Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Jeremiah 29. Le petit chat est mort

28/01/2010 7200 visiteurs 5.8/10 (4 notes)

U ne mine aux conditions de travail inhumaines, des patrons au service des actionnaires, un horrible fils à papa, quelques émeutes sous un soleil brûlant et, dans un coin, Jérémiah, Kurdy avec, en prime, le revenant Julius.

Le petit chat est mort, tome 29 de la série post-apocalyptique d'Hermann - les années soixante-dix, la guerre froide, la menace atomique, vous vous souvenez de tout ça, n’est-ce pas ? - s’ouvre et se déroule sans surprise. Le héros, un moment imbibé, a bien quelques doutes, mais se reprend vite pour aller casser la gueule à qui de droit. Ça fait bien des albums - au moins dix diront les mauvaises langues, que l'auteur d’Abominable n’a plus grand-chose à faire faire à ses personnages. Il parvient néanmoins à maintenir un lectorat dévoué grâce à son extraordinaire talent graphique qui, malgré les années, demeure à un niveau des plus élevés. Le découpage au cordeau et la maîtrise totale de la couleur lui permettent d’offrir des planches d’une densité impressionnante.

L’année prochaine, pour le tome 30, on fera une petite fête, le champagne remplacera la bière et, ensuite, nous irons, tous ensemble, voir Kurdy régler son compte à un quelconque affreux.


A lire également :
La chronique du tome 28 par T. Pinet
La chronique du tome 27 par M. Antoniutti
La chronique du tome 25 par J. Léger

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
5.8

Informations sur l'album

Jeremiah
29. Le petit chat est mort

  • Currently 3.30/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.3/5 (77 votes)

  • Hermann
  • Hermann
  • 01/2010 (Parution le 08/01/2010)
  • Dupuis
  • 978-2-8001-4630-0
  • 44

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    JUCOAC Le 11/05/2014 à 21:24:42

    Un Jeremiah c'est toujours un bon divertissement. Le scénario manque de rebondissements mais pourtant on prend toujours un vif plaisir à lire les aventures de Jeremiah et de son pote Kurdy errant dans ce monde post-appocalyptique où règne la tyrannie, le racisme et la violence. Bon, il y a quand même de bonnes idées développées par l'histoire, mais ce qui fait surtout la force de cet album, c'est son aspect graphique. Hermann nous livre comme d'habitude des dessins très fouillis et des jeux de lumière qui donnent une profondeur à chaque vignette, ainsi qu'une mise en scène assez cinématographique. On passe un bon moment de lecture !

    Hugui Le 10/01/2010 à 20:23:04

    Jeremiah retrouve de vieilles connaissances et s'interroge sur le sens de sa vie pendant que Kurdy traine en ville. Mais bien sur les circonstances vont l'obliger à quitter sa quiétude et à renoncer à ses rêves de paix. Et s'il s'en sortent cette fois, ce n'est pas grâce à leurs exploits, la morale est toujours aussi noire et Hermann sait donner à cette histoire post-apocalyptique des similitudes avec les mœurs de notre monde contemporain.
    Et ce dessin si particulier toujours aussi sublime. Super album !
    Jeremiah reste une série indispensable.

    cachou Le 07/01/2010 à 12:42:22

    Je viens de finir de lire cet album tout juste sorti des cartons.

    L'histoire est toujours aussi bien comme le dessin, de plus j'ai toujours hate et plaisir à lire la série et les nouveaux albums.

    Seule décéption, qu'Hermann ne sorte pas un album tous les ans.