Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Âmes sensibles s’abstenir !

Le récit s’ouvre sur une scène choc, l’assassinat au marteau d’un boulanger. Une fois rentré chez lui, le meurtrier, un monsieur tout le monde en apparence, se révèle en fait être un maniaque d’un tout autre style. Enfermée dans son sous-sol, une jeune femme l’attend, elle est là depuis huit ans…

S’inspirant de plusieurs faits divers sordides récents, Jean-David Morvan a concocté un album dur, violent et pour le moins dérangeant. Le scénario, qui loin de se résumer à une classique enquête policière, se transforme vite en un affrontement psychologique sans merci. À quatre, puis à trois pour se finir en duo, la discussion est tendue et, par moment, sanglante. Bien malin celui qui saura dire, avant la dernière page, qui manipule l’autre. Ce roman noir fait évidemment penser aux ouvrages de Jean-Patrick Manchette qui, dans les années soixante-dix, fut le fer de lance du genre. Il s’agissait d’histoires baignées dans leur époque qui montraient, sans concessions, les dérives de la société. Sur ce point, l’auteur de Sillage réussit un sans faute, il triture avec une habilité effrayante ces évènements horribles que les médias annoncent régulièrement, pour les oublier le lendemain. La construction des personnages est particulièrement bien conçue. À partir d’archétypes classiques (le policier, le malfaisant et la victime), le scénariste laisse suffisamment de zones d’ombre pour se garder la possibilité d’imaginer toutes les réactions possibles. Ce procédé judicieux permet de maintenir un suspens - presque intolérable - tout au long du récit.

TBC (Fables de Bosnie) a choisi d’illustrer cette histoire d’une façon très classique. Malheureusement, face à la nature des propos ce choix se révèle un peu limité. À plusieurs reprises, le dessinateur essaye maladroitement de modifier son trait afin de mieux coller au récit. Le dessin devient alors caricatural et presque grossier. L’effet, nettement trop forcé, se fait remarquer au détriment de la continuité graphique. C’est dommage, car il a très bien su montrer les nombreuses scènes se passant dans la chambre d’Appoline. En jouant sur les points de vue, il réussit à faire sentir d’une manière convaincante le confinement de l’héroïne. Aux couleurs, Marie Galopin réalise un très beau travail : son traitement, simple en apparence, donne à cet album une atmosphère très réaliste.

Il est rare de voir un tel récit publié dans une collection grand-publique chez un grand éditeur. De par son genre très violent, Appoline est un album à réserver à des lecteurs adultes.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Appoline, disparue il y a 8 ans

  • Currently 2.76/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.8/5 (21 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Cellophane Le 22/03/2019 à 17:13:59

    Album étonnant mais plein de qualités…

    Le dessin est assez simpliste, gentillet, en opposition avec ce qu’on lit. Peut-être que quelque chose de plus réaliste aurait donné quelque chose de plus immergeant, envoûtant…

    Comme les couleurs, assez simple, basiques, qui donne un peu de légèreté, finalement, de distance avec le propos.

    Parce que celui-ci est ce qu’il y a de plus étonnant.

    Non pas la situation de base (une enfant enlevée) mais le traitement de cette Appoline… Dérangeant, qu’on n’a pas l’habitude de voir dans ce monde politiquement correct, mais pourtant, super bien traité, jusqu’au bout.

    C’est ça qui donne tout son intérêt au récit, sa façon d’aller au bout de l’idée de base sans vouloir jouer au bien-pensant.
    Du coup, ce côté classique, dans le policier, le kidnappeur, etc. passe très bien.

    Les cadrages sont variés et sympas.

    Peut-être que plus réaliste aurait été étouffant, finalement…