Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Le samouraï bambou 1. Tome 1

20/11/2009 7870 visiteurs 7.0/10 (1 note)

Á Edo depuis peu, Soîchiro Senô attire tous les regards et intrigue ses voisins. Rônin, il passe en effet son temps à flâner, à jouer avec les gamins ou à se gaver de friandises, sans jamais chercher de travail. Son attitude inquiète son logeur, laisse le vieil instructeur local songeur et suscite l’admiration, comme la curiosité, du jeune Kankichi qui le suit comme son ombre. Mais les rues sont pleines d’hommes avides de bagarre et Soîchiro n’est pas du genre à se défiler quand on lui cherche querelle ou qu’un adversaire intéressant se dresse. Alors, il dégaine son sabre et se laisse emporter par la rage qui l’habite, à croire qu’il est possédé. Son arme, pourtant, n’est qu’une lame en bambou…

Chaque fois, Taiyou Matsumoto a conquis et étonné son public avec Number 5, Amer béton, Ping Pong ou encore Gogo Monster. Il récidive dans Le samouraï bambou, où il déploie non seulement un nouveau graphisme, mais également une histoire pour le moins atypique au vu du genre abordé. Ici, n’ont court ni les combats échevelés ni les techniques aussi sensationnelles qu’imparables, le mangaka leur préférant la simplicité de duels à peine esquissés, voire le seul pouvoir d’un air à faire frémir même les plus aguerris. Et cela passe très bien, tant cela correspond à son personnage principal, ce Soîchiro plus enclin à batifoler derrière un papillon qu’à courir après les affrontements. D’ailleurs, l’étrangeté du héros est de tous les instants et marque profondément le déroulement de ce tome. Si le lecteur apprend bien d’où il vient et qui l’a formé à l’art du sabre, les raisons de sa venue à Edo ou le pourquoi du port d’une arme en bambou demeurent un mystère. Lui-même prétend avoir vendu son performant Kunifusa pour se nourrir… Qui sait ? Une chose est certaine, l’âme de la lame vient quelquefois le visiter la nuit, réclamant d’être reprise. Ces hallucinations, poétiques et oniriques, parsèment l’album, se glissant ça et là dans le récit à l’occasion d’une séance de tir devant des femmes avenantes ou d’une leçon aux enfants. Néanmoins, si elles s’intègrent parfaitement à l’atmosphère générale de la série, elles peuvent aussi perdre facilement le lecteur. Enfin, comment ne pas souligner la singularité du découpage – les cases sont soulignées d’épais encadrements noirs - et du dessin, dont le trait, plus ou moins marqué, est anguleux et rappelle par moment les estampes. Les protagonistes sont pourvus de visages allongés aux yeux en amandes, celui de Soîchiro évoquant à s’y méprendre la tête d’un de ces kitsune (renard) du folklore japonais. Ils évoluent dans des décors assez simples qui se parent d’élégantes images sorties tout droit de quelques peintures anciennes afin d’accompagner les passages fantasmés de l'album.

Ce premier tome du Samouraï bambou laisse une impression étrange et l'envie d'en percer les secrets, tout en s'abandonnant à la vague indolente d'un scénario davantage basé sur la fantaisie qui peut surgir du quotidien que sur la lutte brutale de deux épéistes. Il serait dommage de passer à côté de ce titre intrigant. En espérant toutefois que le rêve pur n'envahira pas le propos au point d'en trancher le fil conducteur.

Par M. Natali
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Le samouraï bambou
1. Tome 1

  • Currently 3.41/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.4/5 (29 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.