Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Le legs de l'alchimiste 3. Monsieur de St-Loup

20/09/2004 8943 visiteurs 7.4/10 (5 notes)

A u chevet de son père, Léonora Von Stock découvre ses mémoires et s’attarde sur un épisode de sa vie.
Alors que les troupes napoléoniennes font le siège de la ville où il est au service du Prince d’un royaume perdu à l’Est, Léopold Von Stock joue le rôle d’ambassadeur et de défenseur des intérêts de son peuple auprès de l’occupant. Une tâche délicate lorsqu’on est enclin à préférer la culture française à la rusticité des traditions et des usages locaux. Son destin l’amènera à rencontrer Monsieur de Saint-Loup qui, accompagné de la Pythie (de Deft) et de sa sœur, est chargé par l’Empereur de mettre un terme à un conflit qui s’enlise.

Dans cette contrée, le climat est aussi rude que les mœurs. La religion et la superstition jouent un rôle majeur dans un univers qui semble a priori taillé pour les guerriers. C’est pourtant un subtil mélange de ruses mystificatrices et de manifestations étranges qui débloquera une situation éprouvante pour deux camps qui ne s’épargnent rien.
L’ouroboros, la bague qui renferme un esprit ancestral, ne livrera pas tous ses secrets dans ce tome 3. Elle se contente d’être au cœur des évènements. Peu importe, l’intrigue est si dense et les personnages si bien décrits que cet album figure parmi les plus intéressants de la rentrée. Le surnaturel occupe une place non négligeable dans le récit mais c’est bien le machiavélisme des protagonistes et la noirceur de leurs desseins qui sont analysés. Plutôt que de disséquer des phénomènes, c’est leur usage et leurs conséquences qui sont présentés ici. Dans cet environnement dramatique, c’est alors un plaisir de suivre la frêle silhouette et les agissements du facétieux Monsieur de Saint-Loup, aussi fin connaisseur de la nature humaine (et de ses faiblesses) que des forces occultes. Et il n’est qu’un des acteurs d’une galerie de personnages magnifiquement ciselés par Hubert.

Très à l’aise dans cet univers, Tanquerelle confirme qu’il est un dessinateur sur lequel il faut compter et cet album fera sans doute date dans ses travaux. Désormais, réduire son talent à un héritage et une association avec le créateur de Professeur Bell, série dont il signe désormais le dessin, serait aussi simpliste qu’injuste. Les expressions de ses personnages, les scènes de foules mais aussi le brin de fantaisie réjouissant souvent présent dans certaines scènes tragiques sont un pur régal. Les audacieuses insertions d’aquarelles dans un style très moderne se révèlent être un autre pari gagné. Le scénariste, aux pinceaux sur d’autres séries, signe aussi des couleurs en osmose parfaite avec le dessin. Une façon de souligner son adhésion totale au trait de son complice qui a si bien su illustrer son propos.

Le tatillon pourrait se laisser aller à reprocher un manque de linéarité du récit au fil des tomes puisqu’à deux reprises déjà c’est à un bond en arrière dans le temps auquel on a été invité. Le sort du sympathique Joachim Overbeck découvert dans un tome 1, qui le voyait finir emprisonné, nous sera peut-être conté ultérieurement. Mais pas question de faire la fine bouche alors qu’on déplore très souvent le côté prévisible de l’évolution de nombreuses aventures.

S'il ne fallait conserver qu’une série dans la très pâle collection de "La Loge noire", le choix se porterait sans discussion possible sur Le legs de l’Alchimiste. Au point de se demander ce qu'elle fait encore parmi les autres.

Par L. Cirade
Moyenne des chroniqueurs
7.4

Informations sur l'album

Le legs de l'alchimiste
3. Monsieur de St-Loup

  • Currently 4.08/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.1/5 (40 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    minot Le 29/10/2015 à 17:25:58

    Une nouvelle fois le scénario remonte le temps, avec ce troisième tome dont l'action se déroule chronologiquement avant le second. Une aventure excellente dans une ambiance qui mêle efficacement l'humour (le personnage de M. de St-Loup), le fantastique (les pouvoirs surnaturels des médiums, les morts-vivants ...) et le tragique, voire l'horrifique (les scènes de famine, de meurtres sordides et de guerre sanglante ...). Les dessins sont de leur côté parfaits pour retranscrire ces paysages désolés de villes assiégées et de campagnes pris dans la tourmente d'un hiver glacé et meurtrier.

    kango Le 07/05/2007 à 21:06:56

    Le meilleur tome de la série. C'est là que l'on comprend la statégie du scénariste qui ne se contente pas de remonter le temps, mais nous rapporte au fur et à mesure des épisodes, des tranches d'histoire qui mises bout à bout permettent de comprendre la totalité (pas encore mais une bonne partie) de la "vie" de l'anneau.
    Inutile de revenir sur les traits qui ont, pour moi, fait le succès les 2 premiers tomes, et qui heureusement sont présents dans celui-ci.

    Ferocious_Imbecile Le 10/05/2005 à 05:12:51

    Je viens de le lire Monsieur de St. Loup. C'est le meillieure de tous les trois. J'aime le plus cette ambience de la tyrannie dans cette series, les soldats squelettes, les affames, les sbires. Je veux voir cetter series continuer...

    On ne peut pas employer son argent dans un meillieur maniere...

    Ferocious_Imbecile Le 03/05/2005 à 04:17:02

    Je peux lire les ecritures en Francais, mais je ne peux parler en Francais, je regrette.

    I just wish to say, I've purchased the first two books on this series and enjoyed them a great deal. I almost wish they were more realistic and avoided all the Golem and magic ring business however. The story of the terrible revolutions of the late 18th and early 19th centuries are obscure to many, particularly here in N. America. And Hubert and Tanquerelle are at their best when dealing with history in particular the history of tyranny.

    Wouldn't it be lovely if they collaborated to produce an illustrated bande dessine of Henri Beyle's (Stendahl) Chartreuse de Parme?

    Who else could do it but those two?

    Dube Le 29/09/2004 à 10:32:16

    J'avais trouvé le premier tome moyen, mais il me semble que cette série s'améliore.

    Le scénario remontant le temps est désormais mieux maîtrisé par Hubert, et le dessin de Tanquerelle est très adapté à ces scènes d'hiver, de guerre, et de famine. M. de Saint-Loup est tout particulièrement réussi.

    Néanmoins, ce tome aurait parfaitement pu être un one shot. Il y aurait peut-être même gagné, n'ayant pas à gérer l'ensemble de la trame.

    Tetram Le 24/09/2004 à 15:52:08

    Lorsque la collection "loge noire" est sortie, le legs de l'alchimiste s'est rapidement imposée à mes yeux comme la meilleure série de la collection.
    Les tomes suivants ont confirmé cette sensation : le dessin, plutôt original, sert à merveille une histoire un peu loufoque, souvent drôle et intelligente.

    Une très bonne série ! à lire !