Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Malgré nous 1. Elsaß

02/02/2010 8238 visiteurs 7.0/10 (1 note)

L es guerres mondiales et autres conflits, réels ou imaginaires, ont toujours eu la cote en bandes dessinées. Au premier abord, les situations sont souvent claires (il y a les gentils, les méchants) et les actes d’héroïsme sont légions. Par contre, comme l’a montré la récente parution de WWII histoires de guerre d’Hugo Pratt, une approche purement premier degré peut rapidement se révéler indigeste et répétitive. Avec le temps et les travaux méticuleux des historiens, les situations se compliquent : ce qui était jusqu’à maintenant une simple bataille entre deux ennemis, se transforme souvent en un affrontement aux marges un peu floues et aux enjeux bien différents de ce qui est raconté dans les versions officielles. Le temps passe, les langues se dénouent et une autre vérité refait surface.

Dans Malgré Nous, Thierry Gloris (Le codex Angélique, Souvenirs d’un elficologue) a choisi de narrer le destin des Alsaciens. Annexés et germanisés par les Nazis durant la deuxième guerre mondiale, ils se sont retrouvés à devoir marcher au pas de loi dans le camp du Troisième Reich.

Louis Fisher, jeune homme un peu perdu entre un père ancien combattant de 14 - du côté allemand - et un frère récemment disparu dans la débâcle française de 1940, a bien du mal à accepter la nouvelle donne politique de sa région. Le scénariste montre très bien la situation inextricable dans laquelle l’Alsace s’est retrouvée : la honte de la défaite en tant que français, mélangée à l’arrogance et l’espoir que peut donner l’appartenance - merci la propagande - à la race du vainqueur. Les mots résistance et collaboration prennent différentes significations quand on ne sait pas, soi-même, qui on est ! Le récit est très bien construit, et le contexte historique, si lourd qu’il soit, n’étouffe jamais la trame générale. Un petit reproche néanmoins, une certaine tendance à la sur-dramatisation. À par la peste et le choléra, peu de malheurs sont épargnés au héros. Malgré tout, le scénario est particulièrement solide et ouvre de nombreuses pistes pour les tomes à venir.

Marie Terray, dont c’est le premier album, propose une approche graphique très douce. Le traitement à l'aquarelle, d'une grande maîtrise, donne à l’ouvrage une petite saveur légèrement désuète très en phase avec la vision collective de cette époque. Le trait n’en est pas éthéré pour autant, et la dessinatrice reproduit très fidèlement les années 40. Les bâtiments, les véhicules, les uniformes et l’habillement en général sont particulièrement bien reproduits. La mise en page reste très classique mais, là aussi, parfaitement dans le ton général du récit. Malheureusement, comme c’est souvent le cas dans les BD actuelles, le lettrage informatique, même s’il est très lisible, détonne un peu par sa parfaite froideur.

Elsaß entame la série avec beaucoup de brio. Malgré le nombre élevé de titres existants, les guerres restent, pour qui sait les traiter sous un angle personnel, une source inépuisable de bonnes histoires.

À lire sur le même sujet :
Un long entretien vidéo avec Thierry Gloris sur France 3
La dame aux caramels, le blog de Marie Terray

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Malgré nous
1. Elsaß

  • Currently 3.67/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.7/5 (43 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    kergan666 Le 23/10/2011 à 20:38:20

    cet album ne m'avait pas interpellé quand il est sorti ce qui fait que je ne l'ai pas en première édition, pas glop!
    mais une fois le tome 2 paru, je les ai dévorés.
    il y a bien sur des erreurs mais l'auteur ne cache pas qu'il n'a pas cherché à faire une bd historique à proprement parler.
    les dessins quand à eux sont parfaits, surtout dans le tome 2.
    bref, un album à avoir absolument.