Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Orval 1. Première partie

07/12/2009 4989 visiteurs 6.0/10 (1 note)

L ’abbaye d’Orval, située à l’extrême sud de la Belgique près de la frontière française, a été fondée en 1070. Au fil des siècles, ce fut un important centre théologique et même technologique (les premières fonderies modernes ont vu le jour ici), voici son histoire.

Après une introduction résumant la vie de saint Benoit, créateur, au Vème siècle, du premier ordre monastique et le récit, presque légendaire, de la création de la première abbaye, le scénario se concentre sur la période de la révolution française, moment clef, s’il en est, des relations entre les hommes et la religion. D’un ton presque didactique dans la première partie, le lecteur retrouve ensuite, le style habituel de l’auteur de La belle coquetière. Presque sans surprise, les loups rôdent et une belle sauvageonne séduit et est séduite par un fils de bourgeois mal dans sa peau. Le résultat est un peu boiteux, la greffe entre éléments purement historiques et ceux plus romanesques peinent à convaincre. C’est dommage, car la partie historique est très intéressante et aurait été amplement suffisante pour nourrir tout un album. En mille ans d'existence, Orval a été au cœur de nombreux d’évènements passionnants.

Graphiquement, le résultat est des plus convaincants, Jean-Claude Servais arrive à merveille dépeindre sa campagne belge. Les hameaux, les bois, les rivières et autres vieilles pierres respirent l’authenticité. La faune est également montrée avec un grand talent. À l’instar du grand René Hausman, Servais aurait également bien pu suivre une carrière d'illustrateur animalier. La mise en page est classique – le lecteur attentif reconnaitra quelques scènes déjà vues au sein d’albums antérieurs – mais efficace. Les couleurs de Raives soulignent parfaitement le ton des différents épisodes, que se soit dans l’atmosphère sombre du monastère que dans les champs ensoleillés de la Gaume.

Orval est un album intéressant, mais qui, en hésitant entre récit historique pur et fiction, n’arrive pas vraiment à exploiter tout le potentiel de son sujet central.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Orval
1. Première partie

  • Currently 3.39/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.4/5 (33 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    jisse33 Le 24/05/2011 à 10:51:36

    Bon sur Servais en général je suis pas trop impartial car j'aime beaucoup cet auteur.
    Orval est bon, très beau dessin et on sent que l'auteur s'est renseigné.
    je regrette juste les changement d'époque un peu rapide.

    Sinon y a tout bon.