Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Les larmes d'opium 3. Volume 3

31/12/2009 4443 visiteurs 4.0/10 (1 note)

R apatrié de force à New-York dans un piteux état, Martin Penn tente de se reprendre. Surtout qu'il n'est pas au bout de ses peines, la mystérieuse confrérie hygiéniste, qui l’avait aidé et utilisé, veut maintenant l’éliminer. Martin a en effet cédé à la drogue. Il est l'heure de régler les comptes et l'addition s'annonce salée.

Après la jungle birmane, ce troisième tome de la série s'achève sur une note urbaine. La conclusion du scénario de Roberto Dal Pra’ (Le manuscrit interdit) ne surprend guère quand elle ne sombre pas, par moment, dans le ridicule. Le scénariste prend son temps pour clore son récit, mais comme l’intrigue de départ n’était guère compliquée, il ne se passe, en fin de compte, pas grand-chose dans ce volume. Il y a, certes, de l’action dans ces pages, mais bien peu de révélations. Les grands méchants, ce soi-disant groupe de « décideurs internationaux » qui se réunit en grande tenue de carnaval, sont à peine crédibles. Les propos qu’ils échangent alors que la « situation est extrêmement grave » sont d’une banalité et d’une bêtise affligeantes. Les seconds couteaux sont passablement effacés et inefficaces (ce qui est bien pratique quand le moment de l’évasion est arrivé). La réapparition de l’élément féminin sous la forme - ô surprise - de la sexy Julie Crolla, l’ex-psy de Martin Penn, ne provoque pas plus d’intérêt. Un peu plus de rigueur et d’invention n’auraient pas été de trop pour réhausser la trame scénaristique.

Graphiquement, le traitement à l’aquarelle de Giancarlo Caracuzzo continue à surprendre. Aucun doute là-dessus, le dessinateur maîtrise parfaitement cette technique. En revanche, était-elle très adaptée pour retranscrire la tension généralement provoquée par ce type d’histoire ? Les nombreuses scènes d’action manquent singulièrement de punch et certaines vues générales semblent baigner dans une espèce de flou mal défini. Cependant, les personnages – surtout les visages - sont particulièrement bien rendus. Le dessinateur arrive très bien à exagérer les faciès et exprimer les émotions sans tomber dans la caricature simpliste. Le découpage est efficace, les différents éléments narratifs tombent bien en place rendant la lecture fluide et agréable.

Les Larmes de l’Opium ressemble beaucoup aux nombreux thrillers formatés que, tant la BD que le cinéma aiment proposer au public. L’histoire commence, se déroule et se finit sans – trop - de surprise. Tant mieux, il se faisait tard et les pop-corn venaient à manquer.

A lire également :
- la chronique du tome 1 par L. Gianati

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

Les larmes d'opium
3. Volume 3

  • Currently 2.64/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.6/5 (14 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    DamBDfan Le 17/07/2014 à 23:54:57

    Aïe aïe aïe, voici une série méconnue qui pourtant, malgré quelques dialogues parfois un peu maladroits, vaut franchement le détour.
    Entre New-York et Bangkok, l’agent Martin Penn fera tout pour retrouver celui qui a décimé sa famille, n’hésitant pas à s’abandonner, à ses risques et périls aux effets pervers de l’opium.
    Complots, meurtres, têtes coupées, vieille légende, actions à gogo font partie du programme et je peux vous dire qu'on ne s'emmerde pas.
    Cette BD réalisée par 2 auteurs italiens que je ne connaissais pas, s’avère finalement être d’un bon niveau, tant au niveau des dessins en couleurs directes assez douces (ça change des couleurs informatiques qui piquent aux yeux) que de l’intrigue.
    Le scénariste nous concocte une histoire de vengeance somme toute assez conventionnelle, mais terriblement cruelle, attrayante et sans détour.
    Seul petit bémol : La dernière case à la fin qui m’a semblé bizarre avec une pirouette un peu légère…

    CINEFILMO Le 31/01/2011 à 16:11:18

    LE POST EST POUR L'ENSEMBLE DE LA SERIE
    ATTENTION AUX CHOCS
    GRAPHIQUEMENT SUPERBE ET ENVOUTANT
    HISTOIRE DE VENGEANCE PRENANTE ET SOMME TOUTE LINEAIRE, JE PENSE QUE CETTE SERIE FAIT PARTIE DES TRES TRES BONNE SERIE RECENTE MALHEURESEMENT TROP MECONNUE
    POUR MOI MERITE UN 9
    MERCI AUX AUTEURS