Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Berlin (Lutes) 2. Ville de fumée

05/11/2009 5945 visiteurs 7.7/10 (3 notes)

A vec Ville de fumée, deuxième tome de sa trilogie berlinoise, Jason Lutes (Double fond, L'automne) poursuit son exploration de la ligne claire et de l’Allemagne de l’entre-deux guerres. Au carrefour des genres littéraires, ce roman graphique tout à la fois baroque, romantique et picaresque s’emploie à décrire la décomposition de la République de Weimar, à révéler la tension entre un monde qui se désintègre et le nouvel ordre à venir. Le mouvement de l'Histoire s'accélère, et l'on sait, depuis lors, vers quoi courait l'Europe.

Au cœur de l’épopée, aux racines du mal, il y a Berlin : cité grouillante le plus souvent, vociférante parfois, effrayante aussi. On ne voit et on n’entend qu’elle : la rumeur des quartiers, le roulement des tramways, la frivolité bourgeoise, l’agitation des classes ouvrières, le silence criant des petites gens. Des milliers de voix à peine entendues et qui se confondent, un chaos que l’auteur réussit à maîtriser par le classicisme de son trait et un sens aigu de la composition, ainsi que par une grande rigueur dans la figuration des personnages. Cette grammaire formelle, quasi fonctionnelle, loin de peser sur la narration, lui confère une admirable fluidité, un rythme très particulier, où, jamais, l’appareil historique - pourtant fourni - n'encombre le développement des personnages ou du récit. Pour créer une forme lyrique étroitement liée à l’Histoire, Jason Lutes parvient à faire la somme d’une rue, d’un quartier, d'immeubles et d’hommes, à faire sonner la ville dans le récit.

Et tandis que les premières notes de l’hymne barbare résonnent et que chacun s’oblige à choisir un camp, Jason Lutes accorde un dernier instant aux pacifistes, aux amoureux, aux libres esprits. Un répit, avant que la parenthèse ne se referme brutalement.

» La chronique du premier tome, La Cité de pierre, par F. Mayaud.

Par D. Lemétayer
Moyenne des chroniqueurs
7.7

Informations sur l'album

Berlin (Lutes)
2. Ville de fumée

  • Currently 4.10/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.1/5 (30 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.