Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Aya de Yopougon 5. Volume 5

21/12/2009 9968 visiteurs 6.5/10 (4 notes)

D es marchés de Château Rouge à celui de Treichville, des rues du Marais à la brousse africaine, il n’y a qu’un pas que franchissent avec toujours autant de bonheur Marguerite Abouet et Clément Oubrerie. C’est déjà le cinquième album et le soap de Yop-City n’a rien perdu de sa fraîcheur revigorante, de ses expressions imagées, ainsi que de son camaïeu d’ocres et de rouges. Les péripéties se succèdent, attendrissantes et faussement légères.

En filigrane, et malgré l’insouciance qui semble régner, sont, une fois encore, évoqués le patriarcat, la question de l’émancipation féminine ou de l’acceptation, que ce soit celle de l’homosexualité ou bien encore de l’immigré. Le miracle ivoirien ne durera pas et « Joie-ville », le sobriquet du quartier de Yopougon fera long feu. Ils sont nombreux déjà ceux qui – prédicateurs, escrocs en tout genre – profitent des soubresauts d’une société en transition et des premiers remous de la crise à venir.

Un sixième tome est d’ores et déjà annoncé. Le dernier ? Rien n’est moins sûr, une conclusion provisoire tout au plus, celle d'un cycle, comme l'avait été le troisième album. Pour la suite, tout dépendra de l’envie des auteurs. L’univers est riche et les projets ne manquent pas. Dans les cartons, il y a déjà ce roman graphique policier sur les enquêtes musclées du Commissaire Kouamé dans les ruelles d’Abidjan et, pour les plus jeunes, les aventures d'Akissi, une petite fille un rien garçon manqué dans son quartier de… Yopougon !

» A lire aussi, les chroniques des troisième et quatrième tomes.

Par D. Lemétayer
Moyenne des chroniqueurs
6.5

Informations sur l'album

Aya de Yopougon
5. Volume 5

  • Currently 3.86/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.9/5 (65 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    nastt2210 Le 10/12/2010 à 10:44:20

    Je suis dpuis longtemps cette serie maiis je dois dire que sur ce tome j'ai ete un peu decu .../

    Le déroulement de l'histoire est passait de très bon a bon, l'humour et l'histoire magnifike n'est plus au rendez-vous

    Maiis c pas grv je saiis que le 7 (si il en a un) sera extraordinaire !!
    Avk plaisir

    Ambre

    Hugui Le 14/08/2010 à 16:51:51

    Suite de la chronique de Yopougon, en parallèle avec la vie d'Innocent à Paris et les quiproquos de la langue et des mœurs différentes. Aya de son côté essaye de coincer son prof harceleur et va en découvrir de belle.
    Toujours aussi agréable à suivre, ces histoires croisées amusent sur des choses graves et on voudrait que cette légèreté puisse durer toujours.

    BIBI37 Le 02/04/2010 à 22:39:30

    Loin des affres et du spleen d'un manu larcenet dépressif, aussi joyeux qu'un gaston lagaffe de notre enfance; voila une très bonne surprise.
    Aya est un véritable enchantement pour quiconque connaît un peu et aime beaucoup l'Afrique (même si personnellement je préfère le Sénégal à la Cote d'Ivoire).
    D'accord les dessins sont plutôt simplistes mais c'est drôle, sincère et rafraîchissant comme un glaçon dans un verre de coca (ou de whisky c'est selon).
    Une réussite que je conseille même pour qui n"a pas lu les tomes précédents (ce qui était mon cas en lisant ce tome 5)
    9/10.