Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Le crépuscule des dieux 0. La Malédiction de l'Anneau

08/09/2009 9174 visiteurs 6.0/10 (1 note)

« ... Alors les Nibelungen fondirent l'or céleste pour façonner un anneau maudit. Un anneau dont le pouvoir était si grand qu'il était capable de plier toute chose à sa volonté. Un anneau qui devait mener le monde à RAGNARÖK. »

L'histoire des Nibelungen, contée par Jarry et Djief dans Le Crépuscule des Dieux, est l'un des mythes dont les auteurs de fantasy, Tolkien en premier lieu, n'ont de cesse de s'inspirer dans leurs créations. Après trois tomes parus dans la collection Soleil Celtic, les auteurs de la série mère confient leurs personnages aux bons soins d'Istin et Lemercier pour un tome 0 qui revient aux origines de l'anneau, de celui qui l'a forgé, Albéric, et de sa malédiction.

Comme la plupart des récits de légende, La Malédiction de l'Anneau repose en grande partie sur un texte en voix off. Et si le ton parfois un peu trop ampoulé nuit par moments à l'intérêt que suscite le destin d'Albéric, celui-ci n'en reste pas moins agréable à découvrir. Il faut dire qu'Istin, capable du meilleur comme du pire, évite ici les défauts qui avaient par exemple plombé une série comme Le Seigneur d'Ombre, pour livrer un travail de bonne facture : entre figure imposée et création plus personnelle, le scénariste parvient à un bel équilibre sans que jamais le poids des références ne soit trop lourd à porter. Malgré quelques temps morts, les péripéties des nombreux personnages s'enchaînent plutôt bien et, même sans connaître l'univers des Nibelungen, le lecteur devrait sans problème suivre les auteurs dans leur récit, pour peu qu'il soit sensible aux contes et légendes.

Après une expérience peu concluante sur Les Arcanes d'Alya, Gwendal Lemercier opère avec ce nouvel album un retour en force. Même s'il ne revient pas à la mise en couleurs directes qui faisait le charme incomparable de ses précédents travaux, dans le lignée d'un Guillaume Sorel, il se fend ici d'une prestation qui devrait échapper à toute critique notable. La colorisation signée Joël Mouclier ponctue un travail graphique de qualité, en espérant que le chemin de celui qui avait fait une première apparition très remarquée dans Les Contes de l'Ankou soit définitivement tracé. Les quelques pages d'illustrations et d'esquisses glissées en fin d'album semblent faire pencher la balance en ce sens.

Trop classique pour séduire un public autre que celui des irréductibles amateurs des légendes celtiques, ce tome 0 remplit pourtant sa mission de divertissement. Sa parution est toutefois l'occasion de remettre une nouvelle fois en cause la surproduction que connaît actuellement le monde de la bande dessinée. Quand une série intitulée Le Crépuscule des Dieux, dont le deuxième tome porte le nom de Siegfried, paraît dans le même temps qu'une série intitulée Siegfried, dont le troisième tome à paraître portera le nom du Crépuscule des Dieux, avouez qu'il y a de quoi être perplexe. D'autant plus que la maestria graphique dont fait preuve Alex Alice sur sa propre série a de quoi faire de l'ombre à la production beaucoup plus « sage » dont il est question ici...

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Le crépuscule des dieux
0. La Malédiction de l'Anneau

  • Currently 3.51/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (49 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 30/08/2020 à 17:27:11

    J'ai toujours voulu lire cette série que j'ai enfin trouvée. Il m'a fallu des années pour y parvenir. L'attente a été comblée par la qualité supposée de celle-ci. Non seulement les dessins sont magnifiques mais le récit se suit à merveille. J'ai également toujours aimé les légendes qui tournent autour des Nibelungen. Et dire que tout est parti d'un opéra de Wagner.

    Bien entendu, on sent l'influence du Seigneur des Anneaux de Tolkien autour de cet anneau maudit qui attire également bien des convoitises. La transposition dans un univers d'héroïc fantasy est réussie à merveille. Il faut dire qu'Istin a toujours su y faire dans un monde peuplé de légendes nordiques.

    Bref, un dessin et des couleurs magnifiques pour une épopée très intéressante. On peut affirmer sans trop se tromper que l'adaptation est plus que réussie. Qui a fait mieux ? Sans aucun doute Alex Alice avec son fameux Siegfried.

    BIBI37 Le 19/05/2012 à 14:20:24

    Un album pas vraiment indispensable puisqu'il développe les 1ières pages du premier tome. Mais c'est plutôt bien écrit superbement dessiné et fidèle à la légende.
    pas de quoi bouder notre plaisir.
    7/10.

    tomek14 Le 04/10/2011 à 09:13:00

    Sur les conseils d'une amie, je commence la lecture de la série par ce tome 0 qui est paru après les 3 premiers.
    Le dessin est plus que correcte, et l'univers sombre ponctué de clarté est bien utilisé.
    Au niveau du scénario, rien d'extraordinaire. Tout va un peu trop vite. A la fin on est même perdu sur la conclusion de l'album qui n'est en faite qu'un résumé de la suite (je l'ai su en lisant le tome 1).

    Conclusion: lisez d'abord le tome 1, et ensuite celui là pour un complément d'informations pas du tout indispensables...

    fraisedesbois Le 06/09/2011 à 10:04:48

    très bonne série, de beaux dessins, une histoire classique comme on les aime !
    je recommande tous les albums