Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Halloween blues 7. Remake

29/12/2009 7330 visiteurs 4.0/10 (2 notes)

E nfin ! Forester Hill est sur le point de percer le mystère de la mort de Dana Anderson. Tour à tour accusé, puis blanchi de son meurtre, l’inspecteur de New Salem est depuis hanté, dans tous les sens du terme, par le fantôme de sa défunte épouse. Une photo de la célèbre actrice, trouvée sur le cadavre d’un tueur en série, va éveiller ses soupçons. Pourquoi ? Tout simplement parce que le cliché a été pris après son décès. Alors, qui se trouve sur l’image ? Une sœur jumelle de Dana ? Un sosie ? S’agit-il d’un vulgaire montage ? Forester est aux aguets, d’autant que plusieurs indices tendent à le mettre en cause.

Premier titre paru dans la collection Polyptyque du Lombard, Halloween Blues trouve, six années plus tard, son épilogue. A ce propos, l’éditeur précisait que ce nouveau concept devait permettre à certains auteurs, se sentant à l’étroit dans un one-shot ou ayant peur d’une série à rallonge, de développer leur intrigue en quatre à huit albums, tout en alimentant une énigme dont la clé ne serait livrée qu’à l’ultime page. Soit. Si l’essence même du projet a été respectée, si le fil rouge, l’assassinat de Dana Anderson, est bien présent, l’enquête a, en revanche, été occultée du premier jusqu’au septième tome. Mises à part les apparitions fantomatiques de l’actrice, ajoutant un brin d’érotisme au récit, toutes les histoires racontées dans les cinq autres volumes n’y ont effectivement jamais fait référence.

Ce point aurait sans doute pu rester anecdotique, si ce n’était la désagréable impression de découvrir dans Replay l’ensemble des éléments qui auraient peut-être dû être disséminés dans l'ensemble de la série. D’autant que certains d’entre eux semblent parachutés uniquement pour les besoins du scénariste, et surtout pour pouvoir inscrire le mot « fin » au bas de l’ultime page. Les souvenirs de Forester remontent à la surface avec une rapidité surprenante et inexpliquée : « J’en ai tout un coup un souvenir précis, comme si le temps s’était soudain aboli. » C’est sûr, c’est pratique. Certains personnages frisent la caricature, comme Dick, un flic raciste et borné, qui disparaît subitement au milieu du récit, ou Miss Swanson, beauté fatale, accessoirement productrice de films, qui finira dans les bras du bel inspecteur. Et que dire de la dernière case qui permet, certes, de nombreuses interprétations, mais qui laisse aussi la porte ouverte à une suite éventuelle.

Parler de dernier tome bâclé serait sans doute un peu excessif, mais cette conclusion en demi-teinte ampute malheureusement une bonne partie du capital sympathie que la série avait su recueillir. Malgré des enquêtes de qualité inégale, l’ambiance, à mi-chemin entre polar et cinéma hollywoodien des années 50, était très bien restituée par le duo Kas-Mythic. Jusqu’au dénouement final, trop vite expédié et décevant. Dommage.

Lire la chronique du Tome 2
Lire la chronique du Tome 3
Lire la chronique du Tome 4

Par L. Gianati
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

Halloween blues
7. Remake

  • Currently 3.35/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.3/5 (46 votes)

  • Kas
  • Graza
  • 10/2009 (Parution le 23/10/2009)
  • Le Lombard
  • Polyptyque
  • 978-2-8036-2569-7
  • 46

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    BIBI37 Le 23/10/2010 à 22:41:55

    Scénario final et on est pas déçu d'avoir patienter 6 tomes pour connaitre le tueur de la belle Dana.
    Un tome qui tient toute ses promesses et une série à retenir.
    Le mélange est parfait.
    On en redemande (à quand un tome 8?)
    8/10.

    BIBI37 Le 23/10/2010 à 22:38:25

    Excellent avnt dernier tome qui laisse entrevoir une fin en apothéose.
    Scénario bien huilé et dessins de bonne facture font le succès de cette série subtil mélange de polar et de fantastique saupoudré d'un brin d'érotisme.
    Du tout bon
    8/10.

    madlosa Le 03/11/2009 à 19:56:23

    Une chute un peu tirée par les cheveux, c'est ce que nous réserve le 7ème et dernier épisode de ce "Polyptyque". Le fantôme de Dana n'en croit pas ses yeux, elle voit double et pour le coup nous aussi. Mais à la fin, Il faut se faire une raison, elle (Dana) est bien morte et notre bel inspecteur bien veuf ! Malgré cela, des indices pourraient laisser entrevoir une suite ou de nouvelles aventures, mais est ce bien nécessaire ?