Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Missi Dominici 1. Livre premier : Infant Zodiacal

05/10/2009 6692 visiteurs 7.0/10 (1 note)

J eune adolescent dont le peuple des Lives a fait son meneur, le symbole de sa résistance au christianisme, Jélami, l'Infant zodiacal, semble attirer de nombreuses convoitises. Entre les autoproclamés chevaliers de l'apocalypse et les Missi Dominici, un ordre religieux qui a pour ambition de rassembler toutes les saintes reliques disséminées à travers le monde, une lutte féroce s'engage pour le contrôle du pouvoir de Jélami. Dans ce début de XIIIe siècle marqué du sceau de la chrétienté, les différentes parties en présence prennent leur position et se préparent à l'affrontement...

Une évidence s'impose à la lecture de ce premier tome : la nouvelle série de Thierry Gloris n'échappera pas à la comparaison avec Le troisième testament. Plus encore que d'autres récits aux thèmes similaires, celui-ci révèle une réelle parenté avec la série de Dorison et Alice. Il serait toutefois regrettable autant qu'injuste de limiter Missi Dominici à une énième série surfant sur la vague de l'ésotérisme en bande dessinée.

Dans un premier temps, il convient de rendre justice à la fluidité du scénario, l'histoire se déroulant sans temps mort ni à-coup malgré des changements répétés de temps et de lieu. Dans un cadre bien défini, mêlant avec classe réalité historique et éléments fantastiques, les personnages semblent évoluer avec naturel. Leur personnalité, qui se découvre progressivement au fil des pages, relève également d'une grande justesse, dépassant de loin les stéréotypes dont ils sont inspirés. Le grand nombre de protagonistes n'empêche d'ailleurs pas le scénariste de porter un grand soin à chacun d'entre eux, laissant présager d'un univers où le rôle de chaque personnage devrait être d'une grande importance et en parfaite adéquation avec son passé et sa personnalité. Des textes très soignés finissent de rendre l'histoire passionnante et agréable à suivre.

Le dessin de Benoît Dellac se met au diapason et fait de chaque planche une franche réussite. Dans un style qui n'est pas non plus sans rappeler celui d'Alex Alice, il n'en demeure pas moins personnel et d'une grande homogénéité. Pour se distinguer de son illustre confrère, il opte pour un cadrage plus sobre, traditionnel, qui offre en outre l'avantage de conférer à l'album une ambiance plus oppressante. Ici, pas de grands espaces ni de vues gigantesques, mais un décor fait de recoins et de ruelles obscures. Même les scènes de bataille n'ont pas des airs de grands tableaux, mais plutôt d'échauffourées où le corps à corps prédomine. La mise en couleurs d'Anouk Bell parvient à être lumineuse, autre particularité parfaitement assumée, sans ternir l'impression d'obscurité qui ressort de la plupart des scènes. Même s'il peut être regrettable de ne pas bénéficier d'une version en noir et blanc, l'album affiche un parti-pris graphique qui se révèle payant.

Sans révolutionner le genre, dans un registre moins original que Le codex angélique, Thierry Gloris réalise avec Missi Dominici un début de série prometteur. Joliment écrit et illustré avec talent, ce premier tome se déguste avec plaisir, dans l'espoir d'une suite à la hauteur de cette belle mise en bouche.

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Missi Dominici
1. Livre premier : Infant Zodiacal

  • Currently 3.48/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (62 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    BIBI37 Le 18/10/2009 à 22:37:49

    Le scénario est parfois déroutant et se perd dans moult détails qui l'alourdissent plus qu'ils ne lui servent. Il reste toutefois cette envie de connaître la suite qui est l'apanage des grandes séries.
    Pour ma part je reste sur ma faim y compris par les dessins dont on attendait beaucoup et qui nous ont donné si peu.
    Jugement après le tome 2
    6/10.

    etienneheymans Le 15/10/2009 à 18:15:12

    Alex Alice a beaucoup de fan et je pense que Benoit Dellac en est aussi, certes les dessins ne sont pas aussi beau que ceux du troisième testament, mais tout de même il faut bien dire que cette album a de la gueule. On se s'embête pas une seconde, l'histoire est classique, mais tout les plus grand succès du cinéma et de la BD sont toujours basé sur des lignes classique. Alors franchement ami lecteur ne soyez pas trop dur avec cette BD et donné lui une chance.

    dgelaglat Le 14/10/2009 à 16:49:40

    déçus très déçus je me tâte soit je fait l'effort d'attendre la suite, soit je revend cet album maintenant et j'oublie cette série. Dessins (surtout les persos) vraiment pas terribles, la couverture était pourtant bien attrayante. Vraiment déçus.

    wilfro Le 06/10/2009 à 22:35:45

    Belle couverture pour cette nouvelle série.
    Pour le reste, que c'est touffu et confus, le scénario est mal ficelé, ce qui rend la lecture fastidieuse, de l'heroic fantasy ésotérique qui dépasse les critères connus (bien) dans des situations quelques peu surprenantes (résurrection, vol dans les airs...) (moins bien). Il y a trop d'infos, l'aventure en patie, surtout que le dessin se met au diapason, les cases sont très lourdes, surchargées presque de dessins agressifs (il faut voir la tête des bons et des méchants, c'est gratiné).
    Dommage parce que l'ambiance, elle, elle est la.
    C'est proche du récent HAMMERFALL, ici c'est mieux dessiné, mieux présenté et pourtant on est moins dedans.
    De la simplicité que diable.