Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Coronado

05/11/2009 5520 visiteurs 6.5/10 (2 notes)

Q uand le père de Bobby vient chercher son fils à sa sortie de taule, ce n’est pas uniquement pour combler un manque affectif. Ce qui l’intéresse avant tout, c'est de mettre la main sur une pierre précieuse que son rejeton a planquée, avant de se faire tirer dessus et arrêter. Deux balles qui ont sacrément ébranlé sa mémoire. Pas sûr pourtant que « de la coke dans la boîte à gants et une pute prénommée Mandy sur la banquette arrière » lui suffisent pour rassembler ses souvenirs.

Le scénario de Dennis Lehane, auteur entre autres de Shutter Island, est d’une redoutable efficacité : un nombre restreint de lieux et de personnages ainsi qu’une intrigue limpide. Bref, le parfait polar. Et à ce jeu, Loustal se régale : un format très cinématographique composé de grandes cases de dimensions équivalentes, pas plus de deux par page, et une ambiance digne des plus fameux romans noirs. Dommage cependant que le résultat soit plus proche du court-métrage que de l'œuvre-fleuve . L’ensemble se lit très (trop ?) vite, ce qui peut être considéré aussi comme un gage de qualité.

Par L. Gianati
Moyenne des chroniqueurs
6.5

Informations sur l'album

Coronado

  • Currently 3.20/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.2/5 (35 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    zaaor Le 22/04/2010 à 00:42:19

    Un Dennis Lehane demeurera toujours une expérience à lire. Certaines plus exaltantes que d'autres. Coronado est une des nouvelles dans le recueil portant le même nom. On y trouve les termes chers à Lehane: la montée du suspense, les fausses pistes, les gens tordus...la fin qui twiste.

    Pourtant ici, le gâteau ne lève qu'à moitié si on compare à d'autres de ses oeuvres qu'on pourrait qualifier de magistrale. Je pense entre autre à Shutter Island parue en bd depuis peu.

    Vaut quand même le 30 minutes investi. Sans plus!