Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Encyclomerveille d'un tueur 1. L'Orphelin de Cocoyer Grands-Bois

09/11/2009 7640 visiteurs 7.0/10 (3 notes)

E n Martinique, dans l’île des Antilles, un jeune orphelin est recueilli par le fossoyeur de Cocoyer-Grands-Bois. Celui-ci n’est pas seulement chargé d’enterrer les morts, il est également le gardien de notre monde, surveillant les failles qui se créent entre les différentes couches de réalité, chassant les créatures qui veulent profiter du règne de Chaos pour se faufiler entre Merveilles et Mondes aveuglés. Son jeune protégé, fils d’un célèbre chasseur de monstres, est appelé à lui succéder. Commence alors une longue initiation…

L’univers mis en place par Patrick Chamoiseau, écrivain français originaire de la Martinique et lauréat du prix Goncourt en 1992 pour son roman Texaco, n’est pas des plus aisés à découvrir. D’une grande richesse et faisant appel à un imaginaire qui nous est étranger, le scénario affiche fièrement sa complexité. Dans les pas du jeune orphelin, le lecteur part à la découverte de ce monde fascinant où morts et vivants interagissent, où la magie et le surnaturel se côtoient au jour le jour, et où la réalité se perçoit de manière différente selon la personnalité et les aptitudes de chacun. Rejouant dans une dimension onirique l’opposition entre ordre et chaos, l’auteur fait du parcours de son héros celui d’une découverte permanente. Toutefois, si l’auteur convainc sans problème au niveau du monde qu’il nous invite à parcourir, sa narration n’est pas toujours à l’abri de tout reproche. La complexité de l’histoire n’aidant en rien, le lecteur éprouvera parfois de grandes difficultés à percer les intentions du scénariste et à appréhender les révélations qui se succèdent. Il s’agit donc d’un album qui requiert une grande attention, ce qui n’est évidemment pas un défaut en soi, mais un peu plus de clarté dans la trame de l’histoire aurait sans doute permis une meilleure fluidité de l’ensemble et, par conséquent, encore accru la qualité de ce tome d’introduction.

De retour après de nombreuses années d’absence, Thierry Ségur impressionne de la première à la dernière page. Entre plans larges et cases aux dimensions plus humaines, l’auteur qui fut consacré par l’inoubliable Légendes des contrées oubliées affiche une maîtrise sans pareille, alliant un trait d’une précision imparable, une mise en couleurs soignée et une grande créativité dans la représentation des monstres auxquels font face les héros de l’histoire. Il parvient également à retranscrire efficacement les émotions des personnages, que ce soit par le dessin de leur visage ou par une mise en scène qui accentue les effets dramatiques. D’un point de vue graphique, l’album se referme sur une certitude, celle que Thierry Ségur ne renoue pas avec le 9e art pour faire de la figuration, et encore moins un travail bâclé. Un auteur qui se fait aussi rare se devait de soigner son retour, et le résultat est clairement à la hauteur des espérances des nombreux admirateurs qui rongeaient leur frein depuis 1997, date de publication du déjà très beau Roi des méduses.

Aussi fourni soit-il, ce premier tome a pour seule et unique tâche de nous décrire les personnages et l’univers dans lequel ils évoluent. Cette tâche n’ayant rien d’aisé, les 54 planches de l’album ne sont évidemment pas de trop. La fin laisse présager d’un développement mieux équilibré entre les scènes d’action et les inévitables monologues destinés à apporter leur lot d’explications. Néanmoins, si la lecture peut paraître ardue par instants, l’effort est largement récompensé par la découverte d’un univers à la fois original et crédible, et qui invite en outre le public à découvrir la culture créole, qui ne bénéficie certainement pas d’une grande attention sous nos latitudes. Ce n’est pas le moindre des mérites d’un album qui se profile comme une véritable curiosité, cet ancrage local ajoutant aux thèmes traditionnels du fantastique une véritable identité.

Marquant à la fois les débuts de Patrick Chamoiseau et le retour tant attendu de Thierry Ségur dans la bande dessinée, Encyclomerveille d’un tueur s’annonce sous de bons auspices. En espérant que tous les espoirs suscités par cette belle entrée en matière ne soient pas déçus.

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Encyclomerveille d'un tueur
1. L'Orphelin de Cocoyer Grands-Bois

  • Currently 4.05/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.1/5 (59 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Jozef Le 19/03/2020 à 01:16:41

    Ségur est l'un des dessinateurs les plus talentueux de la bande-dessinée actuelle. Une composition fouillée, des couleurs flamboyantes, un style unique... Quand j'ai su qu'il sortait un nouvel album après le Roi des méduses j'ai foncé ! Un scénario original et onirique autour de la mort et des esprits. Bien mené. Quand j'ai appris plus tard que la suite ne sortirait jamais j'ai cru que j'allais envoyer une lettre aux éditions Delcourt. Honteux tout simplement. J'imagine que les ventes n'étaient pas suffisantes mais ce mépris pour ses auteurs et les lecteurs est affligeant. En plus, il me semble que c'était prévu en 3 tomes seulement... Qui plus est, plus de nouvelles de ce dessinateur !

    arkash Le 15/05/2018 à 21:29:00

    Premièrement on devrait interdire les fans de lucky luke de donner leur avis sur cette œuvre . Il n'y a qu'à voir l'avis d'animal de Wonderphil ( et sa critique poussée). c'est un peu comme si on demandait à un fan de Johnny de donner son avis sur le réquiem de Mozart. complétement inutile.
    Pour ce qui est de cette œuvre d'art, je trouve cela bien dommage que le niveau de la BD soit si bas ( cfr lucky luke ,ect...) que ce genre de perle ne puisse jamais avoir de suite. On vit vraiment une triste époque. Puissent Ségur et Chamoiseau terminer se monument de la BD et ne pas écouter les médiocres , les cyniques et les rampants.

    Wonderphil Le 05/11/2016 à 06:35:00

    Moche, criard, violent, prétentieux, décousu, sans intérêt.

    C'est la première fois que je me réjouis qu'un tome 2 ne paraisse jamais !

    macluvboat Le 30/10/2010 à 08:57:33

    Au moment de l'achat, j'ai été attiré par la couv et le titre. Et finalement, cela retrace bien cette BD. Les dessins sont absolument magnifiques, avec pleins de petits détails dans les grandes planches et le titre se retrouve dans le scénario où l'auteur nous parle de toute une encyclopédie de monstres du monde des morts et de l'irréél. Cette partie est peut être un peu lourde à digérer mais il faudra voir avec le tome suivant.
    A lire avec attention pour trouver toutes les subtilités....

    macluvboat Le 30/10/2010 à 08:57:33

    Au moment de l'achat, j'ai été attiré par la couv et le titre. Et finalement, cela retrace bien cette BD. Les dessins sont absolument magnifiques, avec pleins de petits détails dans les grandes planches et le titre se retrouve dans le scénario où l'auteur nous parle de toute une encyclopédie de monstres du monde des morts et de l'irréél. Cette partie est peut être un peu lourde à digérer mais il faudra voir avec le tome suivant.
    A lire avec attention pour trouver toutes les subtilités....

    kasp Le 10/04/2010 à 09:55:27

    Il y a le monde réel et celui que peu de gens voient. Parmi ceux qui voient il y a très peu de gens qui peuvent y aller et ... revenir. Les dessins magistraux très riches (un peu trop par moment) servent autant l'univers des îles que celui des esprits et nuancent avec finesse le réel et la chimère. Du scénario, j'ai aimé le début et la fin. Encore plus en BD qu'en roman, l'action doit être le moteur du récit. Le milieu est par contre assez long et mou avec une liste non exhaustive des tous les esprits, de leurs pouvoirs, des manières de lutter contre ... Bref le côté encyclopédie est un peu trop présent. Un peu seulement, parce qu'en ayant posé autant de graine, quand ça démarre, accrochez-vous. Vivement la suite.

    yopla Le 29/01/2010 à 19:08:14

    Des les premières images on reconnait la "patte" de Thierry Ségur. Il avait déja illustré la magnifique "contrée des légendes oubliées" voilà qu'il rempile pour faire des merveilles !
    Comment un tel dessinateur a pu commettre le sacrilège de ne plus faire de BD pendant de si longues années !
    Même si par moment le dessin est un peu chargé, c'est vraiment un graphisme qui colle au titre. Vivement la suite.
    J'ai pas mis 10 pour 2 raisons : par moment le dessin est un peu trop détaillé; la 2ème est pour le scénario car je trouves que si ce qui est raconté a eu lieux dans l'enfance du narrateur, soit il se situe au moment de sa narration dans le futur (ce qui est possible) soit il y a un peu trop de technologie pour les rares moment ou il y en a. Vu comment ce sont 2 points assez superflus, c'est dire à quel point on a approché la perfection ! ;)
    En tous cas vraiment un très bon volume, j'ai bien aimé aussi la page de scénario ou les croquis de recherches que l'on voit par moment illustrer le fond des pages.