Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Ivanhoé (Sánchez) 1. Le Grand Tournoi d'Ashby

12/11/2009 9906 visiteurs 7.0/10 (1 note)

A l’heure où le roi Richard Cœur de Lion combat en Terre Sainte, son royaume, dirigé d'une poigne de fer par son frère Jean, est encore agité par de vieilles querelles entre Saxons et Normands. Tout est prétexte aux uns et aux autres pour comploter. Parmi eux, le seigneur Cédric de Rotherwood entend bien aider le descendant des souverains saxons, Athelstane, à s’emparer du trône et lui donner pour femme sa protégée, Rowena. Celle-ci s’y refuse, toujours amoureuse de Wilfrid, chevalier d’Ivanhoé, fils déshérité de son tuteur. De son côté, le prince Jean organise un grand tournoi à Ashby afin de servir ses desseins et montrer une fois de plus la supériorité de ses paladins normands sur ses remuants adversaires. Pourtant, alors que la victoire semble assurée pour les hommes du régent, un cavalier au blason inconnu surgit et l’emporte contre toute attente…

Après Ben Hur et Taras Boulba, la collection Histoire & Histoires de Delcourt s’orne d’une nouvelle adaptation de roman d’aventure à fond historique, en l’occurrence, le célèbre Ivanhoé de sir Walter Scott. Yann (Basile et Victoria, Les Eternels, Les Exploits d’Odilon Verjus, Pin-up, Spoon &White, Tigresse Blanche, Yoni) s’approprie parfaitement le récit mêlant action et amours contrariées, et le rend fidèlement.

Dès les premières pages, il entraîne le lecteur dans une ambiance médiévale bien mise en place, restituant le contexte difficile de cette Angleterre du XIe siècle en proie à de sombres menées politiques et encore déchirée par les conséquences d’une conquête vieille de deux cents ans. L’introduction progressive des personnages permet de percevoir au mieux les caractéristiques de chacun, depuis l’irrévérencieux Wamba, qui apporte la touche d’humour nécessaire sans en faire trop, jusqu’au preux Ivanhoé lui-même, en passant par les très infatués champions du roi Jean, le colérique Cédric, le falot Athelstane ou le juif Isaac à la langue agile et peu amène. L’apparition de Robin de Locksley, une des figures les plus populaires de cette période, au grand succès cinématographique comme romanesque, achève de plonger dans une intrigue foisonnante à bien des égards, tout en jouant la carte de la madeleine de Proust. Par ailleurs, de rencontres impromptues au cœur des forêts et de conciliabules au détour d’un couloir en joutes brutales ou mêlées dantesques sous les yeux de spectateurs passionnés, le récit est mené tambour-battant, selon un rythme bien marqué.

Ce premier tome est également porté par le dessin à la patte singulière d'Elias Sanchez (Naüja, Les Royaumes engloutis). Son trait se rapproche de celui du manga et peut, de prime abord, provoquer quelques réticences. Cependant, il met brillamment en images cette grande aventure, plantant de beaux décors et campant des protagonistes portant les gueules de l’emploi. Expressivité et attitudes se révèlent travaillées avec finesse, malgré, par endroits, quelques ratées dans le rendu. Le léger statisme de certaines scènes est, en outre, contrebalancé par la dynamique des cases d’affrontements lors du tournoi. Enfin, la mise en couleurs, plutôt réussie, crée de véritables atmosphères, baignant, selon les moments, dans les orangés du crépuscule, les nuances violacées des nuits, les verts des sous-bois ou les cieux bleus et les bruns du terrain de joute. A peine pourra-t-on reprocher l’aspect un peu effacé de cette colorisation qui donne l’impression de lire un vieil album aux teintes un peu fanées.

Adaptant un grand classique, Le tournoi d'Asbhy ouvre une nouvelle série déjà bien prometteuse par la qualité de son scénario et de son graphisme.

Par M. Natali
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Ivanhoé (Sánchez)
1. Le Grand Tournoi d'Ashby

  • Currently 2.95/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.0/5 (22 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 21/11/2020 à 10:18:30

    Ivanhoé évoque beaucoup de choses auprès de l’ancienne génération. Ce fut tout d’abord un film hollywoodien de 1952 avec Robert Taylor. C’est tout d’abord un roman un peu poussiereux paru en 1819. Force est de constater que la bd suit scrupuleusement la trame originale sur fond de rivalités entre les normands et les saxons.

    On retrouve Jean-sans-terre et son frère Richard cœur de Lion parti en croisade. Bref, on a l’impression de se retrouver dans l’univers de Robin des bois car l’époque et les personnages sont les mêmes. Il est vrai que la notoriété de Robin a effacé celle d’Ivanhoé avec les années. Les nostalgiques s’y retrouveront, de même qu’un nouveau public.

    En ce qui concerne la bd, elle est joliment dessinée avec une option clairement manga. Une bonne mention également pour la couverture franchement réussie. La mise en scène paraît audacieuse. Seule la colorisation apparait un peu fade.

    Cependant, un gros point noir relatif la taille de la calligraphie. Il faut presque une loupe pour bien lire ce qui ne rend pas la lecture agréable. Ce sont des maladresses que les éditeurs ou le personnel qui tourne autour devrait pourtant voir. C’est pourtant flagrant.

    Au final, un classique à (re)découvrir en 3 tomes. Satisfaisant mais sans plus.

    wilfro Le 09/12/2009 à 00:26:46

    Ca commence par une couverture vraiment magnifique,
    C'est une adaptation de Walter SCOTT et c'est extrêmement rigoureux dans le ton donné et dans la retranscription de l'époque.
    Les Normands ont pris le dessus sur les vielles familles saxones et l'Angleterre est au main de Jean sans terre. L'histoire à le mérite d'agrégée tout l'imaginaire qui tient à cette période: le prince Jean, Robin des Bois, la foret, richard coeur de lion, les tournois, les princesses et bien sur IVANHOE.
    C'est trés entrainant et franchement on passe un excellent moment, on est finallement assez proche d'un THORGAL les Archers. (sans l'égaler évidemment).
    Mais la ou le bât blesse c'est dans le dessin et la mise en couleur.
    La couverture est trompeuse car elle représente un décor et c'est vraiment ce qui est le mieux réussi, le reste est technique manga.
    Et ça pour tout vous dire c'est très dur à avaler pour une BD historique sur l'Angleterre moyenageuse. De plus les couleurs sont franchement ratée, des pages entières baignant dans des atmosphères de pastel rose ou verte du plus mauvais effet.
    Au final un volume très intérèssant sur le fond mais mal maîtrisé sur la forme qui gache le plaisir de lecture.
    Allez-y quand même.