ou Dylan, l’aîné en pleine crise d’identité. Il y a néanmoins beaucoup de sensibilité dans ce duo féminin. Le choix d’Ellen et le cheminement de sa pensée sont plutôt crédibles, donnant lieu à une scène muette très réussie, dans les Shetland, au milieu des moutons.

Continuité aussi, nécessaire évidemment en regard du concept imaginé par Franck Giroud. Bien que dessiné par deux auteurs différents, le visage d’Ellen se reconnaît au premier coup d’œil. Son regard apporte au personnage à la fois fragilité et courage, indécision et volonté. Les dialogues, parfois un peu verbeux, notamment avec Matthew, permettent cependant de se faire une idée assez précise de ce qu’est devenue la petite étudiante texane, de son parcours, conséquence directe de son meurtre commis des années auparavant.

L’ensemble se révèle cohérent, crédible aussi, dans le prolongement du premier tome, mais traité de façon très différente. Si le credo de Franck Giroud est de laisser la possibilité à chaque auteur d’apporter sa touche personnelle tout en respectant le cahier des charges initial, ce deuxième opus est, à ce titre, une réussite. Si, par contre, son but est d’offrir une histoire originale et passionnante pour chaque album, il conviendra d’être un peu plus sceptique. Car, contrairement au Décalogue, un autre exercice de style, Destins permet difficilement une lecture non chronologique et non exhaustive. Recette commerciale ou démarche purement artistique ? Rendez-vous en janvier 2012.

Par L. Gianati
Moyenne des chroniqueurs
5.3

Informations sur l'album

Destins
2. Le Fils

  • Currently 2.25/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.3/5 (63 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    6350frederic Le 18/01/2019 à 10:32:44

    Comment arriver à lire une BD avec un dessin pareil , un enfant de 9 ans à la maternelle fait mieux , on est à peine sauvé par le scenario , si l'histoire parait intéressante elle est détruite par le dessin et tout ces changements , déprimant

    BIBI37 Le 30/01/2010 à 21:17:08

    Dans cet épisode Ellen est convaicue de se rendre et d'avouer la vérité.
    Le scénario développe sa vie de famille et les déboires avec son fils ainsi que les relations avec son mari avocat spécialisé dans la défense d'homme au passé sulfureux et en route pour une brillante carrière politique.
    Mais l'alchimie ne prends pas la faute à un scénario trop invraissemblable et surtout à des dessins absolument minables.
    On avait raison de craindre ces changements de scéanriste/déssinateurs.
    A peine passable.
    5/10