Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Le grand Duc 2. Camarade Lilya

11/01/2010 7723 visiteurs 6.0/10 (1 note)

L 'armée rouge est en marche et rien ne semble pouvoir l'arrêter, pas même les pilotes de la Luftwaffe qui en est réduite à envoyer de jeunes hommes inexpérimentés au front . Les chasseurs soviétiques, auxquels Lilya - La sorcière de la nuit - appartient, ne font pas de quartier, le nombre supplantant largement la qualité. L'oberleutnant Wulf se raccroche au talisman donné par sa fille pour survivre dans cette fin de guerre qui n'épargne personne. La rencontre du Grand Duc et de la pilote de l'armée rouge va accélérer le destin…

Les avions sont la passion de Romain Hugault et Yann lui a concocté un scénario sur mesure. Les combats aériens sont rendus avec toujours autant de virtuosité; la qualité des reproductions d'engins volants n'est plus à démontrer, les experts ne diront pas le contraire et le prix 2009 de la bande dessinée aéronautique et spatial est amplement mérité. Les couleurs peuvent sembler trop propres, comme aseptisées, mais dans le même temps, elles sont parfois également criantes de réalisme. Quelques scènes de nuit sont magnifiées grâce à l'apport de la luminosité des rouges et oranges synonymes de destruction et d'horreur. Mais la guerre, ce n'est pas beau, nous le savons tous, inutile de se voiler la face. Ce deuxième tome est sans pitié pour les héros même si la petite touche de bon sentiment n'est pas évitée, heureusement Yann a la bonne idée de privilégier, la plupart du temps, à la mièvrerie commerciale le rythme du récit. Ajouté à la crédibilité apportée par le graphisme, l'absence de temps mort et de dialogues inutiles accroît l'attrait de la série. Malgré l'aspect politiquement correct de l'allemand anti-nazi, on se prend au jeu au point d'assister avec délectation à l'affrontement d'un noble rapace nocturne et d'une fière sorcière bien roulée. Comment cela peut-il se terminer ? Suite et fin au tome 3.

Par T. Pinet
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Le grand Duc
2. Camarade Lilya

  • Currently 4.09/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.1/5 (139 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    guyomar Le 26/11/2010 à 11:39:01

    Si vous aimez les gros navions et les histoires de boum boum de la seconde guerre mondiale vous allez être vraiment servis ! Le dessin est absolument saisissant de réalisme et le travail documentaire vraisemblablement très précis (matériel, armes, costumes...) et respectueux de l'histoire. C'est bien cela qui fait l'intérêt et le sel de cette série. D'ailleurs les auteurs ne s'encombrent pas d'une histoire bien compliqué et se contente de suivre l'itinéraire d'un protagoniste par camp sans franchement rentrer dans des détails...tant mieux au final ! Côté reproche, quelques plans nichons franchement aussi artificiels qu'agréables pour les yeux de la gente masculine (a qui cette série s’adresse principalement bien sûr !)...mais qui m'énervent tout de même. Comme cela a déjà été évoqué la mise en couleurs est parfois un peu froide et synthétique mais ça saute rarement aux yeux et c'est même parfois tout à fait pertinent.
    Mais si vous n'êtes pas fans d'histoires de guerre et d'avions de combat passez votre chemin, hein, parce qu'on est vraiment dans de la BD de genre là !

    smorance Le 16/06/2010 à 11:58:44

    Historien et fan de Seconde Guerre mondiale, je peux dire : Bravo !! Les dessins sont superbes, le souci du détail, les uniformes, les véhicules et les avions sont magnifiquement rendus. L'histoire est également haletante, vivement la suite !

    Hugui Le 29/11/2009 à 17:39:04

    Si l'histoire des combats aériens sur le front russe est minimaliste, elle est touchante devant les contradictions des héros chasseurs pour des causes qu'ils ne partagent pas complètement, mais la mise en image est époustouflante, avec un souci du réalisme qui n'est pas pesant et des scènes aériennes sublimes. C'est beau, c'est noir et la fin n'annonce rien de joyeux pour nos héros. Mais on a malgré tout hâte de voir la suite.

    mrpitoff Le 21/11/2009 à 07:32:50

    Je suis enthousiaste car de voir un tel talent graphique me rend joyeux !
    Hugault est un passionné d'aviation, cela se voit et il doit y avoir parfois conflit entre le scénariste et le dessinateur tellement Hugault doit passer de temps sur chaque case !!

    D'entrée, l'album est lourd, oui il pèse plus que d'habitude (Fabrication Italienne) et les cahiers semblent être de bonne facture.

    Ensuite l'histoire inattendue de ce pilote de la Luft contre les russes. Neige, froid, clarté du ciel.. J'y étais ! Les scènes de combat sont... Sans commentaires

    Euh, je suis encore là moi ? Vite, je vais acheter TOUTE l'œuvre de Hugault.. salut

    wilfro Le 12/11/2009 à 21:23:34

    HUGAULT est un prodige du dessin mais en plus ces histoires tiennent en haleine, un grand duc 2 bien dans la lignée du premier, même si je dois le reconnaître j'ai trouvé qu'il y avait trop d'action, on perd un peu de proximité avec le héros WULF c'est bien dommage.
    Mais qu'est ce qu'on prend dans les mirettes, la couleur et le dessin sont stupéfiant de justesse et de détails (ah les colonnes de char en contrebas des combats c'est quand même top).
    La fin apocalyptique de DRESDE annonce des lendemains qui ne chantent pas, vivement la suite.

    madlosa Le 08/11/2009 à 14:29:50

    Ce volume nous dépeint le deuxième volet de la campagne de Russie , la défaite des forces allemandes. Les auteurs nous entrainent dans le sillage de Lilya la soviétique acharnée et de Wulf l'allemend désabusé et l'on sent que ces deux personnages hors du commun vont forcément se rencontrer. Les combats aériens sont impressionnants de beauté et de violence. Les planches traduisent parfaitement ces ballets mortels. Cette beauté prédatrice s'oppose à la triste réalité qui règne au sol avec son lot de massacres, de viols et de trahisons en tout genre. Cependant, la dimension dramatique souffre légèrement de l'expression naïve que l'on retrouve fréquemment sur les traits des personnages. Cet épisode est néammoins très bien fait et le grand duc un très bel oiseau de nuit...

    DixSept Le 03/11/2009 à 20:52:21

    Ce face à face entre deux pilotes, l’une de l’Armée Rouge et l’autre de la Luftwaffe est l’occasion de combats aériens époustouflants et saisissants de vérité.
    Romain Hugault est un maître du dessin aéronautique, toutefois, ses personnages possèdent parfois ce petit rien d’enfantin qui tranche quelque peu avec la gravité des événements de cette fin d’automne 44 sur le front russe.
    Quoiqu’il en soit, cet album est, tout comme le précédant, superbe.

    CINEFILMO Le 03/11/2009 à 15:02:06

    LA SUITE DE LA SERIE ENCORE PLUS GRANDIOSE QUE LE PREMIER
    LE DESSINNATEUR A MATURITE DU DESSIN NOUS REGALE A CHAQUE PLANCHE AVEC LE SOUCIS DU DETAIL ET UN REALISTE SAISISSANT
    DE PLUS LE SCENARIO ARTYPIQUE EST BIEN CONCU ET NOUS CONDUIT NATURELLEMENT DANS LE FIL DE SON INTRIGUE AVEC MAESTRIA
    JE DOIT BRAVO ET ENCORE BRAVO