Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

C ’est dans un cadre idyllique et luxueux, dédié à une population aisée et propice à l’insouciance, que mademoiselle Else et quelques proches passent des vacances. Durant son séjour, la jeune femme reçoit un courrier de sa mère l’informant de la situation financière dramatique de son père. S'il n'est pas nouveau, ce problème, qui la concernait de façon indirecte, prend alors une toute autre dimension : la lettre lui intime d’aller quémander l’argent nécessaire à un vieil ami de sa famille, en villégiature dans l’hôtel où elle réside actuellement.

Cette adaptation de la nouvelle écrite par Arthur Schnizler, à la trame relativement classique, trouve son charme et ses qualités dans le style et le ton distillés par Manuele Fior. La haute bourgeoisie, dans sa version austère et désuète, y est dépeinte avec sobriété, notamment le fait d’une ambiance feutrée rendue par la douceur du trait, sensation accentuée par l’utilisation de couleurs ternes. Les dialogues, sur un mode précieux où chaque mot est pesé et les sous-entendus nombreux, achèvent de confirmer cette impression d’un milieu qui a ses codes et ses règles. Ceux-là mêmes qui pèsent tant sur les frêles épaules de cette jeune femme en marge bien malgré elle ; seule, terriblement seule dans le dilemme cornélien qui lui est imposé. Dans cet univers plombé par le souci des convenances, où l’apparence est primordiale, elle dissimule tant bien que mal sa fragilité derrière une attitude cassante. La missive de sa mère, et ce qu’elle implique, va provoquer une fêlure.

Dans ce récit tout en psychologie, l’instabilité de mademoiselle Else est perceptible dès les premières pages. Son état d’esprit, constamment sur la défensive, est transcrit par une voix-off omniprésente. Se sentant sans cesse observée et interprétant toute chose avec forte paranoïa, elle s’enferme dans sa confusion mentale et s’offre ainsi au regard des autres – la boucle est bouclée. Dès lors, devoir aller demander une forte somme d’argent à cet homme d’un certain âge… la jeune femme se perd dans la réalité de son cauchemar : un animal blessé au milieu des loups.

Mademoiselle Else est un album qui se concentre avec justesse sur les mécanismes de la pensée de son personnage principal ; l’histoire d’une lente dérive.

Par F. Mayaud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Mademoiselle Else

  • Currently 3.44/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.4/5 (16 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.